Réginal Goreux

footballeur belge

Réginal Goreux
Image illustrative de l’article Réginal Goreux
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Belgique Standard de Liège (responsable U13-U21)
Biographie
Nationalité Drapeau : Haïti Haïtien
Drapeau : Belgique Belge
Nat. sportive Drapeau : Haïti Haïtien
Naissance (32 ans)
Lieu Saint-Michel-de-l'Attalaye (Haïti)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 2007-2020
Poste Arrière droit
Parcours junior
Années Club
1992-1994Drapeau : Belgique FC Berloz
1994-2007Drapeau : Belgique Standard Liège
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2007-2012Drapeau : Belgique Standard Liège150 (8)
2012-2014Drapeau : Russie Krylya Sovetov042 (3)
2014-2015Drapeau : Russie FK Rostov017 (0)
2015-2020Drapeau : Belgique Standard Liège 054 (1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008-2009Drapeau : Belgique Belgique espoirs005 (0)
2011-2020Drapeau : Haïti Haïti028 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 janvier 2020

Réginal Goreux, né le à Saint-Michel à Haïti, est un ancien joueur de football belgo-haïtien. Il occupait le poste de défenseur latéral droit et pouvait aussi évoluer comme milieu de terrain. Il a été international haïtien entre 2011 et 2020 après avoir joué avec les sélections de jeunes pour la Belgique. Il occupe actuellement un poste d'entraîneur au sein de l'académie du Standard de Liège. Il est considéré des supporters comme un des rares clubmen de son époque et son amour pour le club du Standard de Liège se traduit par un caractère sans faille sur le terrain.

CarrièreModifier

Après deux ans au FC Berloz, un petit club de la région liégeoise, Réginal Goreux rejoint le Standard de Liège en 1994. Il passe par toutes les équipes d'âge du club et est intégré au noyau de l'équipe première en 2007. Il fait ses débuts sous le maillot rouche le 23 février 2008 en remplaçant Igor De Camargo à la 88ème minute lors de la venue de La Gantoise à Sclessin, il porte le numéro 2, numéro qui sera son unique numéro au cours de sa carrière au Standard. Quatre jours plus tard, il entre en quart de finale retour de Coupe de Belgique à la 77ème minute en remplacement de Grégory Dufer. Le Standard, battu 4-1 au match aller, doit remonter un retard important et mène 2-0. A la 89ème minute, Réginal reçoit un ballon compliqué sur la droite du grand rectangle et tente une volée d'anthologie qui vient se loger dans la lucarne de Bram Verbist. Sa joie sincère prouve déjà l'amour qu'il voue au blason liégeois, après avoir passé 13 saisons au sein des équipes de jeunes, il inscrit donc son premier but pour le Standard. Le Standard se qualifie donc pour les demi-finales de la Coupe de Belgique.

Suite à ce but, il remet en question la hiérarchie et s'impose petit à petit en lieu et place du titulaire Grégory Dufer dans une équipe qui regorge pourtant de grands talents comme Axel Witsel, Steven Defour, Dieumerci Mbokani ou Marouane Fellaini. Ses bonnes performances lui permettent alors de taper à la porte de l'équipe belge espoirs entre 2008 et 2009. Son implication dans la lutte pour le titre de champion de Belgique est plusieurs fois remarquée et se révèle un atout pour le club liégeois. En effet, le 1er mars 2008, lors d'une rencontre ardue en déplacement au Kuipje de Westerlo, le score affiche 1-1 lorsqu'à la suite de plusieurs dribbles, il adresse un centre millimétré à Dieumerci Mbokani qui lance son club vers une victoire importante 1-3. Trois semaines plus tard, il inscrit le deuxième but de la victoire 2-0 face au RAEC Mons. Enfin, le 20 avril 2008, lors de la venue d'Anderlecht pour le compte de la 31ème journée, il reçoit le ballon sur son flanc et adresse un centre calibré qui contourne la défense et atteint la tête de Dieumerci Mbokani qui ouvre le score face à un Davy Schollen désabusé. Le Standard est champion de Belgique et Goreux célèbre ce moment avec les supporters en courant comme un enfant à travers le stade. Il remporte également la Supercoupe 2008 contre Anderlecht mais est néanmoins exclu en fin de rencontre.

La saison suivante est plus difficile, notamment face à la concurrence accrue par l'arrivée de Wilfried Dalmat, un profil bien différent de celui de Réginal, et qui se montre directement à son meilleur niveau, comme lors de la double confrontation face à Liverpool lors du tour préliminaire de Ligue des Champions. Il joue dès lors moins que le deuxième tour précédent même si le coach Laszlo Boloni compte sur lui. Lors de la 3ème journée de groupes en Coupe UEFA face à la Sampdoria, il adresse une transversale de plus de 40 mètres à Milan Jovanovic qui s'en va inscrire le troisième but de son équipe, Réginal Goreux fait alors étalage d'une de ses plus grandes forces, son redoutable et précis pied droit. Il joue 23 matchs en championnat mais peu d'entre eux en tant que titulaire, mais est une nouvelle fois champion de Belgique lors des test-matchs face au grand rival d'Anderlecht, matchs au cours desquels il ne joue cependant que 3 minutes. Il remporte ensuite une nouvelle fois la Supercoupe de Belgique face à Genk.

Au cours de la saison 2009-2010, le coach Boloni confirme le statut de remplaçant de Goreux qui ne joue qu'un vingtaine de rencontres, mais salue le professionnalisme d'un joueur qui reste sérieux et appliqué malgré un temps de jeu minime. Il est par contre titulaire en Ligue des Champions face à Arsenal dans une atmosphère mémorable à Sclessin.

En 2010-2011, la saison de Goreux est assez similaire à la précédente, même si l'équipe vit une saison compliquée en finissant 6ème de la phase classique et en se qualifiant tout juste pour les PO1 malgré un talent indéniable dans l'effectif. Il joue très peu et son positionnement sur le terrain change, il est désormais défenseur droit, rôle qui lui correspond mieux. Lors de la première journée des PO1, Dominique D'Onofrio aligne une équipe B en déplacement à Anderlecht, et Goreux est titulaire. Il participe même à la victoire en poussant Ondrej Mazuch à l'autogoal suite au penalty raté par Luigi Pieroni. Ensuite, en déplacement au Daknam de Lokeren, il inscrit l'unique but de la rencontre d'une frappe croisée du pied gauche dans une partie compliquée, victoire qui permet au Standard de réaliser un 22/24, bilan qui permet un club de rêver du titre. Le club échoue pour un demi point, mais remporte cependant la Coupe de Belgique 2011 lors de laquelle il est titulaire. Il est ensuite nommé vice-capitaine de l'équipe et porte régulièrement le brassard lorsque le capitaine Jelle Van Damme est indisponible[1].

Lors de la saison 2011-2012, la vague de départs de joueurs importants comme Steven Defour, Axel Witsel, Eliaquim Mangala ou Mehdi Carcela offre à Regional Goreux l'occasion de reprendre une place de titulaire dans l'équipe. Il joue la plupart des matchs et porte régulièrement le brassard de capitaine. Ses performances en dents de scie agacent les supporters qui commencent à le siffler lors de rencontres à Sclessin. Il joue jusqu'en janvier 2013 au Standard, mais le président Roland Duchatelet le pousse vers la sortie, ce qui déplait fortement à Goreux. Interviewé des années plus tard sur cet épisode, il dira: "C'est le pire souvenir de ma carrière. J'aspirais à faire l'entièreté de ma carrière au Standard et on m'a obligé à partir à contrecoeur."

Le , Réginal Goreux est transféré pour un montant avoisinant les 500 000 [2] au Krylia Sovetov Samara[3], qui lutte pour le maintien dans le championnat russe. Un an et demi plus tard, Réginal Goreux signe au FK Rostov[4]. Durant cette période russe, il est titulaire indiscutable, alternant entre le poste de milieu droit et de défenseur.

Le , Réginal Goreux qui s'entrainait depuis quelques semaines a l'Académie Robert-Louis Dreyfus, signe un nouveau contrat pro au Standard de Liège. Il rejoue pour le club lors du déplacement à Charleroi, conclut par une victoire 2-3. Il est ensuite titulaire indiscutable au sein de cette équipe, mais souffre du niveau catastrophique d'une équipe en chute libre qui ratera les PO1 en 2016 et en 2017. En janvier 2017, il est relégué sur le banc, une place qu'il ne quittera qu'en de rares occasions au cours des dernières années de sa carrière. Ses différents entraineurs veulent néanmoins constamment le conserver dans le noyau, louant chacun son importance dans le vestiaire et son apport éclairé aux jeunes joueurs issus du centre de formation. Il devient alors très respecté par les supporters et est une des coqueluches du club. Il ne joue qu'un seul match de championnat sous les ordres de Ricardo Sa Pinto lors de la saison 2017-2018.

Lors des PO1 de la saison 2018-2019, face à la kyrielle d'absents, il reçoit sa chance de la part de Michel Preud'Homme (entraineur qui l'avait lancé à l'époque) face au Club de Bruges. Il réalise ce jour-là un match 5 étoiles, pourtant aligné face à un virevoltant Emmanuel Dennis, il joue alors à son meilleur niveau empêchant les nombreuses attaques brugeoises. Il est à la base du deuxième but de l'équipe inscrit sous un majestueux coup-franc de Razvan Marin, sur une action qui le caractérise en tout point: il récupère une balle en défense et peut accompagner la contre-attaque. Au bout d'une longue course, il parvient à obtenir le coup-franc décisif, son caractère est alors salué.

Malheureusement, cette prestation ne lui permet pas de changer son statut dans l'équipe. Il ne rejoue plus qu'une fois sous le maillot rouche en déplacement à Waasland-Beveren, match au cours duquel il est tragiquement exclu pour une faute de main.

Le , il annonce mettre fin à sa carrière de footballeur professionnel au grand dam de ses supporters et intègre les staffs U18 et U21 du Standard de Liège[5]. Sur les réseaux sociaux, les supporters ne cachent pas leur attachement à cet enfant du club et lui témoignent de l'affection en grand nombre.

Carrière internationaleModifier

Jamais appelé pour jouer avec les « Diables Rouges », il choisit de jouer pour son pays natal, Haïti[6]. Il inscrit un doublé à l'occasion de son premier match face aux îles vierges américaines le [7].

Statistiques détailléesModifier

Statistiques de Réginal Goreux au 2 janvier 2020[8]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
  Haïti Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2007-2008   Standard de Liège Jupiler League 12 1 4 4 1 0 - - - - - - C3 - - - - - - 16 2 4
2008-2009   Standard de Liège Jupiler Pro League 23 1 1 1 0 0 - - - 1 0 0 C1+C3 0+4 0+0 1 - - - 29 1 2
2009-2010   Standard de Liège Jupiler Pro League 12 0 1 1 0 0 - - - - - - C1+C3 3+3 0+0 0 - - - 19 0 1
2010-2011   Standard de Liège Jupiler Pro League 20 3 2 3 0 0 - - - - - - - - - - - - - 23 3 2
2011-2012   Standard de Liège Jupiler Pro League 30 1 3 4 0 1 - - - 1 0 0 C1+C3 1+6 0+0 - 2 2 0 44 3 4
2012-2013   Standard de Liège Jupiler Pro League 19 1 1 2 0 1 - - - - - - - - - - - - - 21 1 2
Sous-total 116 7 12 15 1 2 - - - 2 0 0 - 17 0 1 2 2 0 152 10 15
2012-2013   Krylia Sovetov Samara Premier-Liga 13 2 4 - - - - - - - - - - - - - 4 0 0 17 2 4
2013-2014   Krylia Sovetov Samara Premier-Liga 28 1 5 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 29 1 5
Sous-total 41 3 9 1 0 0 - - - 0 0 0 - 0 0 0 4 0 0 46 3 9
2014-2015   FK Rostov Premier-Liga 14 0 0 1 0 0 - - - - - - C3 2 0 0 8 0 0 25 0 0
Sous-total 14 0 0 1 0 0 - - - 0 0 0 - 2 0 0 8 0 0 25 0 0
2015-2016   Standard de Liège Jupiler Pro League 17 0 2 3 0 0 - - - - - - - - - - 10 0 0 30 0 2
2016-2017   Standard de Liège Jupiler Pro League 23 1 1 1 0 0 - - - - - - C3 1 - 1 4 0 0 29 1 2
2017-2018   Standard de Liège Jupiler Pro League 2 0 0 0 0 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
2018-2019   Standard de Liège Jupiler Pro League 5 0 1 0 0 0 - - - - - - C3 - - - - - - 5 0 1
2019-2020   Standard de Liège Jupiler Pro League 1 0 0 1 0 0 - - - - - - C3 - - - - - - 2 0 0
Sous-total 48 1 4 5 0 0 - - - 0 0 0 - 1 0 1 14 0 0 68 1 5
Total sur la carrière 219 11 25 22 1 2 0 0 0 2 0 0 - 20 0 2 28 2 0 291 14 29

PalmarèsModifier

Buts internationauxModifier

Date Lieu Adversaire Résultat Compétition
1. 7/10/2011 Paul E. Joseph Stadium (en), Frederiksted, Îles Vierges des États-Unis   Îles Vierges des États-Unis 0-7 Éliminatoires de la coupe du monde 2014
2. 7/10/2011 Paul E. Joseph Stadium (en), Frederiksted, Îles Vierges des États-Unis   Îles Vierges des États-Unis 0-7 Éliminatoires de la coupe du monde 2014

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier