Ouvrir le menu principal

La psychanalyse appliquée (angewandte Psychoanalyse) désigne l'application de la théorie et de la clinique psychanalytiques à d'autres domaines de connaissance et des « sciences de l'esprit » (Geisteswissenschaften (en)) : art et littérature, mais aussi domaines scientifiques, éducation, ethnologie et anthropologie, notamment.

Sommaire

HistoireModifier

Du temps de FreudModifier

Selon Roudinesco et Plon, les premiers débats concernant l’application de la psychanalyse en littérature, en art, en mythologie et en histoire avaient déjà lieu dans le cadre de la Société psychologique du mercredi[1]: le but, expliquent ces auteurs, était de se « libérer de la tutelle médicale », psychiatrique, et de montrer que la psychanalyse est, selon Freud, du domaine des « sciences de l’esprit »[2]. Cela conduira notamment à la fondation d'une revue dédiée intitulée Imago[3]. L'attitude de Freud à l'égard de la psychanalyse appliquée est considérée comme ambivalente[n 1] et les réactions de la communauté psychanalytique contrastées, Freud poursuivant toujours dans ses divers textes un objectif théorique « venant le plus souvent se substituer à l’application pure et simple »[5].

Chez les Anglo-SaxonsModifier

Dans le monde anglophone, l'expression « psychanalyse appliquée » est couramment utilisée, remarquent Plon et Roudinesco en se référant aux biographes anglo-saxons de Freud Ernest Jones et Peter Gay, qui classent une part importante des œuvres de Freud sous cette appellation sans que cela fasse débat[5].

Après Freud en FranceModifier

En revanche, sous cette même appellation, la « psychanalyse appliquée » a pu faire l'objet dans la communauté psychanalytique française d'un « rejet violent », observent Plon et Roudinesco[5] : deux tendances s'y dégagent, selon eux, celle de Daniel Lagache visant à obtenir une « respectabilité universitaire » et celle de Lacan pour qui « la psychanalyse ne s'applique, au sens propre, que comme traitement, et donc à un sujet qui parle et qui entende »[5].

Divers domaines d'applicationModifier

Psychanalyse, arts et littératureModifier

Liste des principaux écrits de psychanalyse appliquée à l'art et à la littérature de Freud dans l'ordre chronologique[6]:

Dans son livre Arthur Schnitzler als Psycholog (1913) [trad.: « Arthur Schnitzler psychologue »], Theodor Reik interprète des thèmes de l'écrivain en fonction des concepts psychanalytiques mis en place par Freud à cette date. Les conférences de Reik à la Société psychanalytique de Vienne sont discutées en présence de Freud comme cela apparaît dans les Minutes de la société, séance du 21 février 1912[7].

Psychanalyse et éducationModifier

Pour Marianne Dollander et Claude de Tychey[4], Freud s'est montré « ambivalent » vis-à-vis de l'application de la psychanalyse à l'éducation, en laissant à sa fille Anna le soin de réparer sa négligence qu'il a reconnue dans un domaine où il s'était déclaré « incompétent ». Ce qu'elle ne tarda pas à faire, écrivent les deux auteurs: « Dès 1930, Anna Freud publie un livre qui mettra une quarantaine d’années à être traduit en langue française et qui a un titre extrêmement provocateur : Initiation à la psychanalyse pour éducateurs ».

La question de l'application de la psychanalyse à la pédagogie a été posée par la première fois par Sándor Ferenczi, en 1908, lors du premier congrès international de psychanalyse[8].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Notamment dans le cas de l'application à l'éducation[4] (Voir cette section).

RéférencesModifier

  1. Roudinesco et Plon 2011, p. 1219.
  2. Roudinesco et Plon 2011, p. 1221-1222.
  3. Roudinesco et Plon 2011, p. 1222.
  4. a et b Éducation et difficultés de la parentalité.
  5. a b c et d Roudinesco et Plon 2011, p. 1223.
  6. D'après Jean Bellemin-Noël, Psychanalyse et littérature, Paris, Presses universitaires de France, Collection Que sais-je? N° 1752, 1978, p. 19. Bellemin-Noël dresse cette liste des textes de Freud consacrés à la littérature selon leur accessibilité et leur intitulé dans l'édition française au moment de la parution de son ouvrage à la fin des années 1970.
  7. Roseline Bonnellier, Déplacements meurtriers. Étude sur la nouvelle Le Fils d’A. Schnitzler par rapport à l’ouvrage de Theodor Reik Arthur Schnitzler als Psycholog, Topique, 2017/1, n°138, p.109-122 DOI:10.3917/top.138.0109.
  8. Recherches cliniques d'orientation psychanalytique dans le champ de l'éducation et de la formation.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

OuvragesModifier

  • Minutes de la Société psychanalytique de Vienne publiées dans la traduction française sous le titre « Les premiers psychanalystes. Minutes de la Société psychanalytique de Vienne », éditées par Herman Nunberg et Ernst Federn, traduit de l'allemand par Nina Schwab-Bakman, Paris, Gallimard/NRF, 4 tomes : à partir de 1976 pour le tome I des Minutes 1906-1908 (« Présentation de La Psychanalyse dans son histoire » par l'éditeur, J.-B. Pontalis dans la Collection: Connaissance de l'inconscient; préface de Michel Schneider pour le tome IV. 1912-1918, 1983).
  • Sándor Ferenczi, Psychanalyse et pédagogie, p. 51-56, in Psychanalyse I, Paris, Payot, 1974.
  • Sigmund Freud, Essais de psychanalyse appliquée, collection Idées, no  353), Paris, Gallimard, 1971, (ISBN 2070353532)
  • Entrée « Psychanalyse appliquée » dans Élisabeth Roudinesco et Michel Plon, Dictionnaire de la psychanalyse, Paris, Fayard, coll. « La Pochothèque », (1re éd. 1997) (ISBN 978-2-253-08854-7), p. 1219-1224  
  • Jean Bellemin-Noël, Psychanalyse et littérature, Paris, Presses universitaires de France, Collection Que sais-je? N° 1752, 1978 (1e édition), 1989 (3e édition), (ISBN 2 13 042045 1)  

ArticlesModifier

  • Dollander Marianne et De Tychey Claude, « Éducation et difficultés de la parentalité : La psychanalyse peut-elle apporter un éclairage ? », Dialogue, érès, vol. 3, no 157,‎ , p. 87-98 (DOI 10.3917/dia.157.0087, lire en ligne)  
  • Claudine Blanchard-Laville, Chaussecourte Philippe, Hatchuel Françoise et Pechberty Bernard, « Recherches cliniques d'orientation psychanalytique dans le champ de l'éducation et de la formation », Revue française de pédagogie, vol. 151, no 1,‎ , p. 111-162 (lire en ligne)  

Articles connexesModifier