Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

René Biénès

joueur français de rugby à XV

René Biénès (né le 2 août 1923 à Toulouse et mort en septembre 2009 à Bordeaux) est un joueur français de rugby à XV, de 1,80 m pour 90 kg. Rene Bienes débuta au rugby à 23 ans en 1946 à Graulhet comme ailier. Il fut repéré par un ancien international Gérard Béhotéguy (Bayonne). Celui-ci lui conseilla de se servir de ses qualités d'athlète pour effectuer une future grande carrière dans le rugby. Un autre ancien international René Lassère le fit venir à Cognac en 1947 et le fit débuter en équipe première comme troisième ligne. Bien avant sa carrière de sportif de haut niveau René Bienes a refusé d 'incorporer le service du travail obligatoire en Allemagne et a rejoint le maquis de la montagne noire . Quelques jours après la libération de Toulouse en aout 1944 René Biénès entrait dans le 1er régiment de chasseurs parachutistes sans aucun doute l'unité de combattants la plus glorieuse crée après la libération de la ville rose .. Il fut affecté sur sa demande dans les commandos de choc chargés de faire progresser l'avancée de l'armée française de libération commandée par le général de Lattre de Tassigny. Ses nombreux faits d'arme lui ont permis de recevoir la médaille militaire mais surtout la croix de guerre avec étoiles d'argent. René Biénès a été fait Chevalier de la légion d'honneur dans les années 1960 pour services rendus à la France. Cette dernière distinction lui a été remise par Marceau Crespin créateur du centre d'entrainement en altitude à Font Romeu mais surtout directeur du ministère de la jeunesse et des sports sous la présidence de Charles de Gaulle. Joseph Kessel s'est inspiré de René Biénès pour camper l'un de ses personnages dans son ouvrage L'armée des ombres. Durant l'année 1954 le quotidien parisien le Miroir des Sports consacra plusieurs éditions pour évoquer les premiers pas de René Bienes dans le sport, ses faits d'armes exceptionnels, son enfance, sa vie privée et la rencontre avec sa future épouse Ginette Zuamabar. De cette union naquirent trois enfants Didier en 1950, Xavier en 1954 (décédé en 1969) et Aude en 1967. Cette dernière dotée d'un physique exceptionnel pratiqua la natation et l'athlétisme avec aisance mais préféra la musique (Ginette sa mère fut une ancienne élève du conservatoire de Toulouse).

Sommaire

BiographieModifier

René Biénès a occupé les postes de pilier en équipe de France et jouait essentiellement comme troisième ligne , à l'US Cognac.

Il obtint l'Oscar du Midi olympique en 1955, mais son année la plus brillante fut certes celle de 1954.

Sportif éclectique, il fut également champion régional des Pyrénées en athlétisme, gymnastique et natation !Il fut international en Athlétisme à 8 reprises comme lanceur de Javelot L'office municipal des sports de Cognac le fit élire en mars 2000 sportif cognaçais du XXe siècle.La ville de Chateaubernard en charente a décidé d'honorer Rene Bienes en lui réservant le nom d 'une rue en 2018

Son frère cadet de 6 ans, Georges Biénès, fut également pilier, mais avec Mazamet, et devint ainsi vice-champion de France en 1958 et vainqueur du Manoir la même année; en 1965, un autre membre de la famille Jacques Biénès ( frère ) remporta comme arrière le Challenge du Manoir, toujours avec Cognac. Un fils de René Biénès, Didier né en 1950 fut international junior comme arrière et devint champion de France à l'âge de 19 ans avec le CA Bèglais. Le second fils de René Bienes , Xavier né en 1954 fut considéré comme un espoir du rugby français dans les années 60 au poste d 'ouvreur ou de centre . Carrière sans suite puisque Xavier décéda par accident quelques mois avant une première sélection en équipe de France Jeunes

CarrièreModifier

Clubs successifsModifier

En équipe de FranceModifier

  • René Biénès a connu sa première sélection le 15 janvier 1950 contre l'Écosse. et sa dernière sélection en 1956

PalmarèsModifier

Sélection nationaleModifier

ClubModifier

Liens externesModifier