Pont de Joinville

pont français

Pont de Joinville
Le pont de Joinville.
Le pont de Joinville.
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Val-de-Marne
Commune Joinville-le-Pont
Coordonnées géographiques 48° 49′ 13″ N, 2° 28′ 06″ E
Fonction
Franchit Marne
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Longueur 156 m
Matériau(x) Béton
Construction
Construction 1937
Architecte(s) Tourry
Ingénieur(s) Raymond Giguet, Pierre Cosmi
Géolocalisation sur la carte : Val-de-Marne
(Voir situation sur carte : Val-de-Marne)
Pont de Joinville
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Pont de Joinville
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Pont de Joinville

Le pont de Joinville franchit la rivière Marne, à Joinville-le-Pont, en France.

SituationModifier

Le pont de Joinville se situe sur le territoire de la commune de Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne, reliant les deux rives de la Marne au-dessus de l'île Fanac en suivant le tracé de la D4.

Côté ouest, il part du carrefour de la Résistance, où se rencontrent le quai de la Marne, le quai Pierre-Brossolette, la rue Chapsal et la rue Jean-Mermoz. Il dessert ensuite l'Île Fanac par un escalier destiné aux piétons. Il se termine à l'est en rencontrant le quai de Polangis, le quai Gabriel-Péri, la rue du Port et l'avenue du Général-Gallieni.

HistoireModifier

 
Le prédécesseur du pont actuel, photographié avant 1914, lorsque la ligne 10 (Porte de VincennesChampigny-gare) de la Compagnie des tramways de l'Est parisien le parcourait.

Plusieurs ouvrages d'art successifs ont existé sur ce site qui accueillait auparavant un portus, ou embarcadère. On a estimé que le premier ouvrage était contemporain du pont de Charenton, des techniques de construction et des matériaux similaires ayant été utilisés[1]. Le roi Louis VI accorde ainsi en 1110 à l'abbaye de Saint-Maur le revenu du cens de 3 sous perçus pour la traversée[2].

Le premier pont, en bois, est construit en 1205, à la suite d'un accord entre Eudes de Sully, évêque de Paris, et les moines[3]. Il a été plusieurs fois détruit par les guerres et les crues, reconstruit à chaque fois. Temporairement pris en 1567 par les armées protestantes du prince de Condé et de Coligny[4]., il est équipé d'un pont-levis en 1568, lors d'une trève. En 1716-1718 il est remplacé par un pont de pierre doté de sept arches, avant d'être remanié et élargi à plusieurs reprises au XIXe siècle et au début du XXe siècle. L'ouvrage actuel date de 1937 et a été réalisé par l'architecte Tourry et les ingénieurs Giguet et Cosmi, en béton. Les voitures purent y accéder à partir de 1943[3].

Le pont de Joinville connait successivement plusieurs noms : pont Olin entre le XIIIe et le XVIe siècle, pont aux Moulins du XVIe au XVIIIe siècle, pont de Saint-Maur du XVIIIe au début du XIXe siècle[5]. Le nom actuel de pont de Joinville est donné à partir de 1835.

Notes et référencesModifier

  1. État des communes à la fin du XIXe siècle: Joinville-le-Pont, Fernand Bournon, 1906
  2. Jean-Charles Picard, «Un monde rural s'édifie» dans Alain Croix (dir.) Histoire du Val-de-Marne. Messidor/Conseil général du Val-de-Marne, 1987, p. 49 (ISBN 2-209-05955-0).
  3. a et b Didier Lamare, Clotilde Brégeau, Myriam Linguanotto, Catherine Flohic, Laurence Jankowski de Niewmierzycki, Le patrimoine des communes du Val-de-Marne. Charenton-le-Pont, Flohic Editions, 1993, p. 187 (ISBN 2-908958-94-5).
  4. Jean-Charles Picard, «Un monde rural s'édifie» dans Alain Croix (dir.) Histoire du Val-de-Marne. Messidor/Conseil général du Val-de-Marne, 1987, p. 89 (ISBN 2-209-05955-0).
  5. « Histoire du pont de Joinville », article du (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Émile Galtier, « Adieu au vieux pont de Joinville », article paru dans la Tribune cantonale du 4 avril 1937.
  • Georges Bousquié, Le pont de Joinville à travers les âges (le rôle d’une route dans l’économie parisienne), Joinville-le-Pont, 1955.
  • Pierre Rougé, « Esquisse d'histoire de Joinville-le-Pont, ou comment un hameau devient ville », dans Joinville-le-Pont a 150 ans, ville de Joinville-le-Pont, 1981.
  • Robert Deloche, « La bataille du pont de Joinville » dans Joinville-le-Pont a 150 ans, ville de Joinville-le-Pont, 1981.