Pour Djamila

Pour Djamila est un téléfilm français réalisé par Caroline Huppert et diffusé pour la première fois le sur France 3. Il est inspiré de l'histoire vraie de Djamila Boupacha.

SynopsisModifier

Le film est raconté du point de vue de Gisèle Halimi (Marina Hands) et ponctué par sa voix off.

Djamila Boupacha (Hafsia Herzi) est une musulmane de 22 ans qui vit chez ses parents à Alger, durant la Guerre d'Algérie. Elle est arrêtée en pour avoir posé une bombe (qui n'a pas explosé) dans un café. Son interrogatoire donne lieu à des actes de torture par des militaires qui la battent, la soumettent à la gégène, au supplice de la baignoire et la violent. Sous la torture, Djamila avoue.

Contactée, l'avocate Gisèle Halimi accepte de la défendre, obtient le renvoi du procès puis son dépaysement en France. Elle parvient à mettre en place un comité de soutien présidé par Simone de Beauvoir, qui alerte l'opinion publique, et à faire de ce procès celui de la torture, officiellement niée par l'armée et le pouvoir. Elle ne peut empêcher en la condamnation à mort de Djamila, qui clame son militantisme pour l'indépendance en même temps que son innocence dans l'attentat. Elle sera amnistiée en , en application des accords d'Évian.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Lien externeModifier