Ouvrir le menu principal

S. P. Somtow

auteur de romans de science-fiction, compositeur et chef d'orchestre, acteur
S. P. Somtow
Description de cette image, également commentée ci-après
S. P. Somtow en 2006
Nom de naissance Somtow Papinian Sucharitkul
Naissance (66 ans)
Bangkok, Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Œuvres principales

  • Vampire Junction

S. P. Somtow, de son vrai nom Somtow Papinian Sucharitkul, né le à Bangkok, est un romancier, réalisateur et compositeur de musique classique thaïlandais. Il est présenté dans un article de l'International Herald Tribune comme « l'expatrié thaïlandais le plus connu à travers le monde[1].[source insuffisante] »

JeunesseModifier

Il naît le à Bangkok en Thaïlande. Il est le fils de M. Sampong Sucharitkul, membre puis vice-président de la Commission du droit international des Nations unies (entre 1977 et 1986).

Il vit au Royaume-Uni à partir de ses six mois, de sorte que l'anglais est sa langue maternelle. Au début des années 1960, il passe cinq ans en Thaïlande pendant lesquelles il apprend le thaï. Il est ensuite éduqué à Eton College et St Catharine's College à Cambridge.

Il commence sa carrière en tant que musicien. Dans les années 1970, alors qu'il est encore étudiant, son œuvre est déjà jouée sur 4 continents. Il est nommé représentant thaïlandais de la Ligue des compositeurs asiatiques à l'Unesco. Ses compositions avant-gardistes font cependant scandale dans son pays d'origine, ce qui provoque le début de sa carrière d'auteur.

Science-fictionModifier

En tant qu'auteur de science-fiction, il est connu pour plusieurs séries, parmi lesquelles Mallworld, les Chroniques de l'Inquisition et Aquila. C'est dans les années 1970 qu'il publie pour la première fois, dans les pages du Isaac Asimov's Science Fiction Magazine. Il y a régulièrement publié des nouvelles ainsi que dans Analog et Amazing Stories.

HorreurModifier

Dans le genre horreur, il a écrit la trilogie Timmy Valentine : Vampire Junction ainsi qu'une série de nouvelles et d'histoires apparentées. Il a également été président de la Horror Writers Association (en) de 1998 à 2000. Parmi ses autres livres d'horreur : La Danse sous la lune, Dunkle Engel, Fille de vampire, Messages de l'au-delà

Autres travaux littérairesModifier

Son roman semi-autobiographique Jasmine Nights, dont l'action se situe dans les années 1960 en Thaïlande, est son œuvre littéraire la plus connue.

Travaux symphoniquesModifier

Il a composé cinq symphonies et un ballet, kaki. Il a également écrit d'autres compositions musicales dont le Requiem: In Memoriam 9/11, commandé par le gouvernement de la Thaïlande comme hommage pour les victimes des attentats du 11 septembre 2001 et inspiré par la poésie de Walt Whitman, Emily Dickinson et T. S. Eliot.

OpéraModifier

 
La Flûte enchantée à l'Opéra de Bangkok en 2006 (Nancy Yuen dans le rôle de Pamina).

En 2000, il compose Madana le premier opéra de type occidental écrit par un Thaïlandais, d'après une pièce de théâtre du roi Rama VI[2]. Il présente ensuite son deuxième opéra Mae Naak basé sur un thème thaï, puis un troisième, Ayodhya, en novembre 2006[3]. Son opéra The Silent Prince a été créé à Houston le 15 octobre 2010. Un cinquième, Dan no ura (évoquant la bataille homonyme), est programmé pour 2011 à Bangkok.

Directeur artistique de l'opéra de Bangkok, Somtow Papinian Sucharitkul a conduit en 2006 la première représentation de L'Or du Rhin de Wagner dans le Sud-Est asiatique et projette de produire le cycle entier de L'Anneau du Nibelung dans la région d'ici 2010[4].

AutresModifier

Somtow a par ailleurs été de nombreuses fois présentateur de talk-show sur la chaîne Sci Fi Channel, de même que voix-off sur des documentaires sur TLC et History Channel.

Prix littérairesModifier

Œuvres littérairesModifier

Série Vampire JunctionModifier

  1. Vampire Junction ((en) Vampire Junction, 1984)
  2. Valentine ((en) Valentine, 1992)
  3. Vanitas ((en) Vanitas, 1995)

Série Chroniques de l'Inquisition (Inquestors)Modifier

  1. Lumière sur le détroit, Denoël, coll. « Présence du futur » no 379, 1984 ((en) Light on the Sound, 1982), trad. Jean-Paul Martin (ISBN 2-207-30379-9)
    Sous le nom de Somtow Sucharitkul. Révisé en 1986 par l'auteur puis reparu en France en 2005 dans le recueil Chroniques de l'Inquisition - 1 sous le titre Lumière sur l'abîme[5].
  2. Le Trône de folie ((en) The Throne of Madness, 1983)
  3. Les Chasseurs d'utopies ((en) Utopia Hunters, 1984)
  4. Le Vent des ténèbres ((en) The Darkling Wind, 1985)

Série The CrowModifier

  1. Temple de la nuit, Pocket, coll. « Terreur » no 9267, 2002 ((en) Temple of Night, 1999)

Recueil de nouvellesModifier

  • Mallworld graffitti ((en) The Ultimate Mallworld, 2000), trad. Jacques Chambon
    Sous le nom de Somtow Sucharitkul.

RéférencesModifier

  1. (en) Site web de S. P. Somtow.
  2. (en) Mertens, Brian, "A Thai's Grand Design for Opera", International Herald Tribune, February 24, 2001
  3. (en) "Thailand's enfant terrible of opera tackles the Asian classic Ramayana", International Herald Tribune, November 14, 2006
  4. (en) Turnbull, Robert, "Wagner meets Buddhism on Thai director's stage", International Herald Tribune, April 13, 2006
  5. « Lumière sur l'Abîme - S.P. SOMTOW »

Article connexeModifier

Liens externesModifier