Ouvrir le menu principal

Prosper Delauney

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delauney.
Prosper Delauney
Fonctions
Député de la Mayenne
-
Président
Chambre de commerce et d'industrie de la Mayenne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
LavalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Fratrie
Autres informations
Distinction

Prosper-Julien-Gabriel Delauney[1], sieur de Bel-Air, né le à Laval et décédé le à Laval, est un homme politique français.

BiographieModifier

Fils de Pierre Delauney, négociant, et de Jeanne Verger-Douineau, il est le frère de Léon Delauney, avocat et diplomate, il épousa sa cousine Clémence-Henriette Delauney de Fresney.

Il est négociant à Laval avant 1789. Il devient officier municipal de Laval en 1790. Il assiste à Brûlon aux premières expériences du télégraphe des frères Chappe, dont il est cousin. Claude Chappe réalisa sa première expérience publique de communication à distance entre Parcé-sur-Sarthe et Brûlon le 2 mars 1791. L'expérience consista à placer deux cadrans mobiles dotés d'aiguilles et de chiffres, appelés tachygraphe, installés respectivement dans son village natal de Brûlon, distant de 14 km, et le village de Parcé. L'expérience, qui consistait à envoyer un message dans chaque sens, fut réussie et authentifiée par un compte rendu officiel. Claude Chappe put, avec ces preuves de fonctionnement, se rendre à Paris pour promouvoir son invention.

Il est nommé, en août 1793, inspecteur du télégraphe. Sous l'Empire, il est membre du jury d'instruction, et est appelé le 23 août 1819 au conseil général des manufactures.

Le 11 septembre suivant, le collège de département de la Mayenne l'élut député ; il siégea au centre gauche, et quitte le parlement au renouvellement de 1820. Candidat en 1827, il échoue face à Léon Leclerc dans le 1er arrondissement électoral du département de la Mayenne. Candidat, le 21 avril 1828, le 3e arrondissement électoral du département de la Mayenne l'élut député, en remplacement de Hyde de Neuville qui avait opté pour la Nièvre, contre Jean-François de Hercé. Delauney reprit sa place dans l'opposition libérale, et vota l'adresse des 221. Réélu, le 23 juillet 1830, il contribue à l'établissement de la monarchie de juillet, et est encore, le 5 juillet 1831, nommé député du 1er collège de la Mayenne. Il quitte la vie politique à la fin de la législature en 1834.

Il est président de la chambre de commerce de Laval et du collège électoral du département.

Notes et référencesModifier

  1. ou de Launey, Delaunay, ...
  2. Sa sœur Marie-Louise était l'épouse de Julien Turpin, sieur du Cormier. Leur fille Louise Madeleine épouse Jean-Baptiste Piquois, et est la mère d'Antoine Piquois. Elle est la sœur de Jean-Baptiste Turpin du Cormier (de), l'un des 14 martyrs de Laval.

SourcesModifier

Lien externeModifier