Planétarium de Vaulx-en-Velin

Le Planétarium de la ville de Vaulx-en-Velin est un équipement culturel scientifique dédié à la vulgarisation des sciences de l'Univers. Véritable interface entre le milieu de la recherche et le grand public, le Planétarium est un vecteur de la diffusion des connaissances scientifiques dans les domaines de l’astronomie, l’astrophysique et du spatial. Construit en 1995[1], cet équipement culturel municipal a progressivement vu croître sa fréquentation notamment après ses travaux d’aménagement en 2013[2] et accueille désormais un espace d’exposition de 1 200 m2. En 2017, un nouveau simulateur numérique 8K ainsi qu’un jardin astronomique muni d’un observatoire viennent parfaire la réputation du Planétarium, aujourd’hui classé 9e équipement le plus fréquenté de l’agglomération lyonnaise.

Planétarium de Vaulx-en-Velin
Planétarium de Vaulx-en-Velin.jpg
Logo du planétarium
Informations générales
Visiteurs par an
90 000 visiteurs /an
Site web
Collections
Collections
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Place de la Nation
69120 Vaulx-en-Velin
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la métropole de Lyon
voir sur la carte de la métropole de Lyon
Red pog.svg

Séances d'astronomieModifier

Pièce maîtresse du Planétarium de Vaulx-en-Velin, le planétaire de 15 mètres de diamètre offre 152 places sous un dôme incliné à 10°. La projection du ciel étoilé et des films est assurée par un simulateur numérique très haute définition SkySkan Dark Matter 8K équipé en 3D active[1],[3]. Le système de son spatialisé à 360° et le parc lumière programmable offre aux spectateurs une immersion complète dans l’Univers. Les séances d’astronomie, aux thématiques variées, sont guidées par un médiateur scientifique.

Espaces d'expositionModifier

Exposition permanenteModifier

Les espaces d’exposition accueillent une exposition permanente, Histoire d’Univers, du Big Bang au grain de sable[4], ainsi qu’une exposition temporaire renouvelée tous les ans. L’exposition permanente se déploie sur 2 niveaux dans une surface de 900 m2. C’est l’occasion pour le visiteur de découvrir le récit de l’évolution de l’Univers du Big Bang jusqu’à nos jours, et de comprendre où se trouve la Terre. Elle retrace aussi des aventures humaines qui ont permis les avancées majeures dans la découverte du cosmos tel que nous le connaissons aujourd’hui. Cette exposition est divisée en plusieurs plateaux munis de nombreux dispositifs interactifs et ludiques.

Exposition temporaireModifier

L'exposition temporaire répond chaque année à un thème spécifique :

  • Du au  : XYZT, Les paysages abstraits était une exposition mêlant art, mathématiques et numérique, des artistes Claire Bardainne et Adrien Mondot[2].
  • Du au  : l’exposition Explore Mars abordait l’histoire de la planète Mars et de ses similitudes avec la Terre, ainsi que la mission de Curiosity envoyé sur son sol.
  • Du au  : ENTRE // MONDE, entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, entre les expériences du CERN et les rayons cosmiques qui traversent notre Terre, était une exposition de l’artiste Laurent Mulot.
  • Du au  : InvenTerre offrait un nouveau regard sur la Terre et sur son évolution à travers des images inédites prises de l’espace.
  • Du au  : l’exposition des Boîtes noires – Empreintes du monde et paysages intérieurs, conçue par ses commissaires Sophie Pouille et Norbert Godon comme un cabinet de curiosités, proposait une exploration de la lumière à travers 50 œuvres artistiques et objets scientifiques.
  • Du au  : Comètes, à la poursuite de Rosetta s’est attachée à démontrer l’importance des comètes, dans la recherche des origines de notre Système solaire, avec l’exemple de la mission spatiale Rosetta-Philae.
  • Du au  : Expérience Lune s’intéressait à la conquête de la Lune et à l’évolution des connaissances humaines à son sujet depuis l’Antiquité.
  • Du au  : De la Terre aux étoiles suivait le quotidien de Thomas Pesquet pour comprendre comment les hommes vont et viennent dans l’espace.
  • Du au  : La Terre vue de l’espace regroupe de nombreuses photographies prises de l’espace pour montrer les enjeux de l’activité humaine sur la planète bleue.
  • Du au  : Space dreams retrace l’histoire de l’exploration spatiale, des années 1950 à nos jours.

Le Jardin astronomiqueModifier

Le Jardin astronomique est un espace de 3 600 m2 composé d’un parcours pédagogique, d’un espace de pique-nique et d’un observatoire. Celui-ci est ouvert le jour ce qui permet l’observation du Soleil et de ses éruptions. Il est parfois accessible la nuit et pointe les planètes, les étoiles et la Lune, mais aussi des astres du ciel profond tels que les amas d’étoiles, les nébuleuses et les galaxies.

Activités proposéesModifier

Le Planétarium de Vaulx-en-Velin propose des ateliers et des labos de physique amusante. Ceux-ci entrent généralement en résonance avec le thème de l’exposition temporaire proposée dans l’espace dédié et sont animés par un médiateur scientifique.

FréquentationModifier

Le Planétarium reçoit chaque année 90 000 visiteurs. Il accueille tous les publics : familles, passionnés, amateurs, curieux, groupes scolaires, tout-petits, personnes âgées, personnes en situation de handicap...

EvénementsModifier

Le Planétarium de Vaulx-en-Velin organise environ une fois par mois des conférences ouvertes à tous sur différents thèmes d’astronomie, d’astrophysique et de conquête spatiale. Y sont invités des scientifiques de toute la France, qui viennent à la rencontre du public pour parler de leurs travaux de recherche. Outre les conférences, le Planétarium de Vaulx-en-Velin organise tous les deux ans la Biennale du Ciel et de l’Espace en Rhône-Alpes : Oufs d’astro. L’objectif, depuis 2009, est de rendre accessible à tous la recherche « en train de se faire » de façon ludique afin de toucher tous les publics. Le Planétarium participe également aux événements organisés par ses partenaires : Cityciel, Festiciels, Nuit de l’Equinoxe, Nuit des étoiles, Congrès scientifique des enfants, etc.

PartenairesModifier

 
Vue sur le Planétarium

Le Planétarium est parrainé par Hélène Courtois, astrophysicienne de l’Université Claude Bernard Lyon 1, et Michel Tognini, astronaute à l’Agence Spatiale Européenne (ESA). À l’échelle nationale et internationale, le Planétarium de Vaulx-en-Velin tisse des liens étroits avec des partenaires culturels, comme l’International Planetarium Society (IPS), European Network of Science Centres and Museums (ECSITE), l’Association des Musées de Culture scientifique et technique, l’Association des Planétariums de Langue Française, la Cité de l’espace de Toulouse, le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, etc.

Mais le Planétarium de Vaulx-en-Velin a également des partenaires scientifiques comme l’Agence Spatiale Européenne, (ESA), l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), le Centre d’études spatiales (CNES), l’Observatoire européen austral (ESO), le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) ainsi que le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il entretient également de nombreux partenariats culturels, institutionnels ou associatifs : CCSTI, Musée des Confluences (Lyon), Musée des Beaux-Arts de Lyon, Musée d’Art Contemporain de Lyon, Villa Gillet, Collectif AADN (arts et cultures numériques)… De nombreux partenaires scientifiques interviennent également au Planétarium, comme l’Université de Lyon, le CNRS (INSU et IN2P3), le CEA de Grenoble, etc. notamment lors de ses événements.

À l’échelle de la ville de Vaulx-en-Velin, le Planétarium collabore avec de nombreux services et structures municipales : bibliothèques, service des retraités, service petite enfance, mais également avec les grandes écoles (ENSAL, ENTPE) et les acteurs associatifs de la ville : Ebulliscience, Planète Science AURA, Club d’astronomie de Lyon Ampère (CALA), Ebulliscience, Mission locale, École de la 2e chance…

RéférencesModifier

  1. a et b « Planetarium de Vaulx-en-Velin », sur www.aplf-planetariums.info (consulté le 10 août 2015)
  2. a et b « Le planétarium, agrandi et rénové, rouvre ce mercredi », sur Lyon Capitale, (consulté le 1er août 2015).
  3. « Le Planétarium relooké propose de nouveaux univers », sur Le Progrès, (consulté le 25 mai 2019).
  4. « La fusée Véronique 61 en invitée d’honneur au Planétarium », sur Le Progrès, (consulté le 1er août 2015).

SourcesModifier

  • Plaquette institutionnelle du Planétarium de Vaulx-en-Velin de 2018.
  • Le site internet du Planétarium de Vaulx-en-Velin : www.planetariumvv.com


Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier