Ouvrir le menu principal
Judo aux Jeux olympiques
Description de l'image Judo pictogram.svg. Description de l'image Olympic rings.svg.
Généralités
Sport JudoVoir et modifier les données sur Wikidata
1re apparition Tokyo, 1964
Organisateur(s) CIO
Éditions 13e en 2016
Périodicité Tous les 4 ans
Épreuves 14 en 2016

Palmarès
Tenant du titre Drapeau de la France France
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Judo aux Jeux olympiques d'été de 2020

Le judo a intégré le programme olympique lors des Jeux olympiques d'été de 1964 organisés à Tōkyō. L'art martial japonais a pourtant du mal à passer les frontières et à entrer au cœur de l'esprit olympique. Cependant, la prise de pouvoir de Charles Palmer à la tête de la Fédération internationale de judo permet d'installer durablement le judo au programme olympique grâce à une modernisation de la structure internationale et une refonte des règles qui diminuent considérablement l'influence nippone sur le judo mondial[1].

Non inclus en 1968 à Mexico, ce sport est ainsi réintégré en 1972 et n'a depuis plus quitté le programme olympique. Cependant, les femmes durent attendre les Jeux olympiques de 1992 à Barcelone pour participer à l'événement international (le judo féminin était sport de démonstration quatre ans plus tôt à Séoul).

Catégories de poidsModifier

HommesModifier

1964 : 4 catégories de poids.

  • toutes catégories, +80 kg, -80 kg et -68 kg

1972-1976 : 6 catégories de poids.

  • toutes catégories, +93 kg, -93 kg, -80 kg, -70 kg et -63 kg

1980-1984 : 8 catégories de poids.

  • toutes catégories, +95 kg, -95 kg, -86 kg, -78 kg, -71 kg, -65 kg et -60 kg

1988-1992 : 7 catégories de poids.

  • +95 kg, -95 kg, -86 kg, -78 kg, -71 kg, -65 kg et -60 kg

1996-2020 : 7 catégories de poids.

  • +100 kg, -100 kg, -90 kg, -81 kg, -73 kg, -66 kg et -60 kg

FemmesModifier

1992-1996

  • +72 kg, -72 kg, -66 kg, -61 kg, -56 kg, -52 kg et -48 kg.

2000-2020

  • +78 kg, -78 kg, -70 kg, -63 kg, -57 kg, -52 kg et -48 kg.

MixteModifier

Une épreuve par équipe mixte est introduite pour les compétitions en 2020.

RecordsModifier

3 titres olympiquesModifier

Le Japonais Tadahiro Nomura est le seul judoka triple champion olympique de l'histoire : titré en 1996, 2000 et 2004.

2 titres olympiquesModifier

Douze judokas ont deux titres olympiques à leur palmarès. Le Néerlandais Wim Ruska fut le premier à obtenir deux titres olympiques en 1972 mais dans deux catégories différentes (poids lourds et toutes catégories). Le Japonais Hitoshi Saito et l'Autrichien Peter Seisenbacher sont les premiers à obtenir deux titres olympiques dans la même catégorie sur deux olympiades consécutives. En 2004, la Japonaise Ryōko Tani est la première femme à remporter deux titres olympiques.

5 médailles olympiquesModifier

Une seule judokate a réussi à remporter cinq médailles olympiques en judo :

4 médailles olympiquesModifier

Deux judokas ont remporté quatre médailles olympiques :

3 médailles olympiquesModifier

Onze judokas ont remporté trois médailles olympiques :

Nations présentesModifier

Entre 1964 et 2016, près de X athlètes en provenance de plus de cent-soixante-dix nations différentes ont participé aux épreuves de judo des Jeux olympiques. La tendance est à la croissance au fil des éditions avec une centaine de délégations participantes depuis l'édition de 2004, contre une quarantaine lors des premières éditions[2].

Édition 64 72 76 80 84 88 92 96 00 04 08 12 16
Nombre de nations présentes en judo par édition[2] 27 46 46 42 61 62 93 91 89 94 92 100 138

Le nombre indiqué entre parenthèses est le nombre d'athlètes engagés dans les épreuves officielles pour chaque pays sur l'ensemble des Jeux de 1964 et de 1972 à 2016[3].

Tableau des médaillesModifier

Le tableau ci-dessous présente le bilan, par nations, des médailles obtenues en judo lors des Jeux olympiques d'été, en 1964 puis de 1972 à 2016. Le rang est obtenu par le décompte des médailles d'or, puis en cas d'ex æquo, des médailles d'argent, puis de bronze.

Après les Jeux de 2016, le Japon est le pays ayant remporté le plus grand nombre de médailles olympiques en judo avec quatre-vingt-quatre médailles dont trente-neuf en or. La France arrive en seconde position avec quatorze médailles d'or remportées pour un total de quarante-neuf médailles. Elle est suivie par la Corée du Sud avec onze médailles d'or. Depuis l'instauration du judo au programme olympique cinquante-cinq pays ont remporté au moins une médaille[4].

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Japon 39 19 26 84
2   France 14 10 25 49
3   Corée du Sud 11 16 16 43
4   Chine 8 3 11 22
5   Cuba 6 14 16 36
6   Union soviétique 5 5 13 23
7   Russie 5 4 7 16
8   Italie 4 4 7 15
9   Brésil 4 3 15 22
10   Pays-Bas 4 2 17 23
11   Pologne 3 3 2 8
12   Allemagne 3 2 13 18
13   Géorgie 3 2 3 8
14   Espagne 3 1 2 6
15   États-Unis 2 4 8 14
16   Corée du Nord 2 2 4 8
17   Autriche 2 2 1 5
18   Belgique 2 1 9 12
19   Slovénie 2 0 3 5
20   Équipe unifiée de l'ex-URSS 2 0 2 4
21   Allemagne de l'Ouest 1 4 3 8
22   Hongrie 1 3 5 9
23   Mongolie 1 3 4 8
24   Allemagne de l'Est 1 2 6 9
25   Roumanie 1 2 3 6
26   Azerbaïdjan 1 2 1 4
27   Suisse 1 1 2 4
28   Argentine 1 0 1 2
  Biélorussie 1 0 1 2
  Grèce 1 0 1 2
  Turquie 1 0 1 2
32   Kosovo 1 0 0 1
  République tchèque 1 0 0 1
34   Grande-Bretagne 0 8 11 19
35   Ouzbékistan 0 2 4 6
36   Canada 0 2 3 5
37   Kazakhstan 0 2 1 3
38   Israël 0 1 4 5
39   Bulgarie 0 1 2 3
  Ukraine 0 1 2 3
39   Algérie 0 1 1 2
  Colombie 0 1 1 2
  Égypte 0 1 1 2
  Équipe unifiée d'Allemagne 0 1 1 2
45   Slovaquie 0 1 0 1
46   Estonie 0 0 3 3
47   Australie 0 0 2 2
  Portugal 0 0 2 2
  Yougoslavie 0 0 2 2
50   Émirats arabes unis 0 0 1 1
  Islande 0 0 1 1
  Kirghizistan 0 0 1 1
  Lettonie 0 0 1 1
  Tadjikistan 0 0 1 1
  Tchécoslovaquie 0 0 1 1
Total 137 136 274 547

DopageModifier

Lors des Jeux olympiques de 1972, le Mongole Bakaava Buidaa, battu en finale de la catégorie des -63 kg (poids légers) et donc médaillé d'argent à l'issue de la compétition, est déclassé après la révélation d'un contrôle antidopage positif[réf. nécessaire]. Il reste à ce jour l'un des deux judokas disqualifiés alors qu'il avait remporté une médaille olympique. En 1988 à Séoul, le Britannique Kerrith Brown, déjà médaillé de bronze quatre ans plus tôt à Los Angeles, est contrôlé positif au furosémide[5] et disqualifié après avoir avoué sa faute.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. budokwai.org.
  2. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées sports-ref-SHO
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées sports-ref-PM
  4. (en) « Judo », sur Sports-Reference (consulté le 15 juillet 2019)
  5. Liste des cas de dopage aux Jeux olympiques.

Liens externesModifier

  1. [PDF]L'ensemble des catégories de poids pour le judo aux Jeux olympiques d'été de 2008

SourcesModifier

  1. Site du Comité international olympique.



Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « Note », mais aucune balise <references group="Note"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque