Ouvrir le menu principal

Sailor et Lula

film sorti en 1990
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sailor et Lula (roman).
Sailor et Lula
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original Wild at Heart
Réalisation David Lynch
Scénario Barry Gifford (roman)
David Lynch (adaptation)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame expérimentale
Durée 124 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sailor et Lula (Wild at Heart) est un film américain de David Lynch sorti en 1990.

SynopsisModifier

Sailor (Nicolas Cage) et Lula (Laura Dern) s'aiment d'un amour fou, total, absolu. Mais ils doivent échapper à la mère psychopathe de la jeune femme, Marietta (Diane Ladd) qui s'oppose à cette liaison. Au cours de leur cavale pour échapper à Marietta et à son amant, l'inquiétant gangster Santos (J. E. Freeman), ils croiseront de nombreux personnages étranges, voire inquiétants, parmi lesquels le déjanté Bobby Peru (Willem Dafoe) et sa maîtresse Perdita Durango (Isabella Rossellini). Par un enchaînement d'effets meurtriers, sensuels et terrifiants s'ouvrent les portes d'un univers noir et hypnotique porteur d'effroyables secrets.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Lieux de tournageModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb. Le film a été tourné :

Bande originaleModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.   Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

RéceptionModifier

Accueil critiqueModifier

Box-officeModifier

Sorti aux États-Unis quelques mois après son sacre au festival de Cannes, Sailor et Lula fait un démarrage médiocre pour son premier week-end en salles, puisqu'il se classe à la dixième place du box-office avec 2 913 764 $ engrangés pour une combinaison moyenne de 532 salles à diffuser le film, soit une moyenne de 5 477 $ par salle[2], le film étant sorti dans un nombre de salles limité[3]. Le week-end suivant, il fait une baisse de 42,3 % avec seulement 1 681 128 $ de recettes pour un cumul de 6 154 828 $, avec une treizième place et une perte de seize salles, pour une moyenne de 3 258 $[2].

Toutefois dans son troisième week-end en salles précédant le jour férié de la Fête du Travail, bien que chutant à la quatorzième place du box-office américain et pour une moyenne de 3 007 $ par salle, Sailor et Lula parvient à obtenir une évolution positive de 10,5 %, ainsi que 102 salles supplémentaires à le diffuser, par rapport au week-end précédent avec 1 858 379 $, soit un cumul de 8 824 818 $[2], le film étant depuis proposé sur l'ensemble du territoire américain. Il finit avec 14 560 247 $, ce qui ne constitue pas un énorme succès commercial, bien qu'étant bénéficiaire, puisque le budget de tournage était de 9,5 millions de dollars.

En France, Sailor et Lula rencontre un certain succès auprès du public, puisque le film réussit à totaliser 935 716 entrées sur l'ensemble du territoire, dont 330 517 entrées à Paris[4].

Récompenses et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier