Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Étienne.
Robert Étienne
Robert Etienne-03.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Historien de l'Antiquité classique, archéologue classique, professeur d'université, enseignant du second degréVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Robert Étienne (Mérignac le - Bordeaux ) est un historien français de l'antiquité romaine.

CarrièreModifier

Élève de l'École normale supérieure et agrégé d'histoire, il est membre de l'École française de Rome (1947-1949). Il soutient en 1958 une thèse de doctorat d'État sur le culte impérial dans la péninsule ibérique d'Auguste à Dioclétien[1].

En dehors d'un passage au CNRS comme attaché de recherches, il fait toute sa carrière à l'université de Bordeaux comme assistant, maître de conférences puis professeur. Il y dirige le Centre Pierre Paris, unité associée du CNRS[2], et la Mission archéologique française au Portugal, qui effectue de nombreuses campagnes de fouilles à Coninbriga[3].

Il est élu correspondant en 1988 puis membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1999 au fauteuil précédemment occupé par Roland Martin[4]. La bibliothèque de l'institut Ausonius de l'université Bordeaux Montaigne porte son nom[5].

C'est le père de l'archéologue Roland Étienne.

PublicationsModifier

  • Le culte impérial dans la péninsule Ibérique d'Auguste à Dioclétien, Paris, BEFAR, 1958.
  • Le quartier Nord-Est de Volubilis, Paris, 1960.
  • Bordeaux antique par Robert Etienne ; 1962 ; 386 p. ; 24 cartes, 24 pl. ; avec la collaboration de Pierre Barrère ; tome I d'Histoire de Bordeaux en 8 volumes ; publiée sous la direction de Charles Higounet ; édité par Fédération historique du Sud-Ouest ; [compte-rendu bibliographique]
  • La vie quotidienne à Pompéi, Paris, Hachette, 1989, (1e édition 1966) (ISBN 2010153375).
  • Le siècle d'Auguste, Paris, 1970.
  • Les Ides de Mars : l'assassinat de César ou de la dictature ?, 1973.
  • Ausone ou les ambitions d'un notable aquitain, 1986.
  • Pompéi, la cité ensevelie, coll. « Découvertes Gallimard / Archéologie » (no 16), Paris : Gallimard, 1987, rééd. 2009.
  • Jules César, Paris, 1997.

Notes et référencesModifier

  1. Philippe-Jean Catinchi, « Robert Etienne, historien », sur Le Monde.fr, (consulté le 7 mars 2018)
  2. « Présentation du Centre Pierre Paris (CPP) », sur /ausonius.u-bordeaux-montaigne.fr (consulté le 20 juillet 2019)
  3. « Hommage au Professeur Robert Etienne (préface) », sur persee.fr, Revue des Études Anciennes, (consulté le 20 juillet 2019)
  4. « Étienne Robert », sur www.aibl.fr, (consulté le 7 mars 2018)
  5. « Bibliothèque Robert Etienne / Ausonius », sur www.u-bordeaux-montaigne.fr (consulté le 7 mars 2018)

Liens externesModifier