Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riou.

Rudy Riou
Image illustrative de l’article Rudy Riou
Rudy Riou avec le RC Lens en avril 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Toulouse FC (gardiens)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (39 ans)
Lieu Béziers (France)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 1999-2016
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1990-1997Drapeau : France RCO Agde
1997-1999Drapeau : France Montpellier HSC
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1999-2004Drapeau : France Montpellier HSC122 0(0)
2004-2007Drapeau : France FC Istres106 0(0)
2007-2008Drapeau : France Toulouse FC005 0(0)
2008-2011Drapeau : France Olympique de Marseille001 0(0)
2011Drapeau : Belgique Charleroi SC011 0(0)
2011-2012Drapeau : France FC Nantes034 0(0)
2012-2015Drapeau : France RC Lens088 0(0)
2015-2016Drapeau : Belgique OH Louvain031 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2018-2019 Drapeau : Gabon Gabon (gardiens)
2019- Drapeau : France Toulouse FC (gardiens)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 13 novembre 2018

Rudy Riou, né le à Béziers, est un footballeur français qui évolue au poste de gardien de but. Il occupe le poste d'entraîneur des gardiens au Toulouse FC.

Il n'a aucun lien de parenté avec le footballeur Rémy Riou, également gardien de but[1],[2].

BiographieModifier

Formé au Montpellier HSC, Rudy Riou débute en Ligue 1 le lors d'un match face à l'Olympique lyonnais avec une victoire 2-1 à la clé. Il prend part à 20 matchs de championnat mais Montpellier est relégué.

Il est victime d'une grave blessure à la jambe à la suite d'un choc avec son coéquipier Marcel Mahouvé. En Ligue 2, il dispute 18 matchs et participe à la remontée des héraultais en Ligue 1. Il passe alors trois saisons en Ligue 1 (78 matchs de L1) mais à l'issue de la saison 2003-2004, il quitte Montpellier, une nouvelle fois relégué en L2.

Il s'engage avec le FC Istres, promu en Ligue 1. Le club provençal passe une saison en Ligue 1 puis est relégué. Riou reste à Istres jusqu'à la fin de la saison 2006-2007, quittant le club alors relégué en National, pour rejoindre le Toulouse FC, alors troisième de Ligue 1 et qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des champions.

Il évolue comme second gardien, suppléant le titulaire depuis deux saisons à Toulouse, Nicolas Douchez. À l'orée de la saison 2008-2009, il signe à l'Olympique de Marseille pour devenir la doublure de Steve Mandanda en lieu et place de Cédric Carrasso, qui fait lui le chemin inverse.

Le , il participe à son premier match officiel sous les couleurs olympiennes en remplacement de Mandanda à la mi-temps blessé à la cuisse, contre le FC Nantes au stade de la Beaujoire (1-1).

Le , il résilie son contrat avec l'Olympique de Marseille et signe le jour même au club belge du Charleroi SC. Le 22 janvier suivant, il rejoue un match officiel pour la première fois depuis le 29 octobre 2008, contre le FC Malines au Stade du Pays de Charleroi (0-0). Il est élu meilleur gardien de la phase retour du championnat belge mais refuse de prolonger son contrat.

Le , Rudy Riou signe un contrat d'une saison en faveur du FC Nantes[3]. Après 34 matchs sous le maillot des Canaris, le club annonce que le contrat du gardien de but, qui court jusqu'au 30 juin, n'est pas prolongé.

Le , il signe un contrat de deux saisons en faveur du RC Lens. Ce contrat possède une prolongation automatique d'un an en cas de montée en Ligue 1[4]. À la suite de l'interdiction de recrutement du RC Lens et du départ d'Alphonse Areola, il commence la saison 2014-15 en tant que titulaire pour le retour du club en Ligue 1. Le 7 mars 2015, Rudy Riou dispute sa 150e titularisation en Ligue 1 face au Paris-Saint-Germain pour une défaite 4-1 malgré de nombreuses parades du portier lensois[5].

Le 30 juin 2015, le contrat de Rudy Riou au RC Lens prend fin et n'est pas renouvelé. Le gardien de but quitte donc le club nordiste après trois saisons. Sans club, il rejoint l'UNFP FC pour s'entretenir avant de trouver un point de chute en Belgique, au club d'Oud-Heverlee Louvain, où il s'engage pour un contrat d'un an plus une année en option[6]. Après la relégation du club en fin de saison, il quitte le club.

Lors de la rentrée 2017, il s'inscrit à la formation de manager général de club sportif dispensée par le Centre de droit et d'économie du sport de Limoges[7]. Au mois d'octobre 2018, il intègre le staff de la sélection gabonaise, dirigée par Daniel Cousin, comme entraîneur des gardiens[8],[9].

Au mois d'octobre 2019, il intègre le staff du Toulouse FC, dirigée par Antoine Kombouaré, comme entraîneur des gardiens

StatistiquesModifier

Statistiques individuelles[10]
Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes d’Europe
1999-2000 Montpellier HSC   Ligue 1 20 matchs 1 match 3 matchs (CI)
2000-2001 Montpellier HSC   Ligue 2 18 matchs - -
2001-2002 Montpellier HSC   Ligue 1 19 matchs - -
2002-2003 Montpellier HSC   Ligue 1 28 matchs 1 match -
2003-2004 Montpellier HSC   Ligue 1 31 matchs 1 match -
2004-2005 FC Istres   Ligue 1 26 matchs 1 match -
2005-2006 FC Istres   Ligue 2 37 matchs 2 matchs -
2006-2007 FC Istres   Ligue 2 38 matchs 2 matchs -
2007-2008 Toulouse FC   Ligue 1 3 matchs 1 match 1 match (C3)
2008-2009 Olympique de Marseille   Ligue 1 1 match - -
2009-2010 Olympique de Marseille   Ligue 1 - - -
2010-2011 Olympique de Marseille   Ligue 1 - - -
Charleroi SC   Jupiler Pro League 8 matchs 3 matchs -
2011-2012 FC Nantes   Ligue 2 33 matchs 1 match -
2012-2013 RC Lens   Ligue 2 37 matchs 7 matchs -
2013-2014 RC Lens   Ligue 2 4 matchs 7 matchs -
2014-2015 RC Lens   Ligue 1 32 matchs 1 match -
2015-2016 OH Louvain   Jupiler Pro League 29 matchs 2 matchs

Dernière mise à jour le 17 juin 2015

PalmarèsModifier

Rudy Riou remporte la Coupe Intertoto en 1999 avec le Montpellier HSC.

Parti à l'Olympique de Marseille, il est vice-champion de France en 2009 mais ne participe pas au titre de champion de France la saison suivante étant numéro trois dans la hiérarchie des gardiens.

Notes et référencesModifier

  1. C.G., « Nantes – Lens : Riou vs Riou » sur butfootballclub.fr, 29 septembre 2012
  2. Alexandre Alain, « Rudy Riou : "J’ai suffisamment galéré" » sur So Foot, 4 mars 2013
  3. Rudy Riou est Nantais (officiel), francefootball.fr, 21 juillet 2011.
  4. Valvidia et Riou 100 % lensois, rclens.fr, 24 juillet 2012.
  5. Rudy Riou a vécu sa 150e titularisation en L1
  6. « Rudy Riou a vécu sa 150e titularisation en L1 - Lensois.com », sur Lensois.com (consulté le 23 juillet 2015)
  7. François Desnoyers, « Yann Bonato, Thierry Omeyer et Thomas Voeckler dans la nouvelle promotion du CDES de Limoges », sur www.lepopulaire.fr, Le Populaire du Centre, (consulté le 7 juin 2018)
  8. Charlotte Gruszeczka, « Rudy Riou, entraîneur de la sélection nationale du Gabon, c’est fait ! », sur wesportfr.com, (consulté le 13 novembre 2018)
  9. Patrick Juillard, « Gabon : Rudy Riou nouvel entraîneur des gardiens, Bruno Mbanangoye adjoint », sur football365.fr, (consulté le 13 novembre 2018)
  10. « Fiche de Rudy Riou », sur footballdatabase.eu

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :