Pieuses ouvrières de l’Immaculée Conception

Pieuses ouvrières de l’Immaculée Conception
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 1744
par Mgr Marana
Approbation pontificale 1er décembre 1777
par Pie VI
Institut congrégation religieuse
Type apostolique
But enseignement
Structure et histoire
Fondation 8 décembre 1744
Ascoli Piceno
Fondateur François Antoine Marcucci &
Tècle Relucenti
Abréviation P.O
Patron Immaculée Conception
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

Les Pieuses ouvrières de l’Immaculée Conception sont une congrégation religieuse féminine enseignante de droit pontifical.

HistoriqueModifier

La congrégation de l'immaculée Conception est fondée le à Ascoli Piceno par François Antoine Marcucci (1717-1798) avec l'aide de Tècle Relucenti (1704-1769) pour l'enseignement des filles en particulier des plus pauvres. La communauté est organisée sur le modèle de l'ordre de l'Immaculée Conception dont elle adopte le costume (tunique et scapulaire blanc avec une cape bleue) ; plus tard, il est simplifié (tunique, scapulaire et voile blanc, rosaire blanc portée sur le côté gauche, chaîne en argent avec une médaille en émail bleu à l'effigie de l'Immaculée Conception), les nouvelles règles adoptées après Vatican II ne prescrivent qu'une robe pauvre, décente et propre.

L'institut est approuvé par Mgr Tomaso Marana, évêque d’Ascoli Piceno, en 1744 et à nouveau le . Les religieuses ouvrent un établissement gratuit pour les enfants et, en 1748, un collège.

Par le bref Ex quo divina du 1er décembre 1777, le pape Pie VI étend les privilèges des conceptionnistes aux pieuses ouvrières.

Activité et diffusionModifier

Les pieuses ouvrières de l’Immaculée Conception se consacrent à l'enseignement.

Les sœurs sont présentes en Italie, au Brésil, aux Philippines et à Madagascar[1].

La maison-mère est à Rome.

En 2017, la congrégation comptait 133 sœurs dans 20 maisons[2].

RéférencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Suore pie operaie dell'Immacolata Concezione » (voir la liste des auteurs).