Ouvrir le menu principal

Rue de Coulmiers (Paris)

rue de Paris, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de Coulmiers.

14e arrt
Rue de Coulmiers
Image illustrative de l’article Rue de Coulmiers (Paris)
Rue de Coulmiers vue depuis l'avenue Jean-Moulin.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Petit-Montrouge
Début 124, avenue du Général-Leclerc
Fin 41, avenue Jean-Moulin
Morphologie
Longueur 315 m
Largeur m
Historique
Dénomination 1884
Géocodification
Ville de Paris 2367
DGI 2375

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Coulmiers

La rue de Coulmiers est une voie du 14e arrondissement de Paris, en France.

Sommaire

Situation et accèsModifier

 
Theo et Nelly van Doesburg au 5, rue de Coulmiers, en 1921.

La rue de Coulmiers est une voie publique située dans le 14e arrondissement de Paris. Elle débute au 124, avenue du Général-Leclerc et se termine au 41, avenue Jean-Moulin.

La rue longe la Petite Ceinture, voie de chemin de fer désaffectée en contrebas. C'est le long de la rue de Coulmiers que se trouvent les quais de la gare de Montrouge-Ceinture.

Un jardin partagé se trouve le long de la rue en face des numéros 19 à 37. Il est géré par l'association Vert-Tige.

OdonymieModifier

Lors de la cession de la rue à la ville, il était projeté d'en faire le prolongement de la rue Beaunier qui se trouve de l'autre côté de ce qui était alors l'avenue d'Orléans et qui est actuellement l’avenue du Général-Leclerc. Après avoir un temps envisagé de renommer la totalité des deux voies « rue Coulmiers », il a finalement été décidé que la rue Beaunier resterait telle qu'elle était et que la voie nouvelle porterait le nom nouveau. Il célèbre la bataille de Coulmiers qui eut lieu près du village de Coulmiers qui vit la victoire des Français face aux Bavarois durant la guerre franco-prussienne de 1870, le . C'est parce que le village est situé à l'ouest d'Orléans dans le département du Loiret, que le nom de cette victoire a été donné à une voie qui donne sur l'avenue d'Orléans[1].

HistoireModifier

La rue était une voie qui longeait la ligne de Petite Ceinture et qui faisait partie de l'emprise ferroviaire, possession de l'État. Elle a été cédée par l'État à la ville de Paris en 1882[1].

Pendant cent trente ans, seul le côté sud de la rue était bâti d'immeubles à étages. Sur l'emprise des quais de la gare, c'est-à-dire entre la rue Friant et l'avenue du Général-Leclerc, se trouvaient un garage automobile et deux courts de tennis municipaux jusqu'en 2014. Le promoteur Nexity y a aménagé, de 2014 à 2016, des immeubles d'habitation de quatre à six étages de 126 appartements, dont la moitié d’HLM[2].

Le peintre Piet Mondrian a brièvement son atelier au n°5 en 1919[3].

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Rue de Coulmiers », nomenclature officielle des voies de Paris, paris.fr.
  2. Céline Carez, « Paris : des logements au-dessus des rails de la Petite Ceinture », leparisien.fr, 13 juin 2016.
  3. Éric Bietry-Rivierre, « Un atelier capital, un tropisme parisien », Le Figaroscope, semaine du 22 au 28 mars 2017, page 3.