Shinasha (langue)

langue omotique

Shinasha
Boró
Pays Éthiopie
Nombre de locuteurs 19 900 (en 1994)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 bwo
IETF bwo

Le shinasha (ou borna, autonyme, boró, un terme qui s'applique aussi bien à la langue qu'au peuple[2]) est une langue afro-asiatique de la branche des langues omotiques parlée en Éthiopie.

Localisation géographiqueModifier

Le shinasha est parlé dans l'État régional éthiopien de Benishangul-Gumuz.

ClassificationModifier

Le shinasha est classé parmi les langues couchitiques occidentales, un sous-groupe aussi appelé omotique. Les langues omotiques sont considérées par certains linguistes comme étant une branche des langues afro-asiatiques et non comme appartenant au couchitique.

La langue est classée par Bender (1988) dans le sous-groupe des langues gonga, aussi appelées langues kafa ou kefoïdes.

PhonologieModifier

Les tableaux présentent les phonèmes du shinasha : les consonnes[3] et les voyelles[4].

VoyellesModifier

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] iː [] u [u] uː []
Moyenne e [e] eː [] o [o] oː []
Ouverte a [a] aː []

Les voyelles [e] et [o] peuvent être réalisées [ɛ] et [ɔ][5].

ConsonnesModifier

Bilabiales Alvéol. Dorsales Glottales
Palatales Vélaires
Occlusives Sourdes p [p] t [t] k [k]
Sonores b [b] d [d] g [g]
Éjectives p’ [p’] t’ [t’] k’ [k’] ʔ [ʔ]
Fricatives Sourdes f [f] s [s] š [ʃ] h [h]
Sonores z [z]
Affriquée Sourdes ts [t͡s] č [t͡ʃ]
Sonores dʒ [d͡ʒ]
Éjectives ts’ [t͡s’] č’ [t͡ʃ’]
Nasales m [m] n [n]
liquides l [l]
roulées r [r] rh [r]
Semi-voyelle w [w] y [j]

Une langue tonaleModifier

Le shinasha possède trois tons, un ton bas, non marqué, un ton moyen, marqué [ā] et un ton haut marqué [á]. Cependant, pour Rottland, le statut de phonème du ton moyen n'est pas certain. Il pourrait n'être qu'un ton de passage dans des trisyllabes, par exemple, ts’alāní, ce porc-épic, ou k’órāni, cet aigle[6].

Notes et référencesModifier

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Rottland, 1990, p. 185.
  3. Rottland, 1990, p. 187.
  4. Rottland, 1990, p. 188
  5. Rottland, 1990, p. 188
  6. Rottland, 1990, p. 189.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier