Ouvrir le menu principal

Renée Poznanski

écrivaine française

BiographieModifier

ÉtudesModifier

En 1970, Renée Poznanski termine une licence à Sciences-Po (Paris) et en études russes à la Sorbonne.

En 1971, elle finit une maîtrise en études russes à la Sorbonne. Le titre de sa thèse est « S. M. Dubnov - Aspects historique et idéologique d'une conception universelle du peuple juif »[3].

En 1973, elle immigre en Israël. En 1979, elle termine un doctorat en sciences politiques à Sciences-Po (Paris), dont le titre est « Intelligentsia et Révolution - Trois écrivains russes confrontés aux événements révolutionnaires de 1917 »[3].

CarrièreModifier

Enseignante en IsraëlModifier

  • 1974-1977 : enseignante d'histoire à l'université Ben Gourion du Néguev (BGU)
  • 1978-1980 : enseignante d'histoire et de science politique, Pre-Academic Program, à BGU
  • 1981-1986 : conférencière en sciences politiques, à BGU
  • 1986-1995 : conférencière au département d'histoire, à BGU
  • 1995-1998 : professeur associé au département d'histoire, à BGU
  • 1998-2002 : professeur associé au département de politique et de gouvernement, à BGU
  • 2001- : Yaakov & Poria Avnon Professeur d'études sur l'Holocauste, à BGU
  • 2002- : professeur au département de politique et de gouvernement, à BGU

Enseignement et recherche en Israël et dans différents paysModifier

HonneursModifier

  • Prix Henri-Hertz du rectorat de Paris pour S. M. Dubnov's Letters on Old and New Judaism, scholarly edition, including translation from Russian to French, Introductory Essay and notes, Paris: Le Cerf, 1987
  • Jacob Buchman Prize for the Memory of the Holocaust (The International Institute for Holocaust Research, Yad Vashem) for To be a Jew in France, 1939-1945, Jérusalem, 1999 (en hébreu)
  • Finaliste pour le 2002 Koret Jewish Book Awards in History for Jews in France during WWII (Brandeis/University Press of New England), 2002

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier