Sarıyer

district de Turquie

Sarıyer
Sarıyer
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région de Marmara
Province Istanbul
District Sarıyer
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 34
Démographie
Population 337 681 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 41° 10′ 20″ nord, 29° 01′ 27″ est
Localisation
Localisation de Sarıyer
Districts de la province de Istanbul
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Sarıyer
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Sarıyer
Liens
Site de la province (tr) (en) Istanbul
Sources
« Index Mundi/Turquie »

Sarıyer, IstanbulModifier

Sarıyer est un des 39 districts de la ville d'Istanbul, en Turquie. Le maire est Şükrü Genç.


Composition des quartiersModifier

Composé de village sur la rive européenne du Bosphore de Rumelifeneri vers Garipçe, Rumeli Kavağı, Sarıyer (centre administratif), Büyükdere, Çayırbaşı, Kireçburnu, Tarabya, Yeniköy, İstinye, Emirgan, Baltalimanı jusqu'à Rumelihisarı, le district possède aussi des quartiers ne touchant pas le Bosphore (exemples: Maslak, Maden)

En 2012, Sarıyer s'approprie les quartiers de Maslak et Ayazağa. La longue Avenue de Büyükdere (nom venant de son lieu de départ) la traverse.

ÉconomieModifier

Les inégalités économiques sont très présentes et visibles dans Sarıyer, qui possède des quartiers très modernes et riches comme Maslak (quartier d'affaire) ou Yeniköy avec une très forte valeur immobilière. Au contrario, les quartiers du nord (Kilyos, Rumelifeneri,Garipçe, Rumeli Kavağı, Maden ect...) sont très appauvris avec une économie se basant presque entièrement sur la pêche ou l'agriculture.

Le quartier de Ferahevler possède la plus grande agglomération de "Gecekondu" (bidonvilles illégaux mais protégés par une loi stipulant que les habitats construits en moins de un jour ne peuvent pas être détruits).

ReligionModifier

La grande majorité du district suit la religion de l'Islam Sunnite.

Il y a cependant des petites minorités Chrétiennes, Chiites et Athées.

Le quartier de Büyükdere possède la plus grande partie des minorités chrétiennes grecques et arméniennes du district (avec une église apostolique arménienne, une catholique arménienne, une catholique italienne et une orthodoxe grecque).

Ce même quartier possède également la plus grande partie des Catholiques sous la forme d'immigrants philippins.

DémographieModifier

Une grande partie sont des turcs mais il existe aussi une forte minorité kurde.

Il existe aussi des grecs et arméniens (voir "religion) mais aussi des Italiens, Espagnols (un "yalı" du roi d'Espagne se trouve à Büyükdere), Russes (annexe du consulat russe de Beyoğlu à Kocataş) et Français (en majorité la famille des élèves étudians au Lycée Français Pierre-Loti à Tarabya).

PolitiqueModifier

Le maire Şükrü Genç est du parti du CHP. Le district a été depuis longtemps disputé entre le CHP (parti d'opposition) et AKP (parti du gouvernement actuel), mais toujours avec une avance du CHP (qui se distingue de plus en plus, surtout avec les dernières élections locales, ils ont gagné 56 % contre 42 % pour AKP).

TransportsModifier

Il existe plusieurs moyens pour se rendre à Sarıyer.

Métro:

La ligne M2 du métro Istanbuliote déserve le district avec ses stations Hacıosman (terminus), Darüşşafaka, Atatürk Oto-Sanayi, ITU Ayazağa et Sanayi Mahallesi.

Bus:

Les lignes 25E, 25T 40B, 59RS, 29C, 29D et 41 sont les seuls qui sortent et reviennent au district, le reste est local.

Tramway:

Non

Marche:

Il est possible de marcher sur le littoral du Bosphore pour venir à Sarıyer mais à cause des longues distances cela est déconseillé pour du tourisme ordinaire.

Maritime:

Il existe plusieurs lignes de ferrys et paquebots (appelés "vapurs"). La ligne civile la plus populaire déserve les quais de Sarıyer, Büyükdere, Istinye et Emirgan puis continue vers le sud.

Depuis le quai de Yeniköy il est possible d'aller (ou de revenir) du district voisin par le Bosphore, Beykoz.

Depuis le quai commercial d'Istinye il est possible d'utiliser les ferrys pour aller (avec une voiture ou un camion par exemple) à Beykoz et vice-versa. (note: il est aussi possible d'y aller sans autre véhicules à moteurs, dans ce cas il faudra aller sur le quai civil d'Istinye pour prendre le même ferry)


Exode urbainModifier

La population de Sarıyer a commencé à accroire seulement dans les années 60, avec le début de l'immigration vers le centre d'Istanbul. Cependant maintenant un nouvel phénomène se forme: les Istanbuliotes du centre de la ville viennent s'installer dans ce district pour profiter du calme et des bas-prix, ce qui a développé énormément le district mais paradoxalement a rendu certains quartiers très nombreux, chers et mêmes parfois dangereux.

TourismeModifier

Pour beaucoup d'Istanbuliotes, les villages sur le littoral de Sarıyer sont une destination de Tourisme de Weekend (aussi appelé Tourisme de Samedi).

Cela est dû aux nombreux cafés et parcs pouvant être profitables à tous les membres de la famille.

Les anciens quartiers comme Yeniköy et Büyükdere sont des lieux de tourisme culturels.

La forêt de Belgrade est un grand site touristique.

GastronomieModifier

La spécialité du district est le "börek", une pâtisserie salée (ou sucrée si vous désirez, mais dans ce cas il faut préciser, pour cela il faut dire "sade" qui veut dire simple/sans rien et y ajouter du sucre ou dire "kürt börek" qui veut dire "borek kurde")

Les poisons venant de la Mer Noire et se dirigeant vers la Mer Égée, péchés par les pécheurs du coin font aussi partie de la culture gastronomique[1].

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (tr) Nathan Basar, Sariyer (non publié), Sariyer, HP LaserJet P1102, , 1 p., Tout

Articles connexesModifier