Rue Desaix (Nantes)

voie de Nantes, France

Rue Desaix
Image illustrative de l’article Rue Desaix (Nantes)
Portion orientale de la rue, vue de la place Alfred-Lallié.
Situation
Coordonnées 47° 13′ 40″ nord, 1° 32′ 49″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Malakoff - Saint-Donatien
Début Place Waldeck-Rousseau
Fin Rue du Général-Buat
Morphologie
Type Rue
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue Desaix
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue Desaix
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue Desaix

La rue Desaix est une voie du quartier Malakoff - Saint-Donatien à Nantes en France.

LocalisationModifier

La rue Desaix relie la place Waldeck-Rousseau à la rue du Général-Buat, et traverse la place Alfred-Lallié au deux tiers de son parcours. Elle rencontre également les rues Général-Margueritte, de Clermont, Dufour et Saint-Donatien.

DénominationModifier

À son ouverture, en 1882, elle est baptisée en l'honneur de Louis Charles Antoine Desaix, général français qui fit basculer le destin de la bataille de Marengo au cours de laquelle il trouva la mort le [1].

HistoriqueModifier

La rue Desaix reprend approximativement le tracé de l'ancien « bas chemin du Coudray ». Vers 1896, la rue nouvellement aménagée, qui s'arrêtait en 1882 à la rue de Clermont (alors « chemin de Clermont »), puis en 1890 à la rue du Coudray, est prolongée jusqu'à la rue de Paris (aujourd'hui rue du Général-Buat), englobant le « petit chemin (ou petite rue) du Coudray » puis « rue des Enfants-Nantais », et la voie qui s'était appelée « rue d'Enfer » ou « petite rue de Paris ». L'actuelle rue des Écachoirs est une partie de l'ancien tracé du « bas chemin du Coudray »[1],[2].

Voies secondairesModifier

Place Alfred-LalliéModifier

Traversée d'est en ouest par la rue Desaix, cette place arborée[coord 1], dont le nom rend hommage au député et historien nantais Alfred Lallié permet l'accès aux rues du Coudray, Saint-Rogatien, Amiral-Ronarc'h et François-Farineau.

Rue du CoudrayModifier

Elle part de la place Alfred-Lallié et rejoint le boulevard des Belges[coord 2]. Son nom attribué en 1901 fait référence à l'ancien château du Coudray datant du XVIIe siècle, détruit en 1982 qui se situait au débouché sud de la rue, à l'angle nord-ouest de la place Alfred-Lallié[coord 3]. Durant le XVIIIe siècle la bâtisse servit de dépôt de mendicité et la chapelle fut utilisé comme lieu de culte clandestin aux prêtres réfractaires durant la Révolution[3].

Rue Saint-RogatienModifier

 
Rue Saint-Rogatien depuis la place Alfred-Lallié, au croisement de la rue Desaix.

Depuis la place Alfred-Lallié, la rue saint-Donatien mène directement à la place des Enfants-Nantais[coord 4]. Son nom fait référence à Saint Rogatien qui avec son frère Saint Donatien est le Saint patron de Nantes vénérés par la basilique Saint-Donatien-et-Saint-Rogatien située sur la place des Enfants-Nantais.

Rue François-FarineauModifier

Depuis la Place Alfred-Lallié, la rue François-Farineau descend vers la rue de la Béraudière[coord 5]. Le nom de la rue rend hommage à François Farineau (né en 1858), professeur dans l'actuel lycée Jules-Verne, qui devint conseiller municipal dès 1912 sous la municipalité de Paul Bellamy, avant de devenir adjoint au maire et conseiller cantonal du 2e Canton de Nantes[3].

Coordonnées des lieux mentionnésModifier

 

Les coordonnées de cet article :

RéférencesModifier

  1. a et b Pied 1906, p. 90.
  2. « Desaix (rue) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le ).
  3. a et b Pajot 2010, p. 86

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :