Ouvrir le menu principal

Portage-des-Roches
Image illustrative de l’article Barrage de Portage-des-Roches
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean
Municipalité Saguenay
Coordonnées 48° 18′ 36″ nord, 71° 12′ 42″ ouest
Cours d'eau Lac Kénogami
Rivière Chicoutimi
Objectifs et impacts
Nom (en langue locale) Barrage Taschereau
Vocation Rétention et évacuation des crues du Lac Kénogami vers la rivière Chicoutimi (1924-Date)
Date de mise en service 1924
Barrage
Type Béton-gravité
Hauteur
(lit de rivière)
15,2 m
Longueur 449,6 m
Réservoir
Nom Lac KénogamiVoir et modifier les données sur Wikidata
Volume 706,5 millions de m3
Superficie 5 180 ha

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Portage-des-Roches

Le Barrage de Portage-des-Roches (Portage-des-Roches étant la traduction du montagnais Ashini Kushnapagan) ou Barrage Taschereau (en l'honneur de Louis-Alexandre Taschereau) est un barrage situé dans le secteur Laterrière de l'arrondissement Chicoutimi, à Saguenay, Québec, Canada. Plus important ouvrage de retenue des eaux du réservoir Kénogami, ce barrage constitue la source de la rivière Chicoutimi dont le débit en est totalement dépendant.

Sommaire

GéographieModifier

Le Portage-des-Roches est situé à la confluence entre la rivière Chicoutimi et l'extrémité est du réservoir Kénogami[1]. Ce couloir naturel creusé par la glaciation est une dépression situé entre l'élévation du Lac Jean-Deschênes celle du sud de la vallée du Saguenay–Lac-Saint-Jean ou Parc des Laurentides.

HistoireModifier

Occupation amérindienneModifier

Exploration européenneModifier

Faisant partie de la principale suite de portage qui relie le Saguenay au Lac Saint-Jean, par le lac Kénogami et la rivière Chicoutimi, le Portage-des-Roches fut emprunté par le père Jean Dequen en 1652. En 1732, c'est l'arpenteur Joseph-Laurent Normandin, qui traduira le terme montagnais Ashini Kushnapagan en Portage-des-Roches.

ColonisationModifier

Construction du barrageModifier

Déluge du SaguenayModifier

Article détaillé : Déluge du Saguenay.

En 2010 au Québec, le gouvernement du Québec a lancé un appel d'offres afin d'améliorer la capacité d'évacuation du déversoir, de rehausser la crête du barrage et de remplacer les vannes de bois par des vannes en acier doté d'un système indépendant et pouvant être contrôlé à distance. Les différents travaux tiennent compte des recommandations techniques contenues dans le rapport de la Commission Nicolet[1].

Le coût total du projet de réfection est estimé à 50 millions $. Les travaux doivent se terminer en 2013[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Radio-Canada, « Lac Kénogami: 15 millions pour le barrage Portage-des-Roches », Radio-Canada Nouvelles,‎ (lire en ligne)

BibliographieModifier

  • Roger Nicolet, Louise Roy, Raymond Arès, Jules Dufour et Guy Mercier, Rapport de la Commission scientifique et technique sur la gestion des barrages (Rapport Nicolet), Québec, Gouvernement du Québec, , 350 p. (ISBN 978-2-550-31087-7)
  • Québec, Bureau d'audiences publiques sur l'environnement et Commission d'examen conjoint, Projet de régularisation des crues du bassin versant du lac Kénogami : rapport d'enquête et d'audience publique, Québec, Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (no rapport 183), , 175 p. (ISBN 978-2-550-41628-9, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier