Ouvrir le menu principal

Éditions Grancher

maison d'édition française

Éditions Grancher
Création 05-11-1954
Disparition 31/08/2018 radiation INSEE
Forme juridique SARL unipersonnelle
Siège social Esqualens
Direction David Grupzewski
Activité Édition de livres (code 5811Z)
SIREN 542 082 763
Site web www.grancher.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 640 200 € en 2017
Résultat net 163 300 € en 2017

Les Éditions Grancher[1] est une maison d'édition française fondée à Paris en 1952 par Jacques Grancher sous le nom, initialement, des Éditions de la Pensée Moderne.

HistoireModifier

Elles sont fondées en 1952. Installées dans le sixième arrondissement parisien, elles publient surtout des livres sur le coaching, la cuisine, la psychologie ou le tarot. Grancher a décidé cependant de publier des ouvrages de Marine Le Pen, bien que la maison d'édition publie peu d'ouvrages de dirigeants politiques, et ne soit pas cataloguée à l'extrême-droite (selon Bastien Bonnefous du journal Le Monde) : Grancher a également publié deux ouvrages de Léon Poliakov, historien de l'antisémitisme, ainsi que des auteurs de tout l'arc politique.

La maison prend cette décision estimant « normal que chacun puisse s'exprimer dans les limites de la loi ». Grancher publie ainsi A contre flots, en 2006, avec des réticences du circuit commercial, puis Pour que vive la France en 2012, avec moins de tensions et de meilleures ventes[2].

En juillet 2013, la société Piktos, composé de sept autres maisons d'édition prends une participation majoritaire dans la société et il est décidé par ce groupe PiKtos, en septembre 2013, « de restituer les droits des ouvrages publiés par les Éditions Grancher à Madame Le Pen » et de ne plus la publier, ni de publier d'ouvrages politiques[3].

Le 27 juillet 2018 la société Éditions Grancher est absorbée par la société Piktos[4] avec effet rétroactif comptable au premier janvier 2018.

Auteurs publiésModifier

Notes et référencesModifier

  1. « fiche d'identité de l'éditeur », sur www.societe.com (consulté le 25 juin 2019)
  2. Bastien Bonnefous, « Marine Le Pen, une auteure qui fait peur », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Orianne Viallo, « Marine Le Pen lâchée par son ancien éditeur, qui ne veut plus de livre politique », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)
  4. « Bodacc.fr | Annonce n°262 du Bodacc A n°20180141 publié le 27/07/2018 », sur www.bodacc.fr (consulté le 25 juin 2019)

Lien externeModifier