Ouvrir le menu principal

Rolls-Royce Trent 900

Rolls-Royce Trent 900 au banc d'essai
Rolls-Royce Trent 900 sur un prototype d'A380

Le turboréacteur double flux, triple corps Trent 900 produit par Rolls-Royce a été conçu pour l'Airbus A380. Son assemblage est réalisé sur le site de Rolls-Royce Plc. à Derby (Royaume-Uni) en parallèle des autres réacteurs de la gamme Trent. Il a été le premier réacteur à être disponible sur l'Airbus A380.

Description techniqueModifier

Résumé de la description techniqueModifier

Il fournit de 311 à 338 kN, augmentée à 374 kN grâce à un compresseur de 2,94 m, avec une soufflante de 2,95 m de diamètre.

De technologie commune à tous les turboréacteurs de la gamme Trent, le modèle 900 dispose de trois arbres en rotation, permettant des régimes de rotation mieux adaptés pour chaque zone de pression du compresseur et des étages de turbines.

CompositionModifier

Compresseur Chambre de combustion Turbine
Soufflante 5 étages turbine basse pression
8 étages Compresseur intermédiaire 1 étage turbine intermédiaire
6 étages Compresseur haute pression 1 étage turbine haute pression


VariantesModifier

  • Trent 970B- 84 : 348.31 kN (78,300 lbf) de poussée. Il équipe les A380-841 de Singapore Airlines, Lufthansa, British Airways, Thai Airways International, Asiana Airlines, China Southern Airlines et Malaysia Airlines.
  • Trent 972B- 84 : 356.81 kN (80,210 lbf) de poussée. Il équipe les A380-842 de Qantas et les 33 derniers A380 des 123 qu'a commandé Emirates.
  • Trent 977B- 84 : 372.92 kN (83,840 lbf) de poussée. Il devait être le moteur de l'A380-843F.
  • Trent 980- 84 : 374.09 kN (84,100 lbf) de poussée. Il devait être le moteur de l'A380-941.

Moteurs concurrentsModifier

IncidentsModifier

Le 4 novembre 2010, l'Airbus A380 du Vol 32 de la compagnie Qantas a été contraint d'effectuer un atterrissage d'urgence à Changi Airport (Singapour) à la suite d'une avarie sérieuse sur la partie arrière d'un réacteur de ce type, qui a perdu son capotage quelques minutes après le décollage du même aéroport, sans causer de blessés à l'intérieur de l'avion. La cause de cet incident semblerait provenir d'une fuite d'huile interne ayant secondairement entraîné une rupture de disque turbine[1].

Tout juste un an plus tard, le 4 novembre 2011 un autre A380 de Qantas effectuant un vol entre Singapour et Londres a dû se poser à Dubaï après un incident de moteur, a annoncé la compagnie.

Notes et référencesModifier