Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RKK.

RKK Energia
illustration de RKK Energia

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Sergueï KorolevVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actions et société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action MICEX-RTS (RKKE)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social 4A Lenin Street
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs Witali Lopota (d) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires United Rocket and Space Corporation (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Secteur aéronautique et spatialVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Manned spacecraft (d), satellite de télécommunications, remorqueur spatial et télédétectionVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Kosmos Airlines (en)
Effectif 7 791 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.energia.ruVoir et modifier les données sur Wikidata
Capitalisation 6 858 000 000 de rouble russe ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires 42 373 811 000 rouble russe ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 1 232 438 000 rouble russe ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Le premier ministre russe Vladimir Poutine en visite dans les locaux de l'entreprise en 2010.

RKK Energia (en russe : Ракетно-космическая корпорация « Энергия » им. С. П. Королёва, Raketno-kosmitcheskaïa korporatsia « Energuia » im. S. P. Koroliova), est la plus importante des sociétés russes du secteur spatial. Elle conçoit et réalise des véhicules spatiaux, fusées, missiles ainsi que les modules des stations spatiales. Son origine remonte à la création en 1946 au sein de l'Institut de recherches scientifiques TsNIIMash du bureau d'études OKB-1 placé sous la direction de Sergueï Korolev, qui deviendra le père de l'astronautique soviétique. Sergueï Korolev est chargé de mettre sur pied le programme de missiles balistiques à longue portée soviétiques. En exploitant la compétence acquise dans la mise au point des missiles et les capacités du missile intercontinental R-7, Korolev et ses ingénieurs mettent au point successivement la première fusée capable de placer une charge utile en orbite, le premier satellite artificiel, la première sonde spatiale interplanétaire et le premier vaisseau avec équipage. L'OKB-1 devient rapidement une entreprise jouant un rôle central dans l'épopée spatiale soviétique des années 1960. Le principal établissement de RKK Energia se situe à Korolev dans la banlieue de Moscou.

Sommaire

HistoriqueModifier

Energia est à l'origine un des bureaux d'études de l'Institut de recherches scientifiques TsNIIMash, un centre de recherche de l'Union Soviétique créé le 16 mai 1946 par Staline pour mettre au point les missiles balistiques et les missiles de croisière en partant des travaux réalisés par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Le service de ce centre le plus connu est l'OKB-1, moteur de la conquête spatiale soviétique, dirigée par l'ingénieur Sergueï Korolev (de 1946 à 1966) puis par son second Vassili Michine (jusqu'en 1974). Ce bureau sera par la suite renommé en TsKBEM, puis, en 1974, transformé en société privée sous l'appellation RKK Energia et dirigée par Valentin Glouchko (jusqu'en 1989). La société sera renommée Korolev RSC Energia avant de prendre le nom actuel. Après Glouchko, Energia sera dirigée par Iouri Semenov (de 1989 à 2005), Nikolai Sevastianov (en) (de 2005 à 2007), puis par Vitali Lopota.

ÉtablissementsModifier

Les principales installations de RKK Energia sont situées à Korolev dans la banlieue de Moscou.

RéalisationsModifier

MissilesModifier

IRBM et ICBM, porteurs de charges nucléaires, incluant des fusées météorologiques et leurs modifications : R-1, R-1A, R-1B, R-1V, R-1D, R-1E, R-5, R-5M, R-11, R-11A, R-11FM, R-7 (lanceur de Spoutnik 1, premier satellite lancé par l'homme), R-9 (en), et RT-2P (en);

Engins spatiauxModifier

SatellitesModifier

Sondes spatialesModifier

Vaisseau de ravitaillementModifier

Vaisseaux habitésModifier

Stations spatialesModifier

Expédition lunaire habitéModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier