Quirin de Siscia

martyr et saint chrétien
Quirin de Siscia
Croatia Krk BW 2014-10-12 12-16-56.jpg
Relief du puits de la place du marché à Krk en Croatie.
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Sveti Kvirin SisačkiVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Activité
Autres informations
Étape de canonisation
Fête

Saint Quirin de Siscia (exécuté le 4 juin[1] 309 à Sabaria) est un martyr romain. Il fut, selon Eusèbe de Césarée[2], l'évêque de Siscia, en Pannonie.

BiographieModifier

Selon son martyrologe (Passio[3]), Quirin aurait été arrêté en 309, au cours de la dernière phase de la persécution de Dioclétien, sous le règne de l'empereur Galère. Jeté dans les fers par l'édile Maximus après une tentative d'évasion, il serait parvenu à convertir son geôlier Marcellus. Trois jours plus tard, Maximus le fit transférer à Sabaria, pour jugement par le gouverneur de Pannonie Première, Amantius[4]. Refusant derechef d'abjurer le christianisme et d'adorer l'empereur, Quirin fut torturé puis jeté dans la Sibaris, une pierre de moulin attachée aux pieds[3] ; la date traditionnellement retenue est le .

 
Statue de saint Quirin de Siscia à Halsteren, Pays-Bas.

Les chrétiens de Sabaria purent récupérer son corps et l'inhumèrent hors des murs de la ville, près de la Porta Scarabantea[3]. Ses restes furent ultérieurement déposés dans la basilique de Sabaria. Mais selon Florian de Lorch, Quirin serait parvenu à éviter la noyade et aurait poursuivi son activité missionnaire.

Au début des Grandes invasions, les ossements de Quirin furent ramenés à Rome : ils reposent depuis dans le Mausoleum Platonia de Saint-Sébastien sur la Voie Appienne[4].

Les Actes des Martyrs de Quirin ont été préservés (Thierry Ruinart, Acta martyrum, Ratisbonne, 522). Le poète Prudence célèbre ce martyr dans un hymne (7) de son recueil Sur la couronne ; il ajoute un élément à la fois dramatique et miraculeux : avant de noyer le martyr, la meule a un temps flotté sur l’eau.524). Enfin, Venance Fortunat a chanté ses louanges dans ses Poésies[5].

Le Martyrologe romain de 2001 donne cette notice à son sujet : « À Savaria en Pannonie, passion de saint Quirin, évêque de Siscia en Illyrie et martyr, qui, sous l'empereur Galère, fut précipité dans le fleuve, avec une meule attachée au cou, en raison de sa foi pour le Christ. »

NotesModifier

  1. D'après Alban Butler, The Lives of the Fathers, Martyrs, and Other Principal Saints, vol. 6, James Duffy, (réimpr. 1845), p. 53.
  2. San Quirino di Siscia.
  3. a b et c Cf. (it) Antonio.Borrelli, « San Quirino di Siscia », sur santiebeati.it (consulté le ).
  4. a et b D'après Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont, Mémoires pour servir a l'histoire ecclésiastique des six premiers siècles, justifiés par les citations d'auteurs originaux, vol. V, Paris, Charles Robustel, , « Quirin, évêque de Sciscie et Martyr », p. 428-430.
  5. Cf. Venance Fortunat (trad. Marc Reydellet), Poèmes, vol. II : Poèmes, Livres V - VIII, Paris, Les Belles Lettres, coll. « universités de France, Série latine », , 396 p. (ISBN 978-2-251-01406-7), « 4, livre VIII »

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier