Robert Tourneur

acteur français

Louis-Léon-Robert-André Thomas dit Robert Tourneur, né le dans le 3e arrondissement de Paris[1] et mort à une date indéterminée après avril 1941[2], est un acteur et un metteur en scène de théâtre et de cinéma français.

Robert Tourneur
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Louis Léon Robert André ThomasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Robert Tourneur est le frère de l'actrice Yvonne Mirval[3] et du réalisateur Maurice Tourneur[4].

Il débute comme acteur en 1906 au Grand-Guignol, passe au théâtre des Arts puis au théâtre Cluny où il est également régisseur général[5] et poursuit sa carrière au théâtre Réjane où il exerce des fonctions d'administrateur en [6]. En , il est nommé secrétaire général de la saison franco-viennoise au théâtre du Vaudeville[7], puis en devient secrétaire de direction à la Comédie-Marigny[8] jusqu'à la déclaration de guerre.

Réformé pendant son service militaire en décembre 1904, il est maintenu dans ce statut au moment de la mobilisation générale en septembre 1914 puis affecté au service auxiliaire en mars 1917 à Ivry-sur-Seine puis à Nanterre jusqu'en mars 1919 date à partir de laquelle il est définitivement démobilisé[9].

De retour à la vie civile, il est nommé régisseur général du théâtre de l'Athénée puis du théâtre du Palais-Royal à partir de [10], et enfin administrateur de la scène au théâtre de la Michodière en . En , il est chargé de l'administration des affaires théâtrales de Louis Verneuil[11],[12], avant que, trois ans plus tard en , Léon Volterra ne lui confie la direction de la scène du théâtre de Paris pour la saison 1935-1936[13].

Au cinéma, Robert Tourneur apparaît pour la première fois à l'écran en 1920 dans un moyen-métrage de Gaston Roudès. Il joue sous la direction de son neveu le cinéaste Jacques Tourneur en 1931 Tout ça ne vaut pas l'amour. On perd sa trace après la sortie de son dernier film L'Embuscade en . Il avait alors 57 ans.

FilmographieModifier

Comme acteurModifier

Comme metteur en scèneModifier

ThéâtreModifier

Comme comédienModifier

Comme metteur en scèneModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance n° 2025 (vue 6/17). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 3ème arrondissement, registre des naissances de 1883.
  2. L'acte de naissance ne comporte pas de mention marginale du décès. Cette mention n'étant obligatoire que depuis 1945, il peut en être déduit que, sauf erreur de transcription, le décès de Robert Tourneur a dû intervenir entre 1941 et 1945.
  3. Yvonne Louise Thomas dite Yvonne Mirval (1887-1934) était une actrice de théâtre et de cinéma. Elle tourna dans 6 films muets entre 1910 et 1917 et 2 films parlants en 1932 et 1933.
  4. Le théâtre. Mlle Yvonne Mirval est morte. Comoedia, 21 avril 1934, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  5. Théâtres et concerts. Le Journal, 12 mars 1908, p. 6, lire en ligne sur Gallica.
  6. Théâtres et concerts. Le Journal, 26 octobre 1910, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  7. Les théâtres. La saison franco-viennoise. L'Aurore, 27 mai 1911, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  8. Les théâtres. Comédie-Marigny. L'Aurore, 20 janvier 1913, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  9. Fiche Thomas, Louis Léon Robert André, matricule 722. Archives en ligne de la Ville de Paris, registres matricules du recrutement de la Seine, 1er bureau, classe 1903.
  10. Spectacles. Théâtre. Courrier. L'Intransigeant, 14 février 1926, p. 5, lire en ligne sur Gallica.
  11. Le courrier des spectacles. Petites nouvelles. Le Petit Journal, 6 septembre 1932, p. 4, lire en ligne sur Gallica.
  12. La vie théâtrale. 87 jours de tournée. Le Matin, p. 7, lire en ligne sur Gallica.
  13. Le théâtre. Bruits de coulisses. Au théâtre de Paris. Paris-Soir, 12 septembre 1935, p. 8, lire en ligne sur Gallica.
  14. Dans les cinémas. Quand le nègre commencera ... Comoedia, 2 septembre 1923, p. 3, lire en ligne sur Gallica.
  15. Au cinéma. Les "grands" de "l'Enfer des anges". Le Journal, 14 juin 1939, p. 7, lire en ligne sur Gallica.
  16. Courrier théâtral. Petit courrier. ''Comoedia, 2 mars 1930, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  17. Cinémas. Annie Vernay sera la vedette de "La Vase de l'Adieu" et de "La Route de France". Paris-Soir, 24 avril 1940, . 4, lire en ligne sur Gallica.
  18. Courrier des théâtres. Ce soir. Gil Blas, 2 novembre 1906, p. 4, lire en ligne sur Gallica.
  19. Courrier des théâtres. Au théâtre des Arts. Messidor, 10 février 1910, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  20. Les affaires. Théâtre-Français, de New-York. Les Tréteaux, 16 avril 1917, p. 16, lire en ligne sur Gallica.
  21. Théâtre. Courrier. L'Intransigeant, 26 novembre 1927, p. 7, lire en ligne sur Gallica.
  22. L'avant-première du théâtre de Paris. Le Petit Journal, 14 décembre 1936, p. 7, lire en ligne sur Gallica.
  23. Spectacles de Paris. Théâtre Marigny : La belle saison. Le Journal, 3 juillet 1937, p. 8, lire en ligne sur Gallica.
  24. Toute l'actualité théâtrale. Paris-Soir, 16 novembre 1937, p. 9, lire en ligne sur Gallica.

Liens externesModifier