Ouvrir le menu principal

Puteal Scribonianum

ancienne structure du Forum Romain

Puteal Scribonianum
Image illustrative de l’article Puteal Scribonianum
Denarius avec au revers une représentation du Puteal Scribonianum.

Lieu de construction Regio VIII Forum Romanum
Forum Romain
Date de construction IIe siècle av. J.-C.
Ordonné par Lucius Scribonius Libo
Type de bâtiment Bidental
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome3.png
Puteal Scribonianum
Localisation du putéal dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 30″ nord, 12° 29′ 08″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Le Puteal Scribonianum ou Puteal Libonis est un bidental en forme de puits situé sur le Forum Romain.

LocalisationModifier

Il ne reste aujourd'hui aucun vestige visible du putéal. Il était probablement situé du côté sud-est de l'esplanade du Forum, près de la basilique Paulli et de l'arc de Fabius, sous le portique Julia, le long de la Via Sacra[1]. Du temps d'Horace, le Tribunal Aurelium se trouve à proximité[1] et le bidental est utilisé pour prononcer les serments solennels avant les procès[2] (voir le plan).

FonctionModifier

Le puteal Scribonianum est construit à l'emplacement d'un locum religiosum identifié parce que l'endroit a été frappé par la foudre[a 1],[a 2]. Le monument permet de circonscrire les lieux pour éviter que les profanes n'y posent les pieds et pour le soustraire aux regards des passants[3]. Le puits n'est pas couvert pour que le fond puisse être visible depuis le ciel[4].

C'est à proximité du bidental que se rassemblent les usuriers pour leurs affaires[3] et le nom du monument est vite associé à leurs activités[1].

HistoireModifier

Le monument est construit ou restauré par un membre de la gens Scribonia portant le nom de Lucius Scribonius Libo, entre le IIIe siècle av. J.-C. et le IIe siècle av. J.-C. Il pourrait s'agir de l'édile curule de 194 av. J.-C. ou du tribun de la plèbe de 149 av. J.-C., chargé par le Sénat de rechercher et d'isoler les endroits où la foudre est tombée[1].

Le putéal est rénové peu avant 62 av. J.-C. par Lucius Scribonius Libo, consul en 34 av. J.-C. La rénovation est célébrée sur une série de pièces de monnaie de deux types, un frappé par Lucius Scribonius Libo et l'autre par Lucius Aemilius Paullus, consul en 50 av. J.-C.[1]

Le Puteal Scribonianum se trouve lié au Tribunal Aurelium après le transfert de ce dernier, probablement par Libo. Le déplacement du tribunal intervient avant la fin du Ier siècle av. J.-C., à la fin des années 30 ou au début des années 20[1].

DescriptionModifier

Le putéal est représenté sur le revers de pièces de monnaies frappées en 62 av. J.-C. qui célèbrent sa restauration. Il a la forme d'un autel orné de reliefs, parmi lesquels on peut identifier des couronnes de lauriers, des lyres et des instruments de forgerons (pinces et marteau) qui pourraient être ceux de Vulcain avec lesquels il forge les foudres de Jupiter.

Le putéal devait avoir une forme circulaire (peut-être carrée), une sorte de margelle ouvragée lui donne l'allure d'un puits (puteus).

Notes et référencesModifier

  • Sources modernes :
  1. a b c d e et f Eric Kondratieff, The Urban Praetors Tribunal in the Roman Republic, pp. 106-120.
  2. Mario Torelli, Typology and structure of Roman Historical reliefs, University of Michigan Press, 1992.
  3. a et b Anthony Rich, Dictionnaire des Antiquités romaines et grecques, 1883.
  4. Charles Victor Daremberg & Edmond Saglio (dir.), Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines, 1877-1919.
  • Sources antiques :
  1. Horace, Satires, II, 6, 35.
  2. Cicéron, Pro Sestio, 8.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Plan du Forum Romain
Liste des édifices du Forum Romain
Plan du forum à la fin de l'époque républicaine.
Plan du forum à la fin de l'Empire.