Ouvrir le menu principal

Portiques des Dieux Conseillers
Image illustrative de l’article Portique des Dieux Conseillers
Portique des Dieux Conseillers, entre le Clivus Capitolinus à gauche et le mur de base du Tabularium à droite.

Lieu de construction Regio VIII Forum Romanum
Forum Romain
Date de construction IIIe ou IIe siècle av. J.-C.
Type de bâtiment Portique
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome3.png
Portiques des Dieux Conseillers
Localisation du portique dans la Rome antique (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 33″ nord, 12° 29′ 02″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Le portique des Dieux Conseillers (en latin : Porticus deorum consentium) est un portique qui s'élevait à Rome sur le Forum Romanum. Situé à l'extrémité nord-ouest du Forum, près du Capitole, entre le temple de Vespasien et le temple de Saturne, au pied du Tabularium, ce portique renfermait les statues dorées de douze dieux appelés dii consentes[1].

L’édifice, de construction soignée, était formé de chambres disposées en deux files formant un angle très ouvert et devant lesquelles se trouvait un portique à colonnes en marbre cipolin à chapiteaux corinthiens. C'est probablement dans ces chambres que se trouvaient les statues dorées, disposées deux par deux, des Dii Consentes. Le portique reposait sur une plate-forme qui comportait au niveau inférieur d’autres chambres en partie masquées par le podium du temple de Vespasien.

Le portique a dû être édifié au IIIe ou IIe siècle av. J.-C., mais sa forme actuelle date de l’époque flavienne (fin du Ier siècle). Dégradé ou détruit au IIIe ou au IVe siècle, il fut réparé et rétabli dans son ancien état par Vettius Praetextatus, préfet de la Ville, en l'an 367, dans une ultime tentative de restauration du paganisme. L'inscription de dédicace de Prétextat à l'occasion de cette restauration nous est parvenue[2] :

[Deorum c]onsentium sacrosancta simulacra cum omni lo[ci totius adornatio]ne cultu in [formam antiquam restituto]
[V]ettius Praetextatus, v(ir) c(larissimus), pra[efectus u]rbi [reposuit]
curante Longeio [— v(ir) (clarissimus, c]onsul[ari]

Les restes de ce portique furent retrouvés en 1834, et furent remontés en 1858[3] en substituant aux colonnes manquantes des colonnes de travertin.

Notes et référencesModifier

  1. Pietro Romanelli, Le forum romain, traduction d’Olivier Guyon, Istituto Poligrafico dello Stato, Rome, 1967, 112 pages, p 34
  2. CIL, VI, 102.
  3. Filippo Coarelli, traduit de l’italien par Roger Hanoune, Guide archéologique de Rome, édition originale italienne 1980, Hachette, 1998, (ISBN 2012354289), p. 52

BibliographieModifier

  • (it) G. M. Nieddu, « Il portico degli Dei Consenti », Bollettino d'Arte Supplementi, Rome, Istituto Poligrafico e Zecca dello Stato, vol. 37, no 8,‎ , p. 37-52
  • (it) G. M. Nieddu, « Dei Consentes, aedes », dans Eva Margareta Steinby (dir.), Lexicon Topographicum Urbis Romae : Volume Secondo D - G, Edizioni Quasar, , 502 p. (ISBN 88-7140-073-9), p. 9-10
  • (en) Maijastina Kahlos, « The restoration policy of Vettius Agorius Praetextatus », Arctos, Université d'Helsinki, Acta Philologica Fennica, vol. XXIX,‎ , p. 39-47

Articles connexesModifier