Sébastien de Guémadeuc

prélat catholique

Sébastien de Guémadeuc
Image illustrative de l’article Sébastien de Guémadeuc
Portrait de Sébastien de Guémadeuc par Guillaume Vallet
Biographie
Naissance
à Ploërmel
Décès
à Saint-Malo-de-Beignon
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par Mgr de Harlay de Champvallon
Dernier titre ou fonction Évêque de Saint-Malo
Évêque de Saint-Malo
Autres fonctions
Fonction religieuse
Agent général du clergé de France

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason Famille de Guémadeuc.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Sébastien de Guémadeuc ou Madeuc du Guémadeuc (1626-1702) fut un évêque de Saint-Malo.

BiographieModifier

Fils cadet du marquis Thomas de Guémadeuc, seigneur de Cadoudal en Plumelec, gouverneur de Ploërmel, et de Gillette de la Fesnaye, Sébastien de Guémadeuc naquit à Ploërmel en 1626.

Destiné par son rang à la carrière ecclésiastique, le 16 février 1643, il fut pourvu par l'évêque de Vannes chanoine de son chapitre cathédral et prit possession le 3 mars suivant. Il devait occuper cette fonction jusqu'en 1649 avant que d'être reçu archidiacre du Désert, au diocèse de Rennes, le 26 octobre 1650. aumônier de la reine Anne d'Autriche

La même année, il devint abbé de Saint-Jean-des-Près (Guillac) au diocèse de Saint-Malo. Aumônier de la Reine Anne d'Autriche, reçu docteur de la Maison de Navarre le , Agent général du clergé de France, il résigna vers 1665 sa charge d'archidiacre. Louis XIV le nomma le 1er septembre 1670 à l'évéché de Lavaur, mais déclinant cette proposition, il fut alors préconisé en 1671 pour l'évêché de Saint-Malo, poste qu'il accepta. Il fut sacré le 5 juillet en la Sainte-Chapelle du château de Vincennes par Mgr Francois Harlay de Champvallon, archevêque de Paris, assisté de Mgr Gilles de La Baume Le Blanc de La Vallière et de Mgr Mathieu Thoreau, respectivement évêques de Nantes et de Dol.

Épiscopat malouinModifier

Au cours de son épiscopat Mgr de Guémadeuc présida par deux fois les États de Bretagne à Dinan, le 9 novembre 1675 et 1er août 1685.

Par ailleurs, il assista aux Assemblées du clergé de 1680, 1682 et 1685 pendant lesquelles furent rédigés et adoptés les quatre articles ayant servi de piliers afin de contrer les progrès du protestantisme.

Il fonda l'abbaye bénédictine du Mont-Cassin près de Josselin dont il confia l'abbatiat à sa sœur ainée puis à sa nièce, favorisant de même la nomination de son neveu, le marquis de Guémadeuc, au poste de gouverneur de Saint-Malo.

Abbé de N.D. de la Noë au diocèse d'Évreux, prieur d'Iffendic, de Saint-Martin de Sigy, de Saint-Aubin de Guérande, Mgr de Guémadeuc perdit la vie le 2 mars 1702 dans le manoir de Saint-Malo-de-Beignon, résidence d'été des évêques malouins qu'il avait contribué à reconstruire. Ce prélat fut inhumé au chœur de l'église de Saint-Malo-de-Beignon.

ArmesModifier

De sable au léopard d'argent accompagné de six coquilles de même, 3 en chef et 3 en pointe, le tout d'argent.

SourcesModifier

  • Chanoine Amédée Guillotin de Corson, Pouillé historique de l'archevêché de Rennes, Rennes, Fougeray et Paris, René Haton, 1880-1886, 6 vol. in-8° br., couv. impr. (disponible sur Gallica).
  • Abbé Louis-Marie Raison, Le Mouvement Janséniste au diocèse de Saint-Malo, Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, Rennes, Plihon, 1930, in-8°, 121 p.