Guillaume Vallet

Guillaume Vallet, né le à Paris où il est mort le , est un graveur français.

Guillaume Vallet
Image dans Infobox.
Vierge à l’Enfant avec un ange de Vallet d’après Bourdon
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfant
Autres informations
Membre de
Maître

BiographieModifier

Fils de Marguerite de Liercourt et de Jean Vallet, marchand d’estampes, rue Saint-Jacques, il reçut les premières leçons de son art de Pierre Daret, qui travaillait quelquefois pour son père. Après avoir séjourné à Rome, avec son ami et collègue Étienne Picart, de 1655 à 1661, il revint avec lui à Paris, où l’Académie royale les reçut tous deux, le [1]. Il gravait d’une manière large et colorée[2]. Il a travaillé d’après les plus grands maitres, tant italiens que français[3]. Ses dessins sont corrects et moelleux[4].

Le mardi , établi sur le territoire de Saint-Severin, il épousa, dans l’église de la Madeleine-en-la-Cité, Catherine Boivin, jeune fille de feu le marchand Claude Boivin, avec qui il eut cinq enfants, dont Jérôme Vallet, qui sera graveur, membre de l'Académie en 1702.

À sa mort, rue Saint-Jacques, Vallet fut inhumé, le , dans l’église de Saint-Benoit.

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. notice BnF no FRBNF12521996
  2. Claude-Henri Watelet, Dictionnaire des arts de peinture, sculpture et gravure, Paris, Prault, 1792, p. 548.
  3. Michael Huber, Manuel des curieux et des amateurs de l'art, t. 7, Zurich, Orell, Gessner, Fuesslin et Cie, 1804, p. 276.
  4. François-Xavier de Feller, Dictionnaire historique ou Histoire abrégée des hommes qui se sont fait un nom par le génie, les talens, les vertus, les erreurs, depuis le commencement du monde jusqu’à nos jours, t. 12, Paris, Méquignon, 1818-1820, p. 408.
  5. Notice no 05120013215, base Joconde, ministère français de la Culture.
  6. Notice no 50170000667, base Joconde, ministère français de la Culture.
  7. Notice no 01550010914, base Joconde, ministère français de la Culture.
  8. Notice no 02110000934, base Joconde, ministère français de la Culture.
  9. Notice no 05120013255, base Joconde, ministère français de la Culture.
  10. Toulouse, Musée Paul-Dupuy, inv. 67.65.1470 et Karl Heinrich von Heinecken, Dictionnaire des artistes, dont nous avons des estampes…, vol. 1, Leipzig, Breitkopf, 1778, p. 140.
  11. a b c et d François-Xavier de Feller, Dictionnaire historique ou Histoire abrégée des hommes qui se sont fait un nom par le génie, les talens, les vertus, les erreurs, depuis le commencement du monde jusqu’à nos jours, t. 12, Paris, Méquignon, 1818-1820, p. 409.
  12. Karl Heinrich von Heinecken, op. cit., p. 377.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie et sourcesModifier

  • Jérôme Vallet, « Guillaume Vallet », dans Mémoires inédits sur la vie et les œuvres des membres de l'Académie royale de peinture et de sculpture, Paris, J.B. Dumoulin, , 480 p. (lire en ligne), p. 406-407.
  • Augustin Jal, « Vallet (Guillaume) 1633-1704, (Hiérôme) 1667- ? , (Jean-Emmanuel-Jérôme) 1722-- ? », dans Dictionnaire critique de biographie et d'histoire : errata et supplément pour tous les dictionnaires historiques d'après des documents authentiques inédits, Paris, Henri Plon, , 2e éd., 1329 p. (lire en ligne), p. 1221-1222.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier