Salima Souakri

judokate algérienne

Salima Souakri
Image illustrative de l’article Salima Souakri
Contexte général
Sport Judo
Période active 1990-2008
Site officiel www.salimasouakri.com
Biographie
Nom dans la langue maternelle سليمة سواكري
Nationalité sportive Algérienne
Nationalité Algérie
Naissance (47 ans)
Lieu de naissance Belouizdad (Algérie)
Taille 1,50 m (4 11)
Poids de forme 46 kg
Surnom La reine des tatamis
Club CRB Bordj El-Kiffan
Mouloudia Club d'Alger
Équipe Algerie
Entraîneur Menaouer Yaagoubi
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats d'Afrique 9 1 1

Salima Souakri, née le à Belouizdad[1], est une judokate algérienne, devenue Ministre délégué chargé du sport d’élite en Algérie, ancienne conseillère du ministre de la jeunesse et des sports, entraîneur de judo, animatrice de télévision et ambassadrice de bonne volonté à l'UNICEF depuis 2011[2]. Elle est aussi lauréate du trophée femme et sport du Comité international olympique (CIO).

Durant sa carrière sportive, elle est notamment huit fois championne d'Afrique aux Championnats d'Afrique, trois fois médaillée en or aux Jeux africains, médaillée de bronze au championnat du monde junior[3], médaillée une fois en or aux Jeux méditerranéens et elle est classée trois fois 5e aux Jeux olympiques.

Salima Souakri est la première Africaine qui a remporté la médaille d'or au Grand Slam de Paris.

Expérience professionnelleModifier

PalmarèsModifier

Compétitions internationalesModifier

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
1990 Championnats d'Afrique Alger 3e Moins de 48 kg
1991 Championnats d'Afrique Port-Louis 2e Moins de 48 kg
1992 Championnats d'Afrique Port-Louis 1er Moins de 48 kg
1993 Championnats d'Afrique Caire 1er Moins de 48 kg
1994 Championnats d'Afrique Tunis 1re Moins de 48 kg[4],[5].
1995 Jeux africains Harare 1re Moins de 48 kg
1996 Championnats d'Afrique Afrique du Sud 1re Moins de 48 kg
1997 Jeux méditerranéens Bari 2e Moins de 52 kg
Championnats d'Afrique Casablanca 1re Moins de 52 kg
1999 Jeux africains Johannesburg 1re Moins de 52 kg
2000 Championnats d'Afrique Alger 1re Moins de 52 kg
2001 Jeux méditerranéens Tunis 1re[2] Moins de 52 kg
Championnats d'Afrique Tripoli 1re Moins de 52 kg
2003 Jeux africains Abuja 1re Moins de 52 kg
2004 Championnats d'Afrique Tunis 1re Moins de 52 kg
2006 Championnats d'Afrique Port-Louis (Île Maurice) 1re Moins de 52 kg

Elle participe à quatre éditions des Judo aux Jeux olympiques[2] :

Elle obtient les résultats suivants lors des Championnats du monde de judo :

Elle est également 3e des championnat du monde juniors 1993 à Buenos Aires

Tournois Grand Chelem et Grand PrixModifier

Année Compétition Lieu Résultat Catégorie
2002 Grand Slam de Paris Paris 1re[2] Moins de 52 kg
2003 Grand Slam de Paris Paris 3e Moins de 52 kg
2004 Grand Slam de Paris Paris 3e Moins de 52 kg

AutresModifier

  • 15 fois championne d'Algérie seniors dames (dont 1990[6])
  • Championne arabe à Alger en 1993 en moins de 52 kg[7].
  • Vice-championne arabe à Tunis en mars 1990[6]
  • Élue 5 fois meilleure athlète de l'année en Algérie, toutes disciplines confondues, par l'Agence Nationale de Presse (APS) : 1994, 1996,1999, 2001, 2002[2]
  • Élue meilleure judokate d'Afrique par l'Union africaine de judo 2002.
  • Trophées de la réussite au Féminin par France Euro Méditerranée 2019
  • Trophée « Femme et Sport » par le Comité international olympique lors de l'édition 2020[2]

Diplômes obtenusModifier

  • 2019 : Diplôme de Conseillère en éducation physique et sportive
  • 2017-2018 : Diplôme en Management du sport- Comité international olympique (CIO)
  • 2017 : Diplôme en Présentation et Animation TV- École privé d'audiovisuel
  • 2017 : Diplôme de Grade de 6e Dan
  • 2014 : Diplôme d'encadreur de l'Union Africain de Judo
  • 2012 : Diplôme d’éducatrice principale d'éducation physique et sportive
  • 1999 : Diplôme de Technicien Supérieur en sport

EngagementModifier

  • Ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour les droits des enfants - UNICEF Algérie depuis 2011
  • Présidente de l'association WAFA- soutien pour des personnes en situation de handicap
  • Marraine de la course contre le cancer du Sein pendant 6 années consécutives
  • Marraine du relais contre le cancer des enfants
  • Marraine du projet de construction du premier centre d’oncologie pédiatrique en Algérie

Vie privéeModifier

Salima Souakri est mariée depuis 2010 au footballeur international algérien Billel Dziri, avec lequel elle a une fille née en 2013[8].

BibliographieModifier

  • Jaoudet Gassouma, Salima Souakri : Ceinture noire, cœur blanc, éditions Al Bayazin, 2018[3].

Notes et référencesModifier

  1. Ratiba Riche, « Salima Souakri, reine des tatamis et fierté de l'Algérie... », El Djeich, no 584,‎ , p. 70-71
  2. a b c d e f g h i et j Salima Souakri prend ses fonctions de secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite, site aps.dz, 24 juin 2020.
  3. a b c d et e "Salima Souakri: Ceinture noire, coeur blanc" présenté au 23e SILA, site aps.dz, 4 novembre 2018.
  4. « Salima sauve l'honneur », El Watan,‎ , p. 19
  5. El Khabar du 10 octobre 1994, p. 17
  6. a et b El-Mountakheb, numéro 243 du samedi 28 juillet 1990, p. 24
  7. 4e championnat arabe des nations de judo, Alger 10-12 novembre 1993, Le Matin, numéro 573 du samedi 13 novembre 1993 pages 22 et 23
  8. « Salima la Championne ! », InfoSport, no 111,‎ , p. 16

Liens externesModifier