L'enfer est à lui

film sorti en 1949
L'enfer est à lui
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original White Heat
Réalisation Raoul Walsh
Scénario Ivan Goff
Ben Roberts
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film noir
Durée 114 minutes
Sortie 1949


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'enfer est à lui (White Heat) est un film américain réalisé par Raoul Walsh, sorti le .

SynopsisModifier

Cody est un criminel psychopathe. Il se fait arrêter pour un délit mineur. Il est enfermé avec un codétenu, "Vic Pardo", qui est en réalité un policier, Hank Fallon, chargé de le mettre en confiance pour ensuite infiltrer la bande de Cody. Ils arrivent à s'échapper et commencent un nouveau forfait dans une usine chimique. La police, prévenue par Vic, parvient à arrêter la bande. Cody est poursuivi et meurt en provoquant une explosion dantesque.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Acteurs non crédités :

DistinctionsModifier

Autour du filmModifier

  • Le film projeté dans le drive-in est Horizons en flammes (Task Force), un film de guerre de Delmer Daves.
  • White heat est le titre de la troisième piste du troisième album studio de Madonna : True Blue. L'introduction de cette chanson est un dialogue d'une des dernières scènes du film.
  • Dans la scène qui se déroule dans le réfectoire de la prison, le personnage de James Cagney fait une crise de démence après avoir appris la mort de sa mère. Cagney simula la crise de manière si réaliste que les figurants, qui n'étaient pas prévenus, crurent réellement à une démence de l'acteur. Ce numéro d'acteur stupéfia le metteur en scène Raoul Walsh[1].

Notes et référencesModifier

  1. Le film noir, Patrick Brion, éditions La Martinière 1992, page 218

Liens externesModifier