Ouvrir le menu principal

Pont de Sèvres (métro de Paris)

future station du métro de Paris

Pont de Sèvres
Image illustrative de l’article Pont de Sèvres (métro de Paris)
Localisation
Pays France
Ville Boulogne-Billancourt
Coordonnées
géographiques
48° 49′ 47″ nord, 2° 13′ 52″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Pont de Sèvres
Caractéristiques
Voies 3
Quais 2
Zone 2
Transit annuel 4 557 271 (2013)
Historique
Mise en service 3 février 1934
Architecte(s) Jean-Marie Duthilleul
(station de la ligne 15)
Artiste(s) Ryoji Ikeda
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 28-10
Ligne(s) (9)
Correspondances
Tramway Musée de Sèvres (T)(2)
(à distance)
RATP (BUS) RATP 169 171 179 291

426 467

Phébus (BUS) Phébus 40 42
Hourtoule (BUS) Hourtoule 17
SAVAC (BUS) SAVAC 39.34
(9)
(15) (en 2025)

Pont de Sèvres est une station de la ligne 9 du métro de Paris, située dans la commune de Boulogne-Billancourt. Il s'agit du terminus occidental de la ligne.

HistoireModifier

 
Guichet et tourniquets de la station.

La station est ouverte le 3 février 1934.

En 1943, lors d'un raid aérien allié visant à détruire les usines Renault de Boulogne-Billancourt (île Seguin), les bombes ratent leurs cibles et font 300 morts, dont 80 autour de la station Pont de Sèvres, qui est en partie détruite[1].

En 2011, 4 352 829 voyageurs sont entrés à cette station[2]. En 2012, 4 470 244 voyageurs sont entrés à cette station, ce qui la place en 104e position sur les 301 stations du réseau par sa fréquentation[3]. En 2013, la station a vu entrer 4 557 271 voyageurs, ce qui la classe à la 99e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

  • Accès 1 : gare routière
  • Accès 2 : quai Alphonse Le Gallo
  • Accès 3 : rue de Bellevue

QuaisModifier

Du fait de son statut de terminus, Pont de Sèvres est une station de configuration particulière avec trois voies et deux quais sous une voûte elliptique.

  • Dans le sens des départs, l'accès s'effectue sur un quai central. Les rames partent successivement d'un côté puis de l'autre. Un affichage lumineux permet d'identifier de quel côté du quai s'effectuera le prochain départ.
  • Dans le sens des arrivées, les voyageurs descendent sur un quai dédié aux sorties. Toutefois, aux heures creuses, la rame arrivant à son terminus peut être dirigée vers le quai en îlot où s'effectue alors la descente des voyageurs.

La décoration est du style « Andreu-Motte » avec deux rampes lumineuses vertes ainsi qu'une banquette en maçonnerie discontinue sur le quai d'embarquement, recouverte de carrelage vert plat et équipée de sièges « Motte » de même couleur. Ces aménagements sont mariés avec les carreaux de céramique blancs biseautés qui recouvrent les piédroits et la voûte. Les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de la station est inscrit en police de caractère Parisine sur plaques émaillées.

IntermodalitéModifier

 
Entrée de la station au niveau de la gare routière.

La station est en correspondance, à distance, avec la station de tramway Musée de Sèvres située sur la ligne T2, sur la rive gauche de la Seine.

Elle est par ailleurs desservie par les lignes 169, 171, 179, 291, 426 et 467 du réseau de bus RATP, par les lignes 40 et 42 du réseau de bus Phébus, par la ligne 17 de la société de transports Hourtoule, par la ligne 39.34 de la société de transports SAVAC et, la nuit, par les lignes N12 et N61 du réseau de bus Noctilien.

À proximitéModifier

La station est située à proximité du musée national de Céramique et du parc de Saint-Cloud, tous deux situés de l'autre côté du pont de Sèvres.

ProjetsModifier

Il est prévu d'y établir à l'horizon 2025[5],[6] le terminus de la première section de la ligne 15 du Grand Paris Express[7],[8]. La future gare sera implantée à Boulogne-Billancourt à la limite de Sèvres, sous le quai Georges-Gorse, en bord de Seine. Elle sera reliée à la station de métro par un couloir d'une centaine de mètres[9],[10]. Ses quais seront à une profondeur de −28 mètres. La conception de la gare est confiée à l'agence d'architecture Jean-Marie Duthilleul[11]. Le bâtiment sera en béton brut satiné[12].

L'artiste sonore et visuel japonais Ryoji Ikeda créera une installation artistique dans la station en coordination avec Jean-Marie Duthilleul[13]. Appelée « data.scape », il s'agira d'un long mur numérique de 50 m, fait de modules LED qui diffuseront pendant la journée l’intégralité des séquences ADN du génome humain (chromosome 1-22, XY) ; de nuit, une grande carte du ciel tracée avec précision et présentant le ciel vu depuis le pont de Sèvres défilera doucement sur le même écran[14],[12].

La station de métro existante sera modifiée pour mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite la gare routière depuis la ligne 15 via deux ascenseurs (ces travaux ne rendront pas la station de la ligne 9 accessible). La salle des billets existante sera réaménagée et un nouvel espace d'échange sera créé[15].

La construction de la station elle-même est confiée à un groupement piloté par Bouygues Travaux Publics et composé des entreprises Soletanche Bachy France, Soletanche Bachy Tunnels, Bessac, Sade[16]. Elle a commencé en septembre 2017 pour une livraison en 2025[6].

La construction d’une estacade sur la Seine est en cours depuis juin 2018. Cette plateforme permettra aux bateaux d’accoster et d’amarrer pour l’évacuation des déblais de chantier par voie fluviale. La réalisation du couloir de correspondance entre la ligne 9 du métro et la ligne 15 a également commencé durant l’été 2018.

Notes et référencesModifier

  1. Alain Constant, « La France sous les bombes alliées », www.lemonde.fr, 12 mai 2014.
  2. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 29 octobre 2013).
  3. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 1er janvier 2014.
  4. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 30 août 2014).
  5. « La ligne 15 Sud entrera en service en 2025 », www.societedugrandparis.fr, 28 septembre 2018.
  6. a et b « Fiche de la gare de Pont de Sèvres », www.societedugrandparis.fr, 26 février 2018 (onsulté le 1er mars 2018).
  7. Bérengère Lepetit, « Le supermétro, c’est parti au sud ! », Le Parisien, 6 juillet 2011.
  8. Pont de Sèvres Société du Grand Paris, www.lignerougesud.fr.
  9. [PDF] Panneau d'information Gare Pont de Sèvres Société du Grand Paris, www.lignerougesud.fr.
  10. [PDF] Présentation lors de la réunion publique d’information à Sèvres, www.societedugrandparis.fr, 24 septembre 2012.
  11. « Grand Paris Express : la SGP choisit les groupements pour la ligne 15 Sud », Le Moniteur, www.lemoniteur.fr, 5 septembre 2013.
  12. a et b « Ryoji IKEDA & Jean-Marie DUTHILLEUL - Une célébration cosmique », culture-grandparisexpress.fr (consulté le 21 décembre 2018)
  13. Les gares du Grand Paris Express abriteront la plus grande collection d'art urbain d'Europe, Société du Grand Paris, 19 décembre 2018.
  14. EXCLUSIF. Voici les premiers projets d'œuvres destinées aux gares du Grand Paris Express, JDD, 16 décembre 2018.
  15. Organisation des stations de correspondances entre le réseau existant RATP et la ligne 15 sud « Copie archivée » (version du 24 septembre 2015 sur l'Internet Archive), STIF, 8 juillet 2015.
  16. « Ligne 15 Sud du Grand Paris Express : tous les marchés de génie civil attribués », www.societedugrandparis.fr.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier