Puelia schumanniana

Puelia schumanniana Pilg. est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, sous-famille des Puelioideae, présente en Afrique tropicale, endémique du Cameroun et du Gabon.

ÉtymologieModifier

L'épithète spécifique, schumanniana, rend hommage au botaniste allemand Karl Schumann (1851-1904)[2].

DistributionModifier

Son habitat est celui de la forêt dense humide sempervirente, au Gabon et au Cameroun, où on la trouve dans la forêt atlantique du sud-ouest, également vers Nanga-Eboko[3].

Plusieurs spécimens ont été collectés en par Georg August Zenker à Bipindi, dans la Région du Sud[4]. L'holotype a été détruit[3].

DescriptionModifier

C'est une herbe vivace, rhizomateuse (aux rhizomes courts, pachyformes, noueux), aux tiges dressées de 50 à 150 cm de long[3]. Les feuilles présentent une gaine glabre, sans ligule, et un limbe allongé elliptique à l'apex acuminé, de 25 à 30 cm de long sur 60 à 90 mm de large, attaché à la gaine par un très court pseudo-pétiole. Ce limbe se caractérise par des nervures transversales distinctes[5].

L'inflorescence est une panicule terminale oblongue ou globuleuse, de 3 à 4 cm de long, portée par une tige distincte, sans feuilles. Les épillets, solitaires, sessiles, de forme ovale, comprimés latéralement, de 15 à 17 mm de long, sont composés de 4 à 5 fleurons stériles à la base et d'un fleuron fertile, sans extension du rachillet. Ils se désarticulent à maturité sous chaque fleuron fertile. Ils sont sous-tendus par deux glumes similaires, herbacées, persistantes, plus courtes que l'épillet, la glume inférieure étant légèrement plus courte que la glume supérieure. Les fleurons comptent 3 lodicules membraneux, 6 anthères dont les filament sont soudés en un tube, 3 stigmates papilleux surmontant un ovaire ombonné. Le fruit est un caryopse au péricarpe adhérent[5].

Notes et référencesModifier

  1. The Plant List, consulté le 3 octobre 2017
  2. (en) Harold T. Clifford et Peter D. Bostock, Etymological Dictionary of Grasses, Berlin, Springer Science & Business Media, (ISBN 978-3-540-38434-2), p. 261.
  3. a b et c A.P.M. van der Zon, Graminées du Cameroun, vol. II, Flore, p. 31 [lire en ligne]
  4. Spécimens, Global Plants JSTOR [1]
  5. a et b (en) W.D. Clayton, M. Vorontsova, K.T. Harman & H. Williamson, « Puelia schumanniana », sur GrassBase - The Online World Grass Flora (consulté le 4 octobre 2017).

BibliographieModifier

  • (en) D. Ohrnberger, « Puelia schumanniana Pilger », in The Bamboos of the World: Annotated Nomenclature and Literature of the Species and the Higher and Lower Taxa, Elsevier, 1999, p. 442 (ISBN 9780080542386)
  • (en) R. Pilger, « Gramineae africanae », in Botanische Jahrbücher fur Systematik, Pflanzengeschichte und Pflanzengeographie, 1901, vol. 30, p. 126 [lire en ligne]
  • A.P.M. van der Zon, Graminées du Cameroun, vol. I, Phytogéographie et pâturages, Wageningen Agricultural University Papers, 92-1, 1992, 87 p. [lire en ligne] ; vol. II, Flore, 558 p. [lire en ligne]

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :