Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir San Giustino (homonymie).

San Giustino
San Giustino
Vue aérienne.
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région d'Ombrie Ombrie 
Province Pérouse 
Code postal 06016 capoluogo, Celalba et Uselle-Renzetti
06013 Selci-Lama località Lama
06017 Selci-Lama località Selci
Code ISTAT 054044
Code cadastral H935
Préfixe tel. 075
Démographie
Gentilé sangiustinesi
Population 11 428 hab. (31-12-2010[1])
Densité 143 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 33′ 00″ nord, 12° 11′ 00″ est
Altitude Min. 336 m
Max. 336 m
Superficie 8 000 ha = 80 km2
Divers
Saint patron San Giustino
Fête patronale 1er juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ombrie

Voir sur la carte administrative de la zone Ombrie
City locator 14.svg
San Giustino

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
San Giustino

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
San Giustino
Liens
Site web http://www.comunesangiustino.it/

San Giustino est une commune de la province de Pérouse dans la région Ombrie en Italie.

GéographieModifier

La ville est située dans la haute Valtiberina, à la limite nord de l'Ombrie, à la frontière de la Toscane et des Marches.

HistoireModifier

Article détaillé : Castello Bufalini.
Article détaillé : République de Cospaia.

Appelée autrefois Melisciano et Castrum à l'époque romaine, son nom actuel provient d'un soldat romain martyrisé sous l'empereur Dioclétien en l'an 303 parce qu'il était chrétien. Ancienne ville ombrienne à forte densité de population, située entre les deux entités de Sansepolcro et Città di Castello, sa position stratégique représentait un danger constant pour son autonomie. Elle devint progressivement poste avancé de Città di Castello par l'implantation d'une forteresse qui est devenue plus tard la demeure de riches propriétairaires terriens, les Bufalini qui la transformèrent en château (Castello Bufalini). La ville fut libérée par Manfredo Fanti en 1860 et annexée au royaume d'Italie.

ÉconomieModifier

  • Cultures agricoles et du tabac.
  • Vin, truffes, champignons.
  • Produits cosmétiques.
 
Fouilles de Colle Plinio

CultureModifier

  • Le site archéologiques de Colle Plinio (« Villa di Plinio in Tuscis »)[2].
  • Le Musée du tabac.
  • La Chiesa del Santissimo Crocifisso, contient des fresques et stucs des frères Della Robbia.
  • Le Castello Bufalini, un petit château médiéval remanié par Vasari et actuellement en cours de restauration. Il est entouré par des jardins à l'italienne avec labyrinthe. Il contient une collection de peintures :
  • Cospaia, un lambeau de terrain de 700 mètres de large qui a obtenu son indépendance de façon fortuite en 1440 : le pape Eugène IV, impliqué dans la lutte avec le Conseil de Bâle, vend des territoires à la République de Florence. Par erreur, une petite bande de terre est passée sous silence dans le traité de vente, et ses habitants se déclarent indépendants. Sur son territoire, en 1575, est cultivé le premier tabac d'Italie à partir de la semence ramenée d'Espagne par l'abbé Nicolò Tornabuoni. Cospaia dégénère en un simple état de bandits et contrebandiers. De fait, la Toscane et les états pontificaux décident de mettre fin à « la plus petite république du monde » en 1826.

Événement commémoratifModifier

  • Fête patronale de San Giustino le 1er juin.

Fêtes, foiresModifier

  • Fête de Melisciano (juin).
  • Routes de la truffe (juin).
  • Corpus Christi, décorations florales (juin).

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 juin 2004 En cours Fabio Buschi Centro-Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Celalba, Cospaia, Selci-Lama, Uselle-Renzetti, Parnacciano

Communes limitrophesModifier

Borgo Pace, Citerna, Città di Castello, Mercatello sul Metauro, Sansepolcro

Évolution démographiqueModifier

Habitants recensés

 
 
Panorama Valtiberina

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :