Aventures en Birmanie

film sorti en 1945
Aventures en Birmanie
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original Objective, Burma!
Réalisation Raoul Walsh
Scénario Ranald MacDougall
Lester Cole
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Guerre
Durée 142 minutes
Sortie 1945


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Aventures en Birmanie (Objective, Burma!) est un film de guerre américain réalisé par Raoul Walsh, sorti en 1945.

SynopsisModifier

En 1943, un commando de parachutistes américains, aidé d'un officier de l'Armée nationale révolutionnaire chinoise et de deux éclaireurs gurkhas, est largué en Haute-Birmanie pour détruire une station-radar japonaise. Sur le chemin du retour, les péripéties vont se multiplier alors que l'unité devra affronter des soldats japonais.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Et, parmi les acteurs non crédités :

CommentairesModifier

  • Ce film vaut surtout pour la qualité de ses scènes de combat, largement supérieure à celle de bien des productions contemporaines tournées entièrement en studio.
  • Le scénario n'est pas teinté par la rectitude politique qui guidera bien des réalisations ultérieures. À titre d'exemple, les exactions de l'armée impériale japonaise sont mises en exergue et les GI's se réfèrent aux soldats japonais en les surnommant «monkeys» (singes).
  • Le film est très américain, même s'il met en scène un Chinois et deux Gurkhas. Cette composition à la gloire des États-Unis lui a valu d'être interdit au Royaume-Uni, comme ne respectant pas la proportion de la vérité historique, puisque ce sont principalement des soldats indiens et britanniques qui ont participé à la campagne de Birmanie dans le centre et le sud du pays et des Chinois dans le nord. Le fait que l'histoire se déroule avant la reconquête alliée peut toutefois justifier ce choix éditorial.
  • L'un des écrivains du scénario très patriotique, Lester Cole, sera ensuite mis en accusation pour amitié envers le communisme.

RécompensesModifier

BibliographieModifier

  • Gérard Devillers et Marceau Devillers, Anthologie du Cinéma, tome V : Errol Flynn, Paris, L'Avant-scène Cinéma, , p. 337-392

RéférencesModifier

Liens externesModifier