Ouvrir le menu principal
Simon Keenlyside
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
Tessiture
Baryton-basse (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Distinction

Simon Keenlyside, né le à Londres, est un baryton britannique.

Sommaire

BiographieModifier

Simon Keenlyside est le fils de Raymond et Ann Keenlyside. Son père fut le second violon du Quatuor Aeolian et son grand-père maternel était le violiniste Leonard Hirsch. À l'âge de huit ans, il entre à la St John's College School de Cambridge, un internat pour les enfants membres du chœur de St John's College ; il passe une grande partie de son enfance à voyager et faire des enregistrements avec le chœur sous la direction de George Guest. Plus tard, il entre à la Reed's School à Cobham (Surrey), avant de poursuivre ses études à l'université à Cambridge.

Keenlyside étudie la zoologie à Cambridge, puis le chant au Royal Northern College of Music de Manchester. Une fois diplômé, il reçoit la bourse de la Fondation Peter Moores en 1985 et décide de rejoindre le Royal Northern College of Music pour étudier le chant avec le baryton John Cameron qui l'initie au lied et à la poésie allemande.

En 1987, il chante Lescaut dans Manon Lescaut au Royal Northern College of Music. Grâce au prix Richard Tauber qu'il a remporté en 1986, il se rend à Salzbourg pour poursuivre ses études musicales. Il fait ses débuts professionnels en 1988 à l'Opéra d'État de Hambourg dans le rôle du comte Almaviva dans Les Noces de Figaro de Mozart.

En 1989, il rejoint le Scottish Opera, où il reste jusqu'en 1994, incarnant les rôles de Marcello (La Bohème), Danilo (La Veuve joyeuse), Harlequin (Ariadne auf Naxos), Guglielmo (Così fan tutte), Figaro (Le Barbier de Séville), Billy Budd (Billy Budd), Papageno (La Flûte enchantée) et Belcore (L'Elisir d'amore).

Durant cette période, il fait ses débuts au Royal Opera House de Covent Garden en 1989, à l'English National Opera, au Welsh National Opera, à San Francisco, Genève, Paris et Sydney. Il chante à Glyndebourne pour la première fois en 1993 et fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York en 1996.

Rôles à l'opéraModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d Jessica Duchen, (12 mars 2007)."Simon Keenlyside: The sound and the fury". The Independent
  2. Pour une liste complète des rôles de Simon Keenlyside, voir aussi Liste des rôles sur www.simonkeenlyside.info
  3. (de) Kesting, Jürgen (2008). Die grossen Sänger, Vol. 4, p. 2065. Hoffmann und Campe
  4. a b c et d La Scala. Archives: Keenlyside
  5. Michael White, (14 mai 2003). "Sweet prince of song". Daily Telegraph
  6. a b c d e f g h i et j Royal Opera House. Archives: Keenlyside
  7. C. J. Luten, (janvier 1996). Critique de l'enregistrement : Chabrier's Briseis par Rodgers, Harries, Padmore, Keenlyside, George and the BBC Scottish Orchestra and Chamber Chorus under Jean Yves Ossonce. Opera News
  8. Gramophone (septembre 1995). « http://www.gramophone.net/Issue/Page/September%201995/103/850031/QCavaIIi+LOrmindo.+John+Wakefield+(ten)+Ormindo+PeterCliristoph+Runge+(bar)+Amida+Isabel+Garcisanz+(mez)+Nerillo+Haiineke+van+Bork+(sop)+Side+Jean+Allister+(mez)+Melide+Hugues+Cu%C3%A9nod+(ten)+Erice+Anne+Howells+(mez)+Erisbe+Jane+Berbi%C3%A9+(mez)+Mirinda+Federico+Davia+(bass)+Ariadeno+Richard+Van+Allan+(bass)+Osmano+London+Philharmonic+Orchestra++Raymond+Leppard.#header-logo Review: Harmonia Mundi CD HMC90 1515/7 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (enregistrement en direct de 1996 au Théâtre royal de la Monnaie), p. 103
  9. Metropolitan Opera. Archives: Keenlyside, Simon (Baritone)
  10. a b et c Milnes, Rodney (November 1997) "Simon Keenlyside". Opera, vol. 53, numéro 1, pp. 80-87
  11. Listé dans la distribution pour les représentations à l'Opéra Garnier en septembre 1998. Voir L'Événement du jeudi, Issues 718-725, p. 82 (fr)
  12. a et b Festival de Glyndebourne. Archives: Keenlyside
  13. Jahn, George (7 mars 2009). "Splendid music, but the staging – brrr!". Associated Press
  14. Listé dans la distribution prévue pour les représentations au Royal Opera House en novembre-décembre 1990. See Opera, Vol. 41, Issues 7-12, p. 1201
  15. Loveland, Kenneth (décembre 1991). Review: Die Fledermaus, Welsh National Opera, New Theatre, Cardiff, Opera, volume 42, p. 1479
  16. Listé dans la distribution des représentations au Birmingham Symphony Hall et au Queen Elisabeth Hall (mars 1995). Voir Opera, Vol. 45, numéros 7-12, p. 1299
  17. Mike Smith, (25 avril 2008). "From Turandot to tree-planting with opera singer Simon Keenlyside". Western Mail
  18. L'un de ses premiers rôles. Selon simonkeenlyside.info, il l'a chanté à l'opéra d’État de Hambourg en juin 1998.
  19. Tumelty, Michael (20 septembre 1989). "Review: Theatre Royal, Glasgow, The Merry Widow", p. 14. Glasgow Herald
  20. Sulcas, Roslyn (28 June 1998). "Master of Movement Decides to Tell a Story With an Opera". New York Times
  21. Jampol, Joshua (2010). Living Opera. Oxford University Press. (ISBN 0-19-538138-6)
  22. Blyth, Alan (June 1996). "Taking off" « Copie archivée » (version du 19 février 2019 sur l'Internet Archive). Gramophone, p. 23
  23. Radio Canada. Opéra du samedi, Calendrier de diffusion, saison 1998-1999 (fr)
  24. Monelle, Raymond (23 août 1999). "Edinburgh: This tragic no man's land". The Independent
  25. Evans, Eian (27 June 2010). "Review: Rigoletto, Millennium Centre, Cardiff". The Guardian
  26. Tanner, Michael (9 septembre 2000). "Brighter shades of pale". The Spectator
  27. Western European stages, Volume 15 (2003), p. 42. Center for Advanced Study in Theatre Arts
  28. Bayerische Staatsoper (2009) Cast list: La Traviata, 12 June 2009
  29. Christiansen, Rupert (1er novembre 2001). Review: "War and Peace ENO, Coliseum – All-conquering confidence". Daily Telegraph

Liens externesModifier

SourcesModifier