Radbod de Trèves

archevêque catholique
(Redirigé depuis Ratbod de Trèves)

Radbod de Trèves
Biographie
Naissance IXe siècle
Décès
Évêque de l’Église catholique
Archevêque de Trèves
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Mettlach, Saint-Servais de Maastricht, d'Echternach
Fonction laïque
Chancelier

Ex frugalitate ubertas
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Radbod de Trèves (ou Radpod, Ratbod) (mort le ) est de 883 à 915 archevêque de Trèves et chancelier du royaume des Francs.

BiographieModifier

Radbod, formé à l'abbaye de Saint-Gall, est d'abord abbé de Mettlach. Le roi Arnulf de Carinthie le place en 888 à la tête de l'abbaye Saint-Servais de Maastricht puis en 892 de celle d'Echternach. Le , il est élu archevêque de Trèves. Il réorganise l'église locale ruinée par les sacs des Normands de 882. Sous les règnes de Louis l'Enfant et de Charles le Simple, Radbod conserve la direction de la chancellerie. Le , le roi Zwentibold accorde le privilège d’immunité au clergé de Trèves. Il obtient le droit de frapper sa monnaie, la fin du droit de gîte et l'élargissement de la juridiction (). En 899, Radbod appelle près de lui le chroniqueur Réginon de Prüm qui, en délicatesse avec l'aristocratie de l'Eifel, dût quitter son abbaye. Radbod lui confie la reconstruction de l'abbaye Saint-Martin de Trèves.

Sous le règne de Louis l'Enfant, Radbod est nommé archichancelier de Lotharingie.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

BibliographieModifier