Odon de Sully

évêque de Paris

Odon de Sully (parfois également appelé Eudes de Sully) est un évêque de Paris du début du XIIIe siècle. Il est né en 1166. On sait seulement qu'il fut évêque de Paris de à sa mort le [1]. Il est le petit-fils de Guillaume de Blois, seigneur de Sully, et l'arrière-petit-fils d'Étienne II de Blois.

Odon de Sully
Image dans Infobox.
Fonction
Évêque de Paris
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Autres informations
Religion
Toulouse 450 f 190r detail a2.jpg

Il a pris part au conflit avec le roi de France, Philippe Auguste, lorsque celui-ci répudia sa femme. Il a continué la construction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il est considéré comme ayant été le premier à mettre en avant l’élévation de l’hostie pendant la messe. Il interdit, en 1175, la communion des enfants.

En tant qu’évêque, il a réglementé certaines célébrations dans sa cathédrale, comme celle de Noël ou la fête des Fous. Il a aussi essayé d’éradiquer les jeux d’échecs. Il est connu pour avoir promu la polyphonie dans la musique sacrée, principalement la musique de Pérotin. Il a également été l'un des fondateurs de l’abbaye de Port-Royal des Champs[2].

Henry de Sully (?-1199), archevêque de Bourges, était son frère. En revanche, son prédécesseur, Maurice de Sully, n’avait pas de lien de parenté avec lui.

À la mort de son frère, le 11 septembre 1199, c'est Odon qui désignera Guillaume de Bourges pour lui succéder[3].

RéférencesModifier

  1. GCatholic.
  2. Racine, Abrégé de l'histoire de Port-Royal, in Œuvres complètes, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », Paris, Gallimard, 1966, t. II, p. 37.
  3. Saint Guillaume - Guillaume de Corbeil.

Liens externesModifier