Opportune de Montreuil

(Redirigé depuis Sainte Opportune)

Sainte Opportune, née à Exmes vers 720[1] près d'Argentan était abbesse de Monastériolum situé pense-t-on à Montreuil-la-Cambe. Elle fait semble-t-il partie de la famille des comtes souverains de Mortain[2]. On lui attribua plusieurs miracles au point qu’elle a mérité le titre de « thaumaturge de la Normandie ».

Opportune de Montreuil
Image dans Infobox.
La plus ancienne représentation de la sainte en Normandie (abbaye de Lessay, XIIIe siècle)
Fonction
Abbesse
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Fratrie
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Étape de canonisation
Fête

BiographieModifier

 
Sainte Opportune : détail d'une gravure de Jacques Callot (vers 1630)
 
Niche avec statue de la sainte, (place Sainte-Opportune, Paris)

Opportune était la supérieure du monastère d'Almenêches[3]. Elle meurt en 770 un an après la mort de son frère Saint Godegrand (Chrodegang de Séez), évêque de Sées.

Elle est vénérée chez les moniales bénédictines d'Almenêches, qui l'invoquent pour les couples stériles désirant un enfant ; c'est la patronne de l'ancienne église paroissiale de Lessay[4].

Vers 853, le clergé de la ville de Sées fuyant les invasions normandes[réf. à confirmer] , obtint de Louis le Germanique, frère de Charles le Chauve la terre de Moussy (dans l'actuel département de Seine-et-Marne), pour y mettre en sûreté les restes de l'ancienne supérieure du monastère d'Almenêches. Les restes furent déposés dans la maison d'un nommé Gozlin où elle attirèrent un grand nombre de pèlerins. Avec les offrandes, une petite chapelle fut construite et plus tard ils furent transférés dans l'église actuelle de Moussy-le-Neuf, qui fut construite vers 1220-1222[3].

DictonModifier

Fête le 22 avril : "Pluie à la Sainte-Opportune, n'y a ni cerises, ni prunes".

RéférencesModifier

  1. « sainte opportune et les enfants », sur abbaye-argentan.fr (consulté le 9 mai 2018)
  2. Charles de Mortain, Biographie et Généalogie de la famille de Mortain, Mortain, , 39 p., chapitre : tradition religieuse du septième siècle
  3. a et b Monographie communale de Moussy-le-Neuf aux Archives départementales de Seine-et-Marne
  4. Source : Panneau à l'abbaye de Lessay

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • P. Raveton, Almenèches, son abbaye, ses femmes, Paris, 2012.
  • Yves Chaussy (dir.), L'Abbaye d'Almenèches-Argentan et Sainte Opportune : sa vie et son culte, P. Lethielleux, Paris, 1970, 480 p.
  • A. Chrestien, Office de Saincte Opportune, Vierge, 1655
  • Nicolas Gosset, La Vie et les miracles de Ste Opportune abbesse, les translations de ses reliques et fondation de son église à Paris, tirées du légendaire et archives de ladite église..., G. de Luyne et J. Chevalier, 1655 (2e édition)
  • M. Vaugon, Offices propres à l'usage de l'église royale de Sainte Opportune à Paris contenant la vie et les miracles de Ste Opportune et de S. Godegrand, 1704
  • La Vie de sainte Opportune, abbesse d’Almenèches au diocèse de Séez, en Normandie : poème légendaire du Moyen Âge (publ. pour la première fois, avec une introd. et des notes, par Léon de La Sicotière), Rouen, H. Boissel, coll. « Société des bibliophiles normands » (no 11), , xii-[14]-viii p. (lire en ligne).
  • (la) Die dominica infra octavam Epiphaniae fit Officium translationis reliquiarum sanctae Oportunae..., c. 1653
  • (la) N. Barbote, Officium beatae Opportunae virginis, 1627
  • Abbé Durand, curé d'Almenèches, "Vie et culte de Sainte Opportune, abbesse d'Almenèches, diocèse de Sées" en 1873

Articles connexesModifier

Liens externesModifier