Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir pont du Bosphore.

Pont Yavuz Sultan Selim
Image illustrative de l’article Pont Yavuz Sultan Selim
Géographie
Pays Turquie
Commune Istanbul
Coordonnées géographiques 41° 12′ 10″ N, 29° 06′ 41″ E
Fonction
Franchit Bosphore
Caractéristiques techniques
Type Pont suspendu et haubané
Longueur 2 164[1] m
Portée principale 1 408 m
Largeur 58,4[1] m
Hauteur 321,9[1] m
Matériau(x) béton armé
béton précontraint
acier
Construction
Inauguration 26 août 2016
Mise en service 27 août 2016
Concepteur Jean-François Klein
T Ingénierie
Michel Virlogeux
Architecte(s) Jean-Francois Klein et Michel Virlogeux

Frédéric Zirk (assistance architecturale durant le concours et finalisation des pylônes)

Ingénieur(s) T Ingénierie
Entreprise(s) Astaldi S.p.A.
IC Içtaş Inşaat
Hyundai Engineering & Construction
SK Engineering & Construction Jont Venture
Freyssinet
Gestion
Concessionnaire Astaldi S;p.A;
IC Içtaş Inşaat

Géolocalisation sur la carte : Turquie

(Voir situation sur carte : Turquie)
Pont Yavuz Sultan Selim

Le pont Yavuz Sultan Selim, troisième pont du Bosphore (en turc : Yavuz Sultan Selim Köprüsü ou 3. Boğaziçi Köprüsü), est un pont suspendu et haubané à Istanbul en Turquie.

Nommé d'après le sultan Sélim Ier, le pont est situé entre le quartier Garipçe (tr) du district de Sarıyer sur la rive européenne du détroit du Bosphore et le quartier Poyrazköy (tr) du district de Beykoz sur la rive asiatique[1].

Sommaire

Caractéristiques techniquesModifier

 
  •      Haubans
  •      Suspentes
Schéma montrant la suspension du tablier : haubané à proximité des deux pylônes, soutenu au milieu du pont par les suspentes verticales reliées au câble principal en forme de chaînette ; dans deux zones de transition, le tablier est à la fois haubané et suspendu.
 
Situation du troisième pont (ligne discontinue au nord) sur le Bosphore.

Les caractéristiques suivantes sont des records mondiaux :

  • de la plus longue portée de tablier haubané : 1 408 m[2],[3] ;
  • du pont suspendu équipé des plus hauts pylônes : 322 m de hauteur[1] ;
  • du plus long pont ferroviaire ;
  • du tablier le plus large : 58,50 m.

Le tablier du pont mesure 58,50 m de largeur et accueille deux voies ferrées encadrées par huit voies routières (quatre de chaque côté). La travée centrale a une portée de 1 408 mètres[4].

ConstructionModifier

La maîtrise d'ouvrage de l'opération est assurée par le consortium İçtaş-Astaldi. Ce dernier a confié les études préparatoires (structure, méthodes de construction, aérodynamique, résistance aux séismes) à la société genevoise T-Ingéniérie, au sein de laquelle la conception associe deux ingénieurs de renom : Jean-François Klein (chef de projet, Suisse) et Michel Virlogeux (France)[5]. L'équipe de T-ingéniérie s'est assurée des services du bureau liégeois Greisch[6] (principal intervenant), des Italiens de Lombardi, du CSTB et du Politecnico de Milano pour les essais en soufflerie, des Portugais du bureau GRID et du bureau Turc Temelsu.

Son coût serait de près de 800 millions d'euros[7].

La construction du pont a débuté officiellement par une cérémonie le [8], date anniversaire de la prise de Constantinople en 1453.

Le dernier élément de tablier est clavé le 6 mars 2016 lors d'une cérémonie en présence du président Recep Tayyip Erdoğan[9].

Le pont est inauguré le 26 août 2016 par ce même président dans un contexte particulier : après une tentative de coup d'État et lors d'une vague d'attentats attribués à l'organisation État islamique et au PKK (l'un d'eux ayant eu lieu le matin même), et deux jours après le début de l'intervention armée en Syrie.

InfrastructuresModifier

 
Le pont Yavuz Sultan Selim après son inauguration (photo du 4 septembre 2016 prise depuis le côté est du tablier en direction de Poyrazköy).

Ce pont est emprunté par l’autoroute O-6 (en) (O pour « otoyol », autoroute en turc), qui est une voie de contournement d’Istanbul.

PolémiqueModifier

La décision de nommer ce pont en l'honneur du sultan Yavuz Sultan Selim a été vivement critiquée par la communauté alévie puisque ce sultan a persécuté et massacré de nombreux alévis durant le XVIe siècle. Les alévis perçoivent cette décision comme une provocation de la part de Recep Tayyip Erdoğan[10],[11].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Delphine Désveaux, « Pont Yavuz Sultan Selim, le pont des records», p. 14-17, dans Construction moderne, septembre 2016, no 149 [lire en ligne].

Articles connexesModifier

Liens externesModifier