Robert Rossi

résistant français

Robert Rossi, alias Levallois, né le à Ixelles (Belgique) et mort à Signes (Var) le , était un résistant français, chef régional des Forces françaises de l'intérieur (FFI) R2.

BiographieModifier

Ancien élève du lycée Thiers de Marseille, il passe le concours de l'École polytechnique (promotion 1933-1934). À sa sortie, il devient capitaine aviateur, titulaire du brevet de pilote et du brevet d’observateur. Il assiste à la débâcle de juin 1940, avant d'être mis en congé d'armistice au mois de décembre.

En 1941, il prend contact avec le mouvement de résistance Libération dans le Tarn et, sous le pseudonyme de Perret, devient responsable de l'Armée Secrète (AS) dans ce département. Il est arrêté le et interné au Centre de détention d'Eysses, puis à Sisteron d'où il s'évade le . De tendance communiste, Robert Rossi-Levallois devient chef des Corps francs de la Libération. Il est nommé chef régional FFI de la région R2, à Marseille où il a pour adjoint Henry Simon.

Arrêté par la Gestapo, à la suite d'une dénonciation, le en même temps que sa femme Ida Genty-Rossi, une figure de l'histoire de l'aviation, il est torturé, puis fusillé à Signes deux jours plus tard aux côtés de vingt-huit de ses camarades. Son corps est par la suite transféré au cimetière Saint-Pierre de Marseille.

RéférencesModifier

Lien interneModifier