Pont de Sèvres

pont français

Pont de Sèvres
Vue du nouveau Pont de Sèvres
Vue du nouveau Pont de Sèvres
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Commune Boulogne-Billancourt et Sèvres
Coordonnées géographiques 48° 49′ 31″ N, 2° 13′ 37″ E
Fonction
Franchit Seine
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Type Pont en poutre-caisson
Longueur 150 m
Portée principale 80 m
Matériau(x) Acier et béton armé
Construction
Mise en service 1963
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Pont de Sèvres
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Pont de Sèvres
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Pont de Sèvres

Le pont de Sèvres est un pont français métallique qui enjambe la Seine entre Boulogne-Billancourt et Sèvres, dans le département français des Hauts-de-Seine.

Le pont a donné son nom à une station de métro et une gare routière, ainsi qu'au quartier du Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt.

HistoriqueModifier

Le premier pont de Sèvres, construit en 1684 sur décision de Louis XIV afin de faciliter les déplacements entre Paris et Versailles, se trouvait à l'extrémité avale de l'Île Seguin et était construit en bois. La rue de Boulogne-Billancourt nommée Rue du Vieux Pont de Sèvres rappelle cet ancien pont.

Devenu vétuste, Napoléon Ier le fait remplacer par un pont en maçonnerie, dont la construction débute en 1808, à l'emplacement de l'ouvrage actuel. Endommagé lors des combats des Cent-Jours, ce pont n'est achevé qu'en 1820[1].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

L'ouvrage actuelModifier

Le pont, mis en service en 1963, est un pont-poutre réalisé avec des poutres en acier et des dalles en béton armé, long de 150 mètres et dont la portée principale est longue de 80 mètres[2].

Lors d'un comptage effectué en 2006 au moyen de compteurs à tubes, le trafic moyen journalier annuel s'élevait à 104 728 véhicules[3].

Il constitue l'origine de la route nationale 118 et permet le franchissement de la Seine par l'ancienne RN 10 (route d'Espagne).

Outre la Seine, il franchit également la RD 1 (voie sur berge - rive droite), la RD 7 (voie sur berge - Rive gauche) et la ligne 2 du tramway d'Île-de-France (ancienne voie ferrée connue sous le nom de « ligne des Moulineaux »).

En 2020, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine qui en est devenu gestionnaire depuis le reclassement de cette portion en route départementale (RD 910) restaure le manteau amont et aval du pont pour en assurer un nouvel éclairage.

Après la piste cyclable créée sur le trottoir amont au début des années 2010, très peu empruntée et mal reliée aux rives, des pistes cyclables provisoires vont être créées en juin 2020. Le pont se situe sur un des axes du Réseau express régional Vélo (RER V) en cours de création.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. « Histoire de Sèvres », sur www.ville-sevres.fr (consulté le 13 mars 2011).
  2. « Pont de Sèvres », sur fr.structurae.de, (consulté le 13 mars 2011).
  3. [PDF] « Carte du trafic routier des Hauts-de-Seine », sur www.hauts-de-seine.net, (consulté le 13 mars 2011).

BibliographieModifier

  • « La reconstruction du nouveau pont de Sèvres », , Travaux, no 342.
  • Serge Montens, Les Plus Beaux Ponts de France, Paris, Christine Bonneton, 2001, 199 p. (ISBN 2862532754), p. 102.

VidéoModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier