Quorida de Treho

jument de saut d'obstacles

Quorida de Treho (née le ) est une jument de saut d'obstacles alezane, inscrite au stud-book du Selle français, fille de Kannan et de Dalais, par Tolbiac des Forêts. Elle est montée par le cavalier suisse Romain Duguet, avec qui elle décroche le titre de cheval de l'année 2015 en Suisse, et la médaille de bronze des championnat d'Europe cette même année.

Quorida de Treho
CHI Genève 2013 - 20131214 - Romain Duguet et Quorida de Treho 1.jpg
Romain Duguet et Quorida de Treho au CHI de Genève en 2013
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Élevage de Treho (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Dalais (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Occupation
Propriétaire

Blessée à deux reprises, elle est mise à la retraite en .

HistoireModifier

 
Romain Duguet et Quorida de Treho au CSIO de Saint-Gall en 2015.

Elle naît le [1],[2] dans l'élevage de Dominique Mauny situé à Cruguel dans le Morbihan, en Bretagne[3],[4]. Débourrée à 3 ans[3], elle est alors montée par Dominique Mauny, qui est aussi l'un de ses co-éleveurs, de l'âge de 4 ans jusqu'à 6 ans. Elle est montée l'année de ses 7 ans par Guillaume Batillat, avec lequel elle termine 3e du Critérium de Fontainebleau[5].

Elle accède à ses premiers concours de saut internationaux 5 étoiles (CSI5*) en 2013, représentant l'équipe suisse[6], propriété de Christiana Duguet, et entraînée par Thomas Fuchs pendant 4 ans[7]. Vainqueur du Saut Hermès, du Concours de saut international officiel (CSIO) de Saint-Gall[6], et médaille de bronze par équipe aux Championnats d'Europe de 2015 à Aix-la-Chapelle, elle est élue cheval de l'année 2015 en Suisse par les lecteurs du journal PferdeWoche[8]. Elle permet au cavalier français naturalisé suisse Romain Duguet d'accéder au plus haut niveau de compétition[9]. Elle remporte l'étape coupe du monde d'Helsinki en 2015[10] et 2016[6]. Elle participe à la Coupe du monde de Gothenburg en 2016[11].

Romain Duguet la préserve début 2016 en vue de sa participation aux Jeux olympiques[12]. Sélectionnée pour les Jeux olympiques de Rio[6], elle participe à la finale individuelle, terminant à la 32e place[13].

Elle est légèrement blessée début 2017[14]. Sa dernière apparition sur un CSI5* a lieu à Bâle, en [15]. En convalescence durant un an, elle se re-blesse en [16].

Elle est mise à la retraite le , à l'âge de 14 ans[6],[13], alors qu'elle était la jument de tête de Duguet[17]. Elle est récupérée par Jean-Michel Gaspard, à Rosières-aux-Salines[15]. Son compagnon d'écurie est un poney Shetland noir[18].

PalmarèsModifier

 
Quorida de Trého montée par Romain Duguet au CSIO de Saint-Gall en 2013.

2015Modifier

Elle se place 20e du classement mondial des chevaux d'obstacle de la WBFSH, établi en octobre[19].

2016Modifier

2017Modifier

  • Janvier : 24e du CSI5* de Bâle[1].

DescriptionModifier

Quorida de Treho est une jument de robe alezane brûlée, inscrite au studbook du Selle français[2]. Elle est surnommée Coco[13]. Son cavalier Romain Duguet estime qu'elle fait partie des meilleurs chevaux du monde, la décrivant comme charismatique et attachante[13]. Il la décrit comme raide à l'obstacle, mais disposant de beaucoup de sang et d'énergie[9]. Elle est décrite comme respectueuse des barres, énergique et douée d'une bonne force[3]. C'est aussi une jument assez solitaire, qui tend à rester seule dans un coin de son box[9].

OriginesModifier

Quorida de Treho est une fille de l'étalon Kannan. Sa mère, Dalais, est une fille de Tolbiac des Forêts. Cette jument, née à Quiberon chez Hélène Marie, a été acquise par l'élevage de Treho en 2000[4]. Les succès de Quorida ont nettement popularisé l'élevage de Treho[4].

Origines de Quorida de Treho[21]
Père
Kannan
1992 -
KWPN
Bai foncé, 1,74 m
Voltaire
1979 -
Hanovrien
Furioso II
1965, Selle français A
Furioso
Dame de Ranville
Gogo Moeve
1975, Hanovrien
Gotthard
Mosaïk
Cemeta
1984 -
KWPN
Nimmerdor
1972, KWPN
Farn
Ramonaa
Wozieta
1980, KWPN
Le Mexico
Rozieta
Mère
Dalais
1991 -
Selle français A
Alezan
Tolbiac des Forêts
1985 -
Selle français A
Muguet du Manoir
1978, Selle français A
Artichaut
Camera
May Flower III
1978, Selle français A
Uriel
Danaïde
Nemesia II
1979 -
Selle français A
Double espoir
1969, Selle français A
Ibrahim
Quatrième Espoir
Entye
1970, Selle français A
Nykio
Tessa

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « Quorida de Theho », sur FEI.org, Fédération équestre internationale, (consulté le 21 septembre 2018).
  2. a et b « Informations générales de QUORIDA DE TREHO - Infos chevaux », sur infochevaux.haras-nationaux.fr (consulté le 12 janvier 2018).
  3. a b et c Abautret 2016.
  4. a b et c « PORTRAIT - L'élevage de TREHO », sur Equigold, (consulté le 18 février 2019)
  5. « Stud-Book Selle Français (ANSF) », sur www.sellefrancais.fr, Association nationale du selle français (consulté le 12 janvier 2018).
  6. a b c d e f et g Lucas Tracol, « Quorida de Treho à la retraite », Grand Prix magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018).
  7. « Quorida de Trého à la retraite – Dans la foulée » (consulté le 18 février 2019).
  8. a b et c « Quorida de Treho cheval de l’année en Suisse », Le Cheval, .
  9. a b et c Maxence, « Romain Duguet : « La relation que l’on entretenait avec Quorida était spéciale » », sur Equnews.fr, (consulté le 24 avril 2019)
  10. « CSI-W Helsinki : Romain Duguet avec brio ! », sur L'Éperon, .
  11. (en) « Quorida de Treho retires from the sport », sur www.worldofshowjumping.com, World of Showjumping (consulté le 21 septembre 2018).
  12. Léa Errigo, « ‘’Préserver Quorida pour les Jeux olympiques est ma priorité‘’, Romain Duguet », sur GrandPrix-replay.com, Grand Prix magazine, (consulté le 1er décembre 2019).
  13. a b c et d « Quorida de Treho à la retraite », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018).
  14. « CSI-W de Zurich: sans Quorida de Treho, légèrement blessée », L’Éperon,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2018).
  15. a b c et d Alban Poudret, « Quorida de Treho à la retraite en Lorraine », sur www.cavalier-romand.ch, Le Cavalier Romand, (consulté le 18 février 2019).
  16. Johanna Zilberstein, « Fin de carrière pour Quorida de Trého », sur L’Éperon, .
  17. Yeelen Ravier, « La carrière de Quorida de Trého en cinq vidéos », Grand Prix magazine, .
  18. Lucas Tracol, « Quorida de Treho profite de sa retraite », sur GrandPrix-replay.com, Grand Prix magazine (consulté le 18 février 2019).
  19. (en) « WBFSH / ROLEX WORLD RANKING LIST - STUDBOOKS - JUMPING », WBFSH, .
  20. « Romain Duguet enchaîne les victoires », Tribune de Genève, (consulté le 24 octobre 2016).
  21. « Origines de Quorida de Treho », HorseTelex (consulté le 20 février 2019).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier