Ouvrir le menu principal

Le siègeModifier

Le siège commença le 13 octobre 1654 et la place se rendit le 21 octobre de la même année.

Pendant le siège, la ville de Gérone envoie une compagnie pour secourir les assiégés ainsi que Barcelone qui envoie 500 hommes, sous les ordres du mestre de camp Galceran Joseph des Pins, pour aller au secours de la ville.

La ville capitula à la suite de la mort du gouverneur Don Pedro Valenzuela : « sa mort nous fit avoir aussitôt par capitulation cette place, que nous n'eussions eue que par la brèche s'il eût vécu : car c'était un homme qui consultait son courage plutôt que l'intérêt du Roi son Maître. »[1](Bussy Rabutin)

Forces en présenceModifier

  Royaume de France

.....

  • 6 compagnies de gendarmes
  • Plusieurs compagnies de miquelets de l'armée française


  Monarchie espagnole

La garnison de la place, dirigé par Pedro Valenzuela, est formée par les forces suivantes:

  • Compagnie de cavalerie d'Alfonso de Villars
  • Tercios espagnols (ou catalans) de Thomas Banyoles
  • Régiment irlandais de Ghirardi
  • Régiment allemand de Quarenna
  • Régiment napolitain de Lutani
  • Milice de la région de Tremp

RéférencesModifier

  1. Roger de Bussy Rabutin, Mémoires
  2. général Susane, Histoire de la cavalerie française, J.Hetzelet C°, Paris, 1874, p139.

SourceModifier