Sean Patrick Maloney

personnalité politique américaine

Sean Patrick Maloney
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis
En fonction depuis le
(7 ans et 7 jours)
Élection 6 novembre 2012
Réélection 4 novembre 2014
8 novembre 2016
6 novembre 2018
Circonscription 18e district de l’État de New York
Législature 113e, 114e, 115e et 116e
Prédécesseur Nita Lowey
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Sherbrooke (Québec, Canada)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université de Georgetown
Université de Virginie
Profession Avocat
Religion Catholicisme[1]

Sean Patrick Maloney, né le à Sherbrooke (Canada), est un homme politique américain membre Parti démocrate, élu de l'État de New York à la Chambre des représentants des États-Unis.

BiographieModifier

Première expériences politiquesModifier

Maloney est staff secretary de la Maison Blanche de 1997 à 2000, sous la présidence de Bill Clinton[2].

Il se présente en 2006 au poste de procureur général de l’État de New York, mais il est largement battu par Andrew Cuomo (53 %) et Mark Green (33 %), ne réunissant que 9 % des voix[3]. De 2007 à 2008, il travaille dans le cabinet des gouverneurs de New York Eliot Spitzer et David Paterson[2].

Représentant des États-UnisModifier

Il se présente en 2012 dans le 18e district de l’État de New York (19e district avant le redécoupage) face à la représentante républicaine sortante Nan Hayworth (en)[2]. Le district est considéré comme l'un des plus compétitifs de l’État[4]. Maloney attaque Hayworth pour son soutien au budget proposé par Paul Ryan et sa volonté de remettre en cause Medicare. Hayworth critique de son côté le parachutage de Maloney, qui vit entre New York et le comté de Sullivan et n'a acheté une maison dans le district qu'en mai 2012[2]. Maloney remporte l'élection avec 52 % des voix contre 48 % à Hayworth[4].

Il est réélu en 2014 face à Hayworth, qui échoue de justesse à prendre sa revanche (47,6 % contre 46 %)[4]. Il est reconduit pour un troisième mandat en 2016 avec treize points d'avance sur son rival républicain. Le même jour, Donald Trump remporte sa circonscription de deux points[5].

En juin 2018, Maloney annonce sa candidature au poste de procureur général de l'État après la démission d'Eric Schneiderman, même si Letitia James a déjà obtenu le soutien du parti le mois précédent[6]. Pour les primaires, il transfère plus d'un million de dollars de son compte pour le Congrès vers celui de sa campagne de procureur général, une décision attaquée en justice par son adversaire Zephyr Teachout (en) qui estime que cette somme dépasse le montant maximum autorisé pour un don à une campagne politique. Entre juin et août, Maloney dépense près de trois millions de dollars dans sa campagne, bien plus que ses adversaires[7]. S'il remporte l'ouest de l'État entre Buffalo et Syracuse ainsi que la vallée de l'Hudson[7], Maloney finit en troisième position avec 25 % des suffrages, derrière James (41 %) et Teachout (31 %)[8]. Après sa défaite, il poursuit sa campagne de réélection au Congrès. Son adversaire républicain James D. O'Donnell, législateur du comté d'Orange, l'attaque alors pour son « opportunisme » et son « absentéisme »[8],[9]. En novembre 2018, il est facilement réélu[10] avec près de 56 % des voix[11].

Vie privéeModifier

Maloney est le premier membre du Congrès ouvertement homosexuel représentant l’État de New York. Il épouse en 2014 son compagnon depuis 22 ans, Randy Florke. Maloney et Florke vivent avec leurs trois enfants (Reinel, Daley et Essie) à Cold Spring[12].

Positions politiquesModifier

Politiquement modéré, Maloney est membre de la New Democrat Coalition[13].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Faith on the Hill: Religious affiliation of members of 116th Congress », sur pewforum.org, (consulté le 26 août 2019), p. 8.
  2. a b c et d (en) Chris McKenna, « Final stretch for Hayworth, Maloney », Times Herald-Record,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Jonathan P. Hicks, « Cuomo Wins Primary Race for Attorney General by Big Margin », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. a b et c (en) Cara L. Matthews, « Maloney-Hayworth rematch was closer than 2012 race », The Journal News,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Bridget Bowman, « Maloney: ‘We’ll Have a Plan’ to Hold House Seat if He Wins New York AG Nod », sur rollcall.com, (consulté le 26 août 2019).
  6. (en) Associated Press, « Rep. Maloney enters race for NYS Attorney General », sur news.wbfo.org, (consulté le 26 août 2019).
  7. a et b (en) Jeff Coltin, « Maloney spends his way to defeat in the AG race », sur cityandstateny.com, (consulté le 26 août 2019).
  8. a et b (en) Joseph Spector, « After failed AG bid, Rep. Sean Maloney explains why he deserves re-election to Congress », sur lohud.com, (consulté le 26 août 2019).
  9. (en) Lisa W. Foderaro, « He Wanted to Go to Albany. He’ll Settle for Washington. », sur nytimes.com, (consulté le 26 août 2019).
  10. (en) Chris McKenna, « Maloney wins another term in Congress », sur recordonline.com, (consulté le 26 août 2019).
  11. (en) Jeff Coltin, Etha Stark-Miller et Emma Bolton, « Who’s threatening House members in 2020 », sur cityandstateny.com, (consulté le 26 août 2019).
  12. (en) « New York's first openly gay Congressman marries longtime partner », sur NewYorkCityNews.Net, (consulté le 5 juillet 2016)
  13. (en) « Membership », sur site de la New Democrat Coalition (consulté le 5 juillet 2016)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier