Simone dei Crocifissi

Simone di Filippo Benvenuti ou Simone di Filippo di Benvenuto, dit Simone dei Crocifissi (Bologne, 1330 – Bologne, 1399), est un peintre italien, le frère de Dalmasio Scannabecchi de l'école bolonaise.

Simone dei Crocifissi
Image dans Infobox.
Nativité, musée des Offices, Florence.
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail

BiographieModifier

Fils d'un cordonnier, Simone dei Crocifissi, considéré comme peintre mineur de l'histoire de l'art italien, est toutefois bien représenté à la Pinacothèque de Bologne[1].

Il commença à peindre vers 1355, probablement instruit par son frère et Vitale da Bologna.

En 1366, il exécute à fresque quelques épisodes de l'Ancien Testament à la chiesetta di San Vito devenu l'oratoire Mezzavatta de Bologne, dont seul le Paralytique guéri nous est parvenu.

Il participe avec son frère à la formation de Lippo Dalmasio, son neveu.

ŒuvresModifier

  • Scènes du Nouveau testament et scènes apocryphes, Walters Art Museum, Baltimore[2]
  • Peinture (1370) des personnages en bois sculptés d'une crèche de l'Adoration des mages datant de 1250, issue d'un atelier de Bologne.
  • Divers tableaux au Museo di Santo Stefano, basilique Santo Stefano, Bologne
  • Pinacothèque de Bologne : Polyptyque du couronnement de la Vierge[3] (180 × 248,5 cm), son œuvre la plus significative, Jésus Christ et la Vierge avec les apôtres et deux donateurs[4] et Sainte Hélène en adoration devant la croix[5] et Le pape Urbain V[6].
  • Fragment du Couronnement de la Vierge, fresque transférée sur toile, église San Silvestro, Crevalcore
  • La Nativité, (1370-1380), Galerie des Offices de Florence[7]
  • Couronnement de la Vierge avec les apôtres, Musée du Petit Palais (Avignon)[8]
  • La Vierge et l'Enfant, surmonté du Christ au tombeau, encadré à gauche par Saint Jean-Baptiste surmonté par l'Ange de l'Annonciation et à droite par Marie-Madeleine surmonté par la Vierge de l'Annonciation) ; triptyque-reliquaire, comportant dans sa base des logements pour les reliques, verso des volets en marbre en trompe-l'œil, musée du Louvre, Paris[9]
  • Couronnement de la Vierge, Fine Arts Museums de San Francisco[10]
  • Crucifixion, Vierge, Marie-Madeleine et saint Jean, donateur, triptyque, Ashmolean Museum à l'université d'Oxford[11]
  • Le Rêve de la Vierge, partie d'un retable d'une église de Bologne, National Gallery, Londres.
    Dans cette œuvre figure une représentation inhabituelle[12] de la Rédemption par l'intercession de la Vierge : le Christ n'est pas crucifié sur une croix mais sur un Arbre de Vie doré, qui s'élève sorti du ventre de la Vierge et dont les racines sont une main qui libère Adam et Ève des Limbes.

Pinacothèque de BologneModifier

Tempera
  • Sant'Elena in adorazione della Croce ed una monaca
  • Vergine Annunziata
  • L'Arcangelo Gabriele
  • Madonna col Bambino, angeli e il donatore Giovanni da Piacenza
  • Crocifissione di Cristo
  • Gesù Cristo e la Madonna fra santi e due devoti
  • Papa Urbano V
  • San Bernardo consegna la regola monastica
  • Sette episodi della vita della Madonna
Fresques
  • San Pietro da Verona e una monaca
  • Adorazione dei Magi
  • Circoncisione di Cristo
  • Fuga in Egitto (fragment)
  • Miracoli di Gesù Cristo
  • Guarigione del paralitico
  • Resurrezione di Lazzaro

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Collection de Roberto Longhi, in Dal Duecento a Caravaggio a Morandi
  • Mezzaratta, Vitale e altri pittori per una confraternita bolognese, Bononia University Press
  • M. Poli, in L’Oratorio di Santa Maria della Vita, Bologne, 1997
  • Catalogue de l'exposition Banca Popolare dell'Emilia Romagna. La collezione dei dipinti antichi, Skira, Collana, 2006 (EAN 13 9788884919151)
  • (it) Gianluca del Monaco, Simone di Filippo, detto "dei Crocifissi" : Pittura e devozione nel secondo Trecento bolognese, Padova, Poligrafo, (ISBN 9788871159942)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Notice de la Pinacothèque de Bologne
  2. Scènes du Nouveau Testament, sur art.thewalters.org.
  3. Polyptyque du couronnement de la Vierge, sur pinacotecabologna.beniculturali.it.
  4. Jésus christ et la Vierge
  5. Sainte Hélène
  6. Le pape Urbain V
  7. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 53
  8. « Couronnement de la vierge », notice no 000PE012697, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. Triptyque reliquaire, sur cartelen.louvre.fr.
  10. Couronnement de la Vierge
  11. Triptyque, sur ashmolean.org.
  12. Description et reproduction de la National Gallery, sur nationalgallery.org.uk.

SourcesModifier