Ouvrir le menu principal

Senaculum
Lieu de construction 1. Forum Romain
2. Champ de Mars
3. Porte Capène
4. Capitole
Date de construction République romaine
Type de bâtiment Espace de rassemblement des sénateurs
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome3.png
Senaculum
Senaculum ad Portam Capenam
Senaculum du temple de Bellone
Senaculum du Capitole
Localisation des senacula dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 34″ nord, 12° 29′ 04″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Un senaculum (au pluriel : senacula) est un espace, couvert ou à ciel ouvert, en usage durant la République romaine, où se réunissent les sénateurs jusqu'à ce que les magistrats qui les ont convoqué estiment qu'ils sont suffisamment nombreux pour que la réunion puisse débuter.

Quatre senacula sont mentionnés dans les textes antiques dans six références provenant de cinq auteurs différents[n 1] : celui de la Curie Hostilia, celui du temple de Bellone, celui baptisé ad Portam Capenam[n 2] et un dernier situé sur le Capitole. Ils sont tous directement associés avec un édifice dans lequel se réunit régulièrement le Sénat.

Sommaire

FonctionModifier

Lorsqu'un magistrat veut réunir le Sénat, il s'installe sur une chaise curule devant les portes de la Curie et envoie des hérauts (praecones) dans toute la ville pour annoncer la réunion imminente. Quand le quorum est atteint, c'est-à-dire quand le magistrat qui a convoqué les sénateurs estime qu'ils sont suffisamment nombreux, ces derniers entrent dans la Curie et prennent place. Contrairement à la curie, le senaculum n'est pas un lieu inauguré. Les échanges entre les sénateurs qui s'y rendaient devaient avoir un caractère non officiel, des discussions préliminaires aux débats qui se déroulent dans la curie, espace consacré (templum)[1]. D'après Valère Maxime, il est souvent inutile d'attendre que les sénateurs se rassemblent sur le senaculum étant donné qu'ils s'y retrouvent très souvent pour débattre des affaires de l'État[a 1],[2].

« Autrefois le Sénat se tenait en permanence dans le lieu qu'on nomme encore aujourd'hui Senaculum. Il n'attendait pas une convocation par édit, mais au premier appel il se rendait de là dans la salle des séances. »

— Valère Maxime (traduction de Constant, 1935), Factorum dictorumque memorabilium, II, 2, 6

Mais Valère Maxime semble exagérer cette tradition des sénateurs du début et du milieu de la République de se réunir sur le senaculum. Il est plus probable qu'il s'agissait en fait de sénateurs âgés qui ne pouvaient plus assumer un commandement militaire ou travailler chez eux[3]. Se réunir dans cet espace devait leur permettre de faire valoir leur statut important et dans le cas du senaculum de la Curie Hostilia, d'assister aux jeux donnés sur l'esplanade en se plaçant dans cet endroit surélevé par rapport au reste du Forum[3].

LocalisationModifier

Senaculum de la Curie HostiliaModifier

Le senaculum de la Curie Hostilia, le plus important[3], est situé sur les pentes du Capitole, à proximité de la Graecostasis sur le Comitium, devant le temple de la Concorde et la basilique Opimia (Senaculum supra Graecostasim, ubi aedis Concordiae et basilica Opimia[a 2])[2],[n 2] (voir le plan). Cet espace à ciel ouvert, qui ne porte aucune construction et dont seul le sol a été nivelé, disparaît lors de la reconstruction et l'agrandissement du temple de la Concorde sous Tibère[2].

Senaculum ad Portam CapenamModifier

On sait peu de chose de ce deuxième senaculum sinon qu'il est situé non loin de la Porte Capène, à l'extérieur de l'enceinte servienne. Il semble être lié au temple d'Honos et Virtus. Selon Tite-Live, il a servi au moins en 215 av. J.-C. lors de la deuxième guerre punique, peu après la bataille de Cannes[a 3]. Étant situé en dehors des limites du pomœrium, les magistrats chargés d'un commandement militaire (cum imperio) peuvent s'y rendre afin de participer aux débats[1].

Senaculum du temple de BelloneModifier

Un troisième senaculum (tertium senaculum) est situé à proximité du temple de Bellone (citra aedem Bellonae[n 2]), sur le Champ de Mars. Il est utilisé lorsque le Sénat se réunit pour débattre de problèmes qui ne peuvent être réglés à l'intérieur du pomœrium, jusqu'à ce que la Curie de Pompée soit construite[2]. D'après Festus, le Sénat y reçoit les ambassades étrangères[4].

Senaculum du CapitoleModifier

Ce quatrième senaculum n'est mentionné que par Tite-Live[a 4]. Il devait servir lors des réunions annuelles du Sénat dans le temple de Jupiter Capitolin.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Varron, Tite-Live, Valère Maxime, Festus et Macrobe.
  2. a b et c Festus : « Senacula tria fuisse Romae, in quibus senatus haberi solitus sit, memoriae Nicostratus in libro, qui inscribitur de Senatu habendo. Unum, ubi nunc est aedis Concordiae inter Capitolium et Forum in quo solebant magistrtatus dumtaxat cum senioribus deliberare ; alterum, ad portam Capenam ; tertium, citra aedem Bellonae, in quo exterarum nationum legatis, quos in Vrbem admittere nolebant, senatus dabatur ».

RéférencesModifier

  • Sources modernes :
  1. a et b Stouder 2009, p. 179.
  2. a b c et d Richardson 1992, p. 348.
  3. a b et c Beck 2011, p. 216-217.
  4. Ryan 1998, p. 20.
  • Sources antiques :
  1. Valère Maxime, Factorum dictorumque memorabilium libri IX, II, 2, 6.
  2. Varron, De Lingua Latina, V, 156
  3. Tite-Live, Histoire romaine, 23, 32, 2-3.
  4. Tite-Live, Histoire romaine, XLI, 27, 7.

BibliographieModifier

  • (en) Lawrence Richardson, A New Topographical Dictionary of Ancient Rome, Johns Hopkins University Press, , 488 p. (ISBN 0801843006)
  • Ghislaine Stouder, « Création de l'espace diplomatique à Rome à l'époque médio-républicaine », Veleia, no 26,‎
  • (en) Hans Beck, Consuls and Res Publica : Holding High Office in the Roman Republic, Cambridge University Press,
  • (en) Francis X. Ryan, Rank and participation in the Republican Senate, Franz Steiner Verlag,
  • (en) George Graham Mason, « Senacula and Meeting Places of the Roman Senate », The Classical Journal, vol. 83, no 1,‎ , p. 39-50

Articles connexesModifier

Plan du Comitium républicain (avant César)
En pointillé, le tracé du Comitium archaïque. En gris foncé, la silhouette de la Curia Iulia indiquée pour information.
Plan du Forum Romain
Liste des édifices du Forum Romain
Plan du forum à la fin de l'époque républicaine.
Plan du forum à la fin de l'Empire.