Roger Le Taillanter

écrivain français
Roger Le Taillanter
Naissance
Paris 14e, Drapeau de la France France
Décès (à 80 ans)
La Rochelle, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Heures d'angoisse
  • 36, quai des orfèvres

Roger Le Taillanter, né en 1925, originaire du Mené dans les Côtes-d'Armor[1], a suivi une carrière de policier, jusqu'à de hautes responsabilités, puis d'auteur de romans policiers. Il est décédé d'un cancer le à La Rochelle.

Parti du bas de l'échelle, il atteint le grade de commissaire de police à Paris et dirige la Brigade de répression du banditisme et la "Brigade mondaine". Il dirige ensuite le Service régional de police judiciaire de Rennes avec pour mission de mettre fin aux attentats à l'explosif perpétrés par le FLB. Celui-ci ripostera par la destruction de sa maison de Plouézec (un auteur a parlé à ce propos de provocation). Le FLB sera démantelé (mais ses membres seront amnistiés en 1981). Roger Le Taillanter prend sa retraite en 1979 et se consacre à l'écriture de nombreux romans policiers, et d'un scénario de film, inspirés de son expérience. Il obtint un succès remarquable et a reçu le Prix du Quai des Orfèvres. En 1995 il publie son autobiographie sous le titre "Le Grand", Ma vie de flic.

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. D'après sa fiche sur imdb, il serait né à Belle-Isle-en-Terre

Liens externesModifier