Quinn (soccer)

joueuse canadienne de football non binaire

Quinn
Image illustrative de l’article Quinn (soccer)
Quinn avec le Washington Spirit en juin 2018
Situation actuelle
Équipe OL Reign
Numéro 5
Biographie
Nom Rebecca Catherine Quinn
Nationalité Canada
Naissance (26 ans)
Toronto (Canada)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Défenseure centrale / Milieu défensive
Parcours junior
Années Club
Erin Mills Eagles SC
Richmond Hill SC
2013-2017 Blue Devils de Duke
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2013 Toronto Lady Lynx 004 0(0)
2018 Spirit de Washington 017 0(0)
2019 Paris FC 003 0(0)
2019- OL Reign 010 0(0)
2020 Vittsjö GIK 009 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2012 Canada -17 ans 008 0(0)
2014 Canada -20 ans 004 0(0)
2015 Canada -23 ans 005 0(0)
2013- Canada 065 0(5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 6 août 2021

Quinn (de son nom de naissance Rebecca Catherine Quinn) joue au soccer professionnellement au poste de milieu de terrain pour l'OL Reign et pour l'équipe du Canada féminine de soccer.

Quinn a remporté avec l'équipe du Canada la médaille de bronze du tournoi féminin des Jeux olympiques d'été de 2016 au Brésil. L'athlète participe aux Jeux olympiques d'été de 2020 au Japon et devient la première personne non-binaire connue à remporter une médaille aux Jeux Olympiques. Quinn a gagné la médaille d'or des olympiques de Tokyo 2020 avec l'équipe canadienne de soccer féminin.

BiographieModifier

Carrière en clubModifier

Quinn joue successivement dans les équipes suivantes : Blue Devils de Duke et Toronto Lady Lynx et est récipiendaire du titre de milieu de terrain de l’année 2017 de la Conférence de la côte Atlantique.

Le Spirit de Washington sélectionne l'athlète en 3e position lors de la NWSL College Draft 2018, meilleure position possible lors d'une Draft NWSL[1].

Après une saison en NWSL, Quinn signe en février 2019 en France au Paris FC jusqu'à la fin de saison[2].

En juillet 2019, Quinn retourne en NWSL et signe avec le Reign FC[3]. En 2020, Quinn joue pour le club suédois du Vittsjö GIK[4].

Carrière internationaleModifier

Jouant dans toutes les catégories d'âge en sélection jeune avec le Canada, Quinn remporte une médaille d'argent au Championnat U17 de la CONCACAF 2012 au Guatemala. L'athlète représente également le Canada à la Coupe du monde U17 2012, la Coupe du monde U20 2014 et les Jeux panaméricains 2015.

Le , Quinn fait ses débuts en équipe nationale senior lors d'une victoire 3-1 contre l'Italie lors de la Cyprus Cup 2014. Le , Quinn réussi un triplé contre le Guatemala lors d'une victoire 10-0 au Tournoi de qualification olympique de la CONCACAF.

Quinn remporte une médaille de bronze aux Jeux olympiques d'été de 2016 avec le Canada[5]. Le , le nom de Quinn est ajouté à la liste de la Coupe du monde féminine 2019[6].

Lors des Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo, Quinn devient officiellement la première personne non-binaire à être médaillée de l'histoire des Jeux[7],[8].

PalmarèsModifier

  Canada

Vie personnelleModifier

Quinn naît à Toronto le et grandit dans une famille sportive. Son père était joueur de rugby et sa mère jouait au basket-ball.

Le , Quinn fait son coming-out trans non-binaire sur son compte Instagram[9],[7] : « Je n'ai jamais caché aux personnes que j'aime que je suis transgenre, tout en me demandant quand je le dirai publiquement »[10],[11]. Quinn ajoute que cette annonce publique est effectuée afin de libérer davantage les membres de cette communauté : « ce que je veux, c'est être visible aux yeux de la communauté queer qui n'a pas l'habitude de voir l'un de ses membres sur un terrain de foot »[12]".

L'athlète utilise les pronoms « they/them » (they singulier) [8].

En 2021 à Tokyo, Quinn devient, avec Laurel Hubbard, la première personne ouvertement trans à participer à une compétition olympique[13]. Quinn est aussi la première personne non-binaire à y participer officiellement.

Notes et référencesModifier

  1. Ben McKeown, « Rebecca Quinn becomes highest-drafted Canadian in NWSL history », sur The Globe and Mail,
  2. « La Canadienne Rebecca Quinn au Paris FC », sur L'Équipe, (consulté le )
  3. Susie Rantz, « Reign make series of moves to bolster roster », Sounder at Heart,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « La joueuse Rebecca Quinn annonce être transgenre », sur sofoot.com, .
  5. « Rebecca Quinn » (consulté le )
  6. « Together We Rise: Canada Soccer announces squad for the FIFA Women's World Cup France 2019 » (consulté le )
  7. a et b « JO : un.e athlète trans non-binaire médaillé.e, pour des jeux très LGBT », sur aufeminin, (consulté le )
  8. a et b « JO : l'athlète canadien·ne Quinn devient la première personne trans non-binaire à gagner une médaille », sur KOMITID, (consulté le )
  9. « Quinn, le symbole de Tokyo », sur SOFOOT.com (consulté le )
  10. « Rebecca Quinn annonce être transgenre », sur Radio-Canada.ca, (consulté le )
  11. « Quinny sur Instagram : Coming out is HARD ( and kinda bs). I know for me it’s something I’ll be doing over again for the rest of my life. As I’ve lived as an… », sur Instagram (consulté le )
  12. « Rebecca Quinn annonce être transgenre », sur Sport24, (consulté le )
  13. Juwan J. Holmes, « Soccer player Quinn becomes the first trans athlete to compete at the Olympics », sur LGBTQ Nation (consulté le )

Liens externesModifier