Ouvrir le menu principal

Roucourt (Belgique)

section de Péruwelz, Belgique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roucourt.

Roucourt
Roucourt (Belgique)
Vue panoramique de Roucourt
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Tournai-Mouscron
Commune Péruwelz
Code postal 7601
Zone téléphonique 069
Démographie
Gentilé Roucourtois(e)
Population 1 100 hab. (2018)
Densité 312 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ nord, 3° 35′ est
Superficie 353 ha = 3,53 km2
Localisation
Localisation de Roucourt
Localisation de Roucourt au sein de Péruwelz

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Roucourt

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Roucourt

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Roucourt

Roucourt est un village belge situé dans la Province de Hainaut.

Anciennes communes rattachées à PéruwelzModifier

Villages rattachésModifier

Les villages de Baugnies, Bonsecours, Braffe, Brasménil, Bury, Callenelle, Péruwelz, Roucourt, Wasmes-A-B, Wiers sont regroupées en une seule commune qui est aujourd'hui Péruwelz

Personnage célèbre lié à la commune (Roucourt)Modifier

Fernand Bachelard homme de grande taille le plus grand d'Europe de son époque (2,35m) connue dans le monde entier sous le nom de «Géant Atlas»

Bourgmestres de RoucourtModifier

  • Louis de Blois d'Arondeau (1800-1814)
  • Louis-Bernard Boël (1814-1823)
  • Charles-Louis Boël (1823-1848)
  • Hippolyte Paillot (1848-1854)
  • Léonce de Blois d'Arondeau (1854-1869)
  • Édouard Paillot (1869-1882)
  • Zéphyr Heulle (1882-1891)
  • Albert Boël (1891-1918)
  • Augustin Foucart (1918-1921)
  • Jules Boël (1921-1928)
  • Louis Boël (1928-1942)
  • Herman Lombart (1942-1947)
  • Julien Bouchain (1947-1960)
  • Robert Lelong (1960-1977)

Après la fusion des communes est arrivée et Roucourt s'est rattaché à Péruwelz le seule commune pour les dix villages du Péruwelzis.

LivreModifier

Il existe un livre sur Roucourt qui se prénomme Histoire de Roucourt

RuesModifier

Voies de RoucourtModifier

  • Bas de la Roë
  • Chemin de Basècles
  • Chemin de Thumaide
  • Impasse Chasse Desmond
  • Place Louis Boël
  • Place de Roucourt
  • Quai du Canal
  • Quai Paray-Vieille-Poste
  • Rue St Antoine
  • Rue d'Arondeau
  • Rue du Bicnois
  • Rue de Bitremont
  • Rue de la Brasserie
  • Rue du Champ Lionne
  • Rue de l'Église
  • Rue de la Guérison
  • Rue Jaunay-Clan
  • Rue Jeanne Dubois
  • Rue Julien Bouchain
  • Rue Lieutenant Louis Boël
  • Rue Neuve Chaussée
  • Rue Neuve
  • Rue Petit Gobert
  • Rue du Pont de Pierres
  • Rue de la Saulx
  • Rue du Sergent Charles Louis
  • Rue à Surelles
  • Rue Trompette
  • Rue de la Vicairie
  • Ruelle du Clerc
  • Ruelle Roberte

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Roucourt
Braffe Bury Bury
Brasménil   Péruwelz
Wiers Péruwelz Péruwelz

Voies de communicationModifier

CommercesModifier

ÉgliseModifier

St GéryModifier

St AdrienModifier

ÉconomieModifier

ChâteauxModifier

Château d'ArondeauModifier

Le domaine d'Arondeau avec ses 15 hectares et ses 4 salles modulables pouvant accueillir jusqu'à 500 personnes. Lieu idéal pour vos événements professionnels , formations, meetings, séminaires résidentiels, conférence, incentives, cocktails, assemblées générales. Organisé son mariage au domaine d'Arondeau c'est bénéficier d'une organisation de mariage dans un lieu d'exception. Vous souhaitez un grand mariage ou une ambiance plus intime. L'équipe du domaine d'Arondeau vous suivra tout au long de votre mariage.[passage promotionnel]

Suite (Histoire)Modifier

Le château d'Arondeau qui est bati au XIVe siècle (il s'agissait d'une maison forte au départ) à l'écart du village de Roucourt, parmi les marais, le château fut vendu à plusieurs reprises. Tel qu'il est à présent, c'est un remaniement datant du XIXe siècle , hormis l'aspect général, rien n'a changé. Le marais d'Arondeau se prolonge par ceux de la Roë et de Verquesies. Ce sont à présent des parcs privés de grande valeur. Situé en zone marécageuse, ce manoir a été pendant plusieurs siècles la demeure des vicomtes de Blois, seigneur d'Arondeau. En 1675, Antoine de Blois obtient du roi de France que cette terre soit érigée en vicomté. Cette construction de style «éclectique» de la fin du XIXe siècle était entourée d'eau et disposait même d'une vaste esplanade à l'arrière. On y ajoute un jardin d'hiver type années 1900 qui surplombe l'étang. Édifice privé partiellement visible situé à la rue de la Guérison.

Le moulin à eau d'ArondeauModifier

Alimenté par l'étang du château, ce moulin à eau a servi du lieu de cache à de nombreux résistants durant la Seconde Guerre Mondiale.

Réserve naturelle de la «Noire Terre» à RoucourtModifier

Situé sur un peu plus de 10 ha de boisements, de prairies humides et d'aulnaies marécageuses, ce site présente un grand intérêt par la présence de nombreuses orchidées et d'une fougère rare (la langue de serpent). Il accueille également une grande diversité d'oiseaux comme le Martin-Pêcheur, la Grande Aigrette, le loriot d'Europe, la Tourterelle des bois, ainsi que diversés espèces de crapauds, grenouilles, tritons et lézards.

Marais de la RoëModifier

Extraction de la couperose verte. Le mordant nécessaire pour fixer les couleurs sur la laine (la couperose) est produit à partir du sulfate de fer exploité dans les marais du hameau de la Roë

Château MarlierModifier

En 1890, Louis Marlier fait construire ce petit château dans un style qui est caractéristique de la fin du siècle qui n'est pas sans rappeler l'éclectisme. Le château a appartenu à Madame Louise Boël, épouse du Chevalier Georges Martin. Ils le vendent à la famille de Viron qui le céde au Foyer de Roucourt. Celui-ci est vendu au baron Hervé de Viron qui le cède au Foyer de Roucourt. Édifice privé partiellement visible situé à la rue Lieutenant Louis Boël.

Château BoëlModifier

En 1901, Louis Marlier fait édifier cette demeure pour sa fille unique qui épouse le fils du général Boël. Ce dernier appartient à une famille de riches industriels liés à la construction métallique. Le château est construit en deux étapes et s'inspire des formes médiévales, notamment le néo-gothique. L'agrandissement sera réalisé en 1909. Pour la petite histoire, un chandelier avec les initiales BM est sculpté sur le pied de l'escalier d'entrée. BM pour Boël-Marlier et le chandelier pour évoquer l'appellation du champ sur lequel est implantée la propriété. Édifice privé partiellement visible situé à la rue Lieutenant Louis Boël.

EnseignementsModifier

École normaleModifier

La petite école communale maternelle et primaire de Roucourt vous accueille a la rue Julien Bouchain, 5 7601 Roucourt.Le directeur étant Thomas Savalli. Petite école chouette et sympa.

Horaires de l'ECRModifier

  • Cours de 8h25 à 12h15 et 13h30 à 15h10
  • Garderie matin et soir sur demande
  • Étude dirigée de 15h10 à 16h30

Quelques atouts de l'ECRModifier

  • Une école aux dimensions familiales.
  • Une préparation au certificat d'études de base (CEB).
  • La participation aux épreuves externes.
  • La psychomotricité, les sports intérieurs et extérieurs, la natation.
  • Le cours de néerlandais dispensé par un(e) titulaire expérimenté(e)
  • Le choix du cours philosophique.
  • Les animations, spectacles, projets de classe...
  • Les classes de dépaysement.
  • L'organisation de fêtes à l'école.
  • La possibilité d'un repas chaud le midi
  • Le matériel scolaire de base gratuit.

École spécialeModifier

Le Foyer de Roucourt qui est visible au 11,Place de Roucourt 7601,Roucourt.C'est une École Professionnelle Secondaire Inférieure Spéciale appelée l'EPSIS le foyer de Roucourt et aussi un Institut Médico-Socio Pédagogique.

RôleModifier

L'institut le foyer de Roucourt accueille et accompagne des jeunes filles et garçons en grande difficulté psycho-sociale, et cela, depuis 1949.

«Notre Histoire»Modifier

La première institution a vu le jour en 1949; à Roucourt. C'était une école qui se dénommait "Notre Foyer Agricole".La phililosophie de la L.N.H était alors de confier la direction de ses institutions à des couples.C'est Mr Simon Vander Elst et son épouse Maggy qui ont créé l'institution. Celle-ci accueillait à l'époque des jeunes que l'on qualifiait de prédélinquants, voire de délinquants. Ils y étaient souvent envoyés par le juge de la jeunesse.

HameauModifier

Hameau d'ArondeauModifier

Situé sur la rive gauche du canal, ce hameau appartenait à la châtellenie d'Ath. Au Moyen Âge, on y trouve une maison forte, une ferme et plusieurs habitations. Lors des guerres de religions du XVIe siècle, la ferme de l'Arondeau est confisquée par le gouvernement espagnol et pillée par des soldats de passage (1580). De nos jours, la zone marécageuse est classée Natura 2000. Celui-ci est le seul hameau du village de Roucourt.

SuiteModifier

Durant le Moyen Âge, le culte de St Adrien engendre l'établissement d'une chapelle, d'une procession et d'une confrérie (liée par une bulle du pape Clément VIII datée du 11 janvier 1602). Dans le village il y a un monument historique c'est un « bras reliquaire de St Adrien ».

HistoireModifier

Roucourt au Moyen ÂgeModifier

Les premières mentions de Roucourt sont Rotgericurtis qui remontent à 1015.Le fief est tenue par une seigneurie locale dont l'un des premiers représentants est Adam de Roucourt.Au XIIe siècle, il passe aux seigneurs du Biez à Wiers.

Roucourt à l'AntiquitéModifier

Si l'on croit les Annales de Hainaut, le village de Roucourt remonte à l'époque de l'Antiquité.Les prospections archéologiques contemporaines(fragments de céramiques et de tuiles gallo-romaines ou encore vase mérovingien) semblent également conforter les propos de Jacques de Guise.

VillageModifier

Ce village établit sur un mont est traversé par l'important axe Gand-Valenciennes et un pèlerinage à St Adrien y est attesté depuis le Moyen-Âge.Ces éléments pourraient attester qu'il s'agit du plus ancien site habité de l'entité

Roucourt vers 1800-1900Modifier

Au XVIIe siècle, le village s'industrialise et plusieurs fabriques de bas y sont installées.Dans le courant du XIXe siècle, on recense une industrie métallurgique, une fonderie, une chaudronnerie, une usine de noir animal, et plusieurs brasseries. Parallèlement à ces secteurs d'activités, l'agriculture reste bien présente.

C'est également à cette époque que le village de Roucourt est traversé par le canal de Pommerœul à Antoing (inauguré en juin 1826). Après la Seconde Guerre Mondiale, les entreprises ferment successivement. Désormais, c'est le foyer de Roucourt, une institution de réinsertion scolaire, qui occupe une place prépondérante dans le centre du village.

JumelageModifier

Notes et référencesModifier