Ouvrir le menu principal
Raghuram Rajan
Raghuram Rajan, IMF 69MS040421048l.jpg
Raghuram Rajan
Fonction
Governor of Reserve Bank of India
-
Duvvuri Subbarao (en)
Urjit Patel (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
BhopalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Raghuram Govind RajanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Fellow de l'Académie américaine des arts et des sciences
Amundi Smith Breeden Prize ()
Prix Fischer Black ()
Financial Times and McKinsey Business Book of the Year Award (en) ()
Prix Infosys (en) ()
Deutsche Bank Prize in Financial Economics (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Raghuram Rajan
signature

Raghuram Rajan est un économiste indien né le à Bhopal qui a été gouverneur de la banque centrale indienne, la banque de réserve de l'Inde du au mois de Juin 2016.

Sommaire

CarrièreModifier

Raghuram Rajan est né le 3 février 1963 à Bhopal, Madhya Pradesh dans une famille brahmane tamoule. Il est le troisième des quatre enfants de R. Govindarajan, un agent du service de police indien. Son père exerça différentes fonctions pour les services secrets indiens notamment en Indonésie, au Sri Lanka et en Belgique[1].

Après ses études, Raghuram Rajan rejoint la Chicago Booth School of Business en tant que professeur de finance, puis devient le plus jeune directeur de recherche du FMI en 2003.

En 2005, lors de la conférence annuelle de la Réserve fédérale de Jackson Hole en 2005, Rajan a mis en garde sur les risques croissants dans le système financier et a proposé des politiques qui permettraient de réduire ces risques. Cette étude intitulée « Est-ce que le développement financier a rendu le monde plus risqué? » lui vaut les critiques de l'ancien secrétaire d'Etat au Trésor américain Lawrence Summers pour qui ces avertissements feraient montre d'un mauvais jugement (misguided) et seraient « réactionnaires »[2]". La crise économique de 2008 a pourtant confirmé les vues de Raghuram Rajan, et le Wall Street Journal publie en janvier 2009 un article retrospectif sur le caractère prémonitoire de son papier et montrant que « peu sont ceux qui critiquent ses idées »[3] désormais.

Banque de réserve de l'IndeModifier

Raghuram Rajan a surpris en augmentant le taux directeur indien lors de sa prise de fonction[4], mettant en garde contre les excès de liquidités créées par les politiques keynésiennes des banques centrales européennes et américaines.

En 2016, il publie un autre avertissement-ci à propos du danger que font courir les banques centrales en ayant recours à des politiques d'assouplissement quantitatif pour promouvoir la croissance économique. Dans une conférence publique à la London School of Economics, Rajan a suggéré que la politique de création monétaire, que la Réserve fédérale américaine, la Banque d'Angleterre et la Banque du Japon avaient adoptée ces dernières années, avait perdu son utilité. Rajan se pose notamment la question si cette politique monétaire ne fait pas partie de plus en plus du problème plutôt que de sa solution. En dépit de taux d'intérêt faibles à des niveaux records dans de nombreux pays industrialisés, Rajan a souligné, que le niveau de la demande d'ensemble reste déprimé, et dans certains endroits les taux d'épargne ont en fait augmenté, ce qui est contraire à la théorie selon laquelle les taux ultra-bas stimulent les dépenses. De plus, certains pays en développement ont subi des conséquences négatives, comme un afflux de capitaux spéculatifs recherchant des rendements plus élevés avec le danger montré par le passé que ces flux s'inversent souvent soudainement, ce qui peut provoquer un crash[5].

En juin 2016, il annonce son refus de faire un second mandat en tant que gouverneur de la banque centrale indienne.

OuvragesModifier

  • (en) Saving Capitalism from the Capitalists, 2004 avec Luigi Zingales.
  • (en) Fault Lines: How Hidden Fractures Still Threaten the World Economy, 2010. Le livre a gagné le prix du meilleur livre d'économie de l'année du Financial Times et de Goldman Sachs pour 2010[6].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mark Bergen, « Line of Credit: Raghuram Rajan takes charge at the RBI », Caravan Magazine,‎ (lire en ligne)
  2. le mot "luddite" en anglais renvoie aux travailleurs anglais qui au XiXe siècle détruisirent des machines, en particulier pour le traitement du coton ou de la laine, dont ils pensaient qu'elles menaçaient leurs emplois. Did Economists Get It So Wrong ?, Paul Krugman, New York Times, 2 septembre 2009
  3. "few are dismissing his ideas" Justin Lahart, Mr. Rajan Was Unpopular (But Prescient) at Greenspan Party, WSJ, 2 janvier 2009
  4. (en) Manuel Hinds, The economist who predicted the financial crisis just sounded another alarm—it would be wise to listen this time
  5. (en) RAGHURAM RAJAN AND THE DANGERS OF HELICOPTER MONEY, John Cassidy, newyorker.com, 13 mai 2016
  6. Fault Lines: How Hidden Fractures Still Threaten the World Economy « Copie archivée » (version du 3 juin 2016 sur l'Internet Archive), press.princeton.edu

Liens externesModifier